Ouvrir le menu principal

École de danse de l'Opéra national de Paris

Prestigieuse école de danse classique française

L’école de danse de l'Opéra national de Paris forme les futurs danseurs du ballet de l'Opéra national de Paris[1], l'une des plus prestigieuses compagnies de danse classique au monde.

Fondée en 1713 par Louis XIV, l'école est aujourd'hui considérée comme la meilleure au monde[2],[3].

Cette école de danse est devenue un passage presque obligé pour évoluer parmi les étoiles du ballet de l'Opéra national de Paris puisque seule Ludmila Pagliero n'a pas été formée par cette institution. Il en va de même pour Hannah O'Neill chez les premières danseuses.

Sommaire

Les débutsModifier

Le père fondateur de l'école de danse de l'Opéra national de Paris est Louis XIV[4].

Louis XIV promulgue le 16 juillet 1713 le décret qui crée officiellement le « Conservatoire de danse », réservé aux danseurs de l’Académie royale de Musique[5].

Ce n’est qu’en 1780 qu’un premier règlement atteste d’une école entièrement consacrée à des enfants, entérinant un usage apparu au fil du temps et qu’il était devenu nécessaire de clarifier sur les points essentiels : gratuité des cours comme l’avait imposé dès l’origine Louis XIV, sélection à l’entrée, frais et appointements, cadrage professionnel de ces apprentissages.

SiègeModifier

D'abord située rue Saint-Nicaise, puis au sein du Palais Garnier. En 1983, Claude Bessy reçoit le soutien de Jack Lang, alors Ministre de la Culture, pour la construction d'un bâtiment indépendant pour l’École. A l'issue d'un concours d'architecture organisé en 1983, Christian de Portzamparc se voit confier le projet. L'Ecole déménage en 1987 dans ce nouvel édifice situé à Nanterre, près du parc André Malraux.

EnseignementModifier

Traditionnellement, les élèves sont répartis en six divisions. Ces divisions représentent l'avancement des études. Un élève débute ainsi sa première année dans la 6e division et termine sa formation en 1re division.

De 1970 à 2001, Gilbert Mayer, considéré comme dieu de la pédagogie, est professeur du corps du ballet de l'Opéra de Paris et de l'École de danse en double fonction[6],[7],[8].

Croisent Rudolf Noureev et Mikhaïl Barychnikov, Gilbert Mayer était le maître du style français à l’Opéra de Paris qui n'est écrit nulle part mais se transmet oralement[2],[9].

L'enseignement est pluridisciplinaire. Il comprend en plus des différents cours de danse (classique, caractère, contemporain, jazz, folklore et baroque), des cours complémentaires de musique, de mime, de comédie, de droit du spectacle, d’histoire de la danse ou encore d’anatomie ou de gymnastique[10]. La plupart de ces cours et événements sont créés par Claude Bessy dans les années 80.

Depuis 1995 les classes scolaires sont également obligatoires pour tous les élèves jusqu'au baccalauréat.

Admissions et concours annuelModifier

La sélection est très rigoureuse. Pour qu'un jeune danseur ou une jeune danseuse puisse intégrer l'école, il lui faut d'abord être choisi comme l'un de 30 à 40 élèves approuvés[11] parmi 400 filles et 150 garçons. Pour ce faire, le candidat doit passer deux examens d'entrée : un examen physique et un examen de danse.

Les critères de l'examen physique exigent que la taille et le poids des candidats varient chacun entre deux valeurs déterminées[12]. On s'assure ainsi que les proportions du candidat sont bonnes et on cherche à regarder s'il continuera de se développer dans ce sens physiquement[13].

L'élève sélectionné est ensuite soumis en permanence à différentes évaluations. Chaque division se solde par un concours annuel qui se déroule à la fin de l'année scolaire en mai. L'échec n'est pas synonyme de redoublement mais de renvoi.

Examen finalModifier

Enfin, au terme de leurs études, les élèves voient leur apprentissage sanctionné par le concours d'entrée dans le corps de ballet. les meilleurs d'entre eux intègrent le ballet de l’Opéra national de Paris en tant que quadrilles stagiaires. En cas d'échec à cet examen final, un redoublement est autorisé uniquement lorsque l'élève concerné est âgé de moins de 18 ans. Les lauréats de première division reçoivent le Diplôme National Supérieur Professionnel de Danseur.

DirecteursModifier

Résultats des épreuves finalesModifier

Le taux de réussite est très bas, la sélection sévère. En général, environ 550 enfants, 400 filles et 150 garçons, posent leur candidature au concours d'entrée à l'école de danse de l'Opéra national de Paris. Entre 30 et 40 élèves sont admis en sixième division où ils suivent un cursus scolaire et apprennent la danse durant six années. Seule une douzaine d'élèves parvient au terme de la formation[14].

Pour ces élèves, un à quatre postes dans le corps de ballet de l'Opéra national de Paris sont ouverts chaque année[15],[16],[17],[18].

« Je pense qu'il y a dans l'école des élèves qui sont totalement faits pour l'Opéra et d'autres pour d'autres compagnies, mais qui bénéficient de l’enseignement de l'Opéra et qui seront heureux dans d'autres compagnies. » déclare Élisabeth Platel à la caméra de Françoise Marie en 2011, à l'occasion de la publication des résultats des concours de fin d'année [19],[17].

Si on suppose que le nombre de danseurs du ballet est constant pendant les saisons - il y en a à peu près 150 - et que la carrière du danseur dure 20 ans[20], entre 7 et 8 nouveaux danseurs remplacent ceux qui partent.

La plupart des danseurs qui intègrent le corps du ballet de l'Opéra de Paris chaque année viennent de l'école de danse.

Équipe actuelleModifier

Il y en a douze professeurs pour les six divisions (filles et garçons) et une pour le stage de 6 mois. Ceux-ci sont en règle générale des anciens danseurs du ballet de l'Opéra national de Paris, des sujets, des premiers danseurs.

Parfois, on retrouve dans l'équipe des enseignants des étoiles comme Wilfried Romoli[21], Carole Arbo[22] et Fanny Gaïda[23],[24]. Les deux premiers sont professeurs en troisième division pour les garçons soit pour les filles, la dernière est professeur en première division pour les filles[25].

Voilà les professeurs de l'équipe actuelle[26],[25]:

  • Carole Arbo (1e division filles)
  • Wilfried Romoli (1e division garçons et adage)
  • Fabienne Cerutti (2e division filles)
  • Éric Camillo (2e division garçons et adage)
  • Fanny Gaïda (3e division filles)
  • Christophe Duquenne (3e division garçons et adage)
  • Marie-José Redont (4e division filles)
  • Yann Saïz (4e division garçons et adage)
  • Muriel Hallé (5e division filles)
  • Marc Du Bouaÿs (5e division garçons)
  • Géraldine Wiart (6e division filles)
  • Bertrand Barena (6e division garçons et stage 6 mois)
  • Véronique Doisneau (stage 6 mois et atelier corporel)


ImportanceModifier

Les danseurs du ballet de l'Opéra de Paris sont à 95 pour cent issus de l'école de danse[27].

Après être entrés comme stagiaire, ils sont répartis en cinq grades, selon une hiérarchie immuable : quadrilles, coryphées, sujets, premiers danseurs ou premières danseuses, et étoiles[28].

Parmi les 18 étoiles du ballet seulement Ludmila Pagliero n'a pas suivi la formation dans cette institution.

L'école de danse de l'Opéra de Paris est l'école dont les élèves totalisent le plus grand nombre de récompenses de Prix Benois de la Danse : 20 récompenses depuis 1991, devant l'école de danse du théâtre Bolchoï avec 16 récompenses[29].

ÉvénementsModifier

Les élèves participent aux événements annuels de l'école de danse. Ceux-ci sont le Défilé du Ballet de l'Opéra national de Paris (aux côtés du Corps du Ballet, des Premiers Danseurs et des Etoiles), les Spectacles de l'Ecole de Danse en avril et les Démonstrations de l'Ecole de Danse qui ont lieu en décembre sur la scène du Palais Garnier[25]. L'Ecole de Danse participe également régulièrement à des productions du Ballet de l'Opéra national de Paris, ainsi qu'à des tournées. Elle organise également le "Gala des Ecoles du XXIe siècle" qui réunit sept grandes écoles internationales sur la scène du Palais Garnier.

FilmographieModifier

Documentaires sur l'école de danse de l'Opéra national de Paris:

  • «Les Enfants de la Danse» de Dirk Sanders, sorti en 1989, 3 h 51 min, divisé en quatre parties[30]
À l'occasion de l'installation en juin 1987 de l'école du ballet de l'Opéra de Paris à Nanterre, sa directrice Claude Bessy et le réalisateur Dick Sanders ont conçu un documentaire télévisé en quatre parties sur la vie à l'école et l'enseignement qui y est dispensé. Tous ces films sont visibles dans la Salle des collections du Forum des images, Forum des Halles, Paris
Au début du film il y a des passages, qui sont pris du documentaire « Les enfants de la danse» de Dirk Sanders. Aurélie Dupont y est filmée à l'âge de quinze ans dans la classe de l'école de danse de l'Opéra national de Paris avec Clairemarie Osta.
  • «Graines d'étoiles», série documentaire de Françoise Marie de 2013, diffusé le 2 février 2013 sur France 3, 156 min, divisé en six épisodes à 26 min[11]

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sites concernant la série documentaire « Graines des étoiles » sur l'école de danse

Notes et référencesModifier

  1. Site officiel de l'école de danse.
  2. a et b Voir la série documentaire Graines d'étoiles du Françoise Marie, issue le 2 février 2013.
  3. Les petits danseurs de l'Opéra à l’école des étoiles, article de Paul Piccarreta du 13 mai 2014.
  4. Histoire de l'école de danse sur le site de l'Opéra de Paris.
  5. Jean-Philippe Saint-Geours, Christophe Tardieu, L'Opéra de Paris, éditions Plon, , p. 55.
  6. Les 300 ans de l'Opéra de Paris, hommage à Gilbert Mayer par Ariane Bavélier dans le Figaro du 4 avril 2013.
  7. Les professeurs de danse classique, voir profil Bertrand Barena, site officiel de l'Opéra national de Paris.
  8. Profil de Gilbert Mayer, Davier, Anne: Gilbert Mayer, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 2, p. 1210–1211, site de l'Institut für Theaterwissenschaft de Berlin.
  9. Ces sont les mots de Bertrand Barena, qui était l'ancien élève de Gilbert Mayer à partir de 1966 et qui est actuellement professeur de la 6e division garçons et stage 6 mois.
  10. Les enseignement, fiche sur le site de l'Opéra de Paris.
  11. a et b L'école de danse, un monde à part[PDF], revue de la presse d'avril 2013, trois articles d'Ariane Bavelier, d'Marie Soyeux et Jennifer Lesieur sur le documentaire « Graines d'étoiles » de Françoise Marie
  12. Critères de taille, conditions d'admission sur le site de l’Opéra National de Paris.
  13. Rencontre avec le danseur étoile : Manuel Legris, émission du 12 juillet 2013 sur France Inter.
  14. Dans l'année 2012 ils restent en tout 13 élèves dans les deux premières divisions (la classe de filles et classe de garçons) qui parvient au terme de la formation.
  15. Parmi ceux qui se sont présentés dans le concours d'entrée de l'année 2012, seulement 2 élèves de l'école de danse sont admis dans le corps de ballet.
  16. Graines des étoiles : « C’est la parole des enfants qui construit le film », interview de la réalisatrice Françoise Marie par Amélie Bertrand du 26 avril 2013
  17. a et b Graines des étoiles, critique du film par Marie-Astrid Gauthier du 10 mai 2013.
  18. Un à quatre postes sont ouverts chaque année, suivant les départs à la retraite des danseurs. Voir la critique de Marie-Astrid Gauthier (liens externes).
  19. Graines des étoiles, épisode 6: Le Temps des Épreuves
  20. Souvent la carrière du danseur et de la danseuse est plus courte.
  21. Fiche de Wilfried Romoli sur memopera.fr .
  22. Fiche de Carole Arbo sur memopera.fr .
  23. Fiche de Fanny Gaïda sur memopera.fr .
  24. Biographie de Fanny Gaïda.
  25. a b et c Les Démonstrations 2014 – École de Danse de l’Opéra de Paris, article d'Amélie Bertrand du 30 décembre 2014.
  26. Les professeurs de danse classique, leurs profils sur le site officiel de l'école de danse à l'Opéra national de Paris
  27. Pourquoi les ballets de l'Opéra de Paris font partie des spectacles favoris des fêtes, article de Martine Robert du 27 décembre 2013 dans Les Echos
  28. Marie-Valentine Chaudon, Passion danse, Bayard Jeunesse, , p. 25.
  29. Laureates, Prix Benois de la Danse, site officiel.
  30. Les Enfants de la Danse, fiche du film sur le site du Forum des images.
  31. Les Enfants de la Danse 1, synopsis de la première partie du film sur le site du Forum des images.
  32. Les Enfants de la Danse 2, synopsis de la deuxième partie du film sur le site du Forum des images.
  33. Les Enfants de la Danse 3, synopsis de la troisièe partie du film sur le site du Forum des images.
  34. Les Enfants de la Danse 4, synopsis de la quatrième partie du film sur le site du Forum des images.
  35. Aurélie Dupont, la belle étoile par Géraldine Catalano dans L'Express du 12 février 2010
  36. Annonce du film du 10 février 2010.