Ouvrir le menu principal

Wilfried Romoli

danseur étoile de l'Opéra national de Paris
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Romoli.
Wilfried Romoli

Naissance
Saint-Denis, Seine-Saint-Denis
Activité principale Danseur étoile
Professeur de danse à l'École de danse de l'Opéra national de Paris
Style Danse classique
Danse néo-classique
Danse contemporaine
Années d'activité Depuis 1979
Formation École de danse de l'Opéra national de Paris
Descendants Deux enfants
Récompenses Premier Prix du Concours international de danse de Paris
Distinctions honorifiques Commandeur dans l'ordre des arts et lettres
Chevalier dans l'ordre national du mérite

Scènes principales

Wilfried Romoli, né en 1963 à Saint-Denis en Seine-Saint-Denis[1], est un danseur français. Danseur étoile du ballet de l'Opéra de Paris, il est depuis 2009 professeur à l'École de danse.

BiographieModifier

Danseur de l'Opéra de ParisModifier

Wilfried Romoli entre à l'École de danse de l'Opéra national de Paris en 1973. À la fin de sa scolarité, en 1979, il intègre le corps de ballet de l'Opéra de Paris, est promu coryphée en 1982, sujet en 1983 et premier danseur en 1989, à l'âge de vingt-six ans.

Wilfried Romoli est nommé tardivement danseur étoile le à l'âge de 42 ans par Gerard Mortier à l'issue d'une représentation de « Ich bin » de Susanne Linke[1],[2]. Il travaille sous la direction des plus grands chorégraphes : Maurice Béjart, Mats Ek, Bob Wilson, Pina Bausch, John Neumeier, Angelin Preljocaj, Roland Petit, Jerome Robbins, Jiri Kylian et Maguy Marin[3].

Wilfried Romoli fait ses adieux à la scène de l'opéra le , après avoir interprété Un trait d'union d'Angelin Preljocaj avec Laurent Hilaire.

Il continue de danser ponctuellement, comme en 2011 en reprenant par exemple Le Funambule de Preljocaj[4].

Professeur à l'École de danse de l'opéraModifier

Wilfried Romoli enseigne à partir de 2009 à l'École de danse de l'Opéra de Paris à Nanterre dans la quatrième division garçons ainsi qu'à la première division adage. En 2015, il est professeur de la troisième division garçons puis devient en 2017 professeur de la première division[5],[6] .

Présence au cinémaModifier

Wilfried Romoli joue aussi au cinéma pour Pierre Jolivet ; à son actif, Zim and Co, Filles uniques, La Très Très Grande Entreprise, Les Hommes du feu. Il interprète un chorégraphe dans Divines d'Uda Benyamina et joue dans Ce qui nous lie de Cédric Klapish. Il est également à l'affiche des plusieurs documentaires : La Danse de Frederick Wiseman et Tout près des étoiles de Nils Tavernier.

Il danse dans le film Aunis de Luc Riolon sur une chorégraphie de Jacques Garnier.

Prix et distinctionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b Rosita Boisseau, « Wilfried Romoli, étoile enfin », Le Monde, 27 mai 2005.
  2. Livret du Funambule lors des représentations de la pièce au Théâtre des Abbesses en 2011
  3. Jiri Kylian À ton âge. émission avec Wilfried Romoli par Caroline Gillet du 18 avril 2015 sur France Inter.
  4. Wilfried Romoli dans l'exercice de risque du "Funambule" par Rosita Boisseau dans Le Monde du 13 mai 2011.
  5. Nathalie Yokel, « École de l’exigence », La Terrasse, 10 octobre 2009.
  6. Équipe de l'école de danse sur le site de l'Opéra national de Paris.
  7. Biographie de Wilfried Romoli dans le Dicionário Online de Português, 2015.
  8. Discours des remerciements officiels du 6 mai 2008 à Wilfried Romoli sur culture.gouv.fr.

Liens externesModifier