Ouvrir le menu principal

École militaire préparatoire d'Autun
Image illustrative de l’article École militaire préparatoire d'Autun
Le portail de l’École d'Autun
Armoiries
Devise Pour la Patrie, toujours présents
Généralités
Création
Pays Drapeau de la France France
Cadre éducatif
Formation militaire

L’école militaire préparatoire d’Autun, actuellement lycée de la Défense d’Autun, était un établissement d’enseignement secondaire français, réservé aux enfants d’employés du ministère de la Défense, établi à Autun.

Sommaire

DeviseModifier

Pour la Patrie, toujours présents

Décorations du drapeauModifier

HistoriqueModifier

L'école militaire préparatoire d'Autun a été créée le . Elle succède dans ses murs au petit séminaire d'Autun, fondé par l'évêque d'Autun, Mgr Gabriel de Roquette, en 1675.

De sa création à 1920, cette école eut pour but de former les enfants de troupe, fils de cavaliers de 13 à 18 ans pour qu'ils deviennent sous-officiers de cavalerie. 154 de ses anciens élèves sont morts au champ d'honneur durant la Première Guerre mondiale.

En 1921, l'école perd la partie enseignement spécifique à la cavalerie pour l'enseignement général militaire, qui lui permet de devenir une école secondaire.

Le , l'école se replie. Elle se déplace successivement à Billom, Tulle, Chameyrat, puis, le , à Valence.

En octobre 1941, l'école change de nom et devient l'établissement d'éducation d'Autun. À la suite de l'invasion de la zone libre en 1942, les manifestations militaires sont interdites. Le commandant de l'école devient directeur de l'école et doit revêtir la tenue civile.

En 1943, l'école doit quitter le quartier qu'elle occupait à Valence. Elle s'installe alors au camp de Thol, dans l'Ain. En mai 1944, une trentaine d'élèves ainsi qu'une partie de leur encadrement intègre les maquis de l'Ain. Ce groupe sera à l'origine de la destruction d'une grande quantité de matériel ferroviaire lors d'un coup de main mené dans la nuit du 6 au à Ambérieu-en-Bugey.

L'école retourne à Autun le .

Elle devient en 1974 le collège militaire d'Autun puis, en 1983, lycée militaire d'Autun, et en 2006 le lycée de la défense d'Autun.

Anciens élèves célèbresModifier

Sources, bibliographieModifier

  • Frédéric de Berthier de Grandry, Des Premières écoles militaires aux lycées de la Défense, L'Education des enfants au sein de l'armée, préface de M. Gérard Larcher, président du Sénat, FBG, diffusion de l'association des AET, 2010.

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier