Ouvrir le menu principal

Rue Saint-Nicaise

ancienne voie de Paris

1er arrt
Rue Saint-Nicaise
(détruite en 1853)
Image illustrative de l’article Rue Saint-Nicaise
La rue Saint-Nicaise sur le plan de Turgot (1736).
Situation
Arrondissement 1er arrondissement
Quartier Palais-Royal
Début Rue des Orties, aujourd'hui disparue qui se situait le long de la galerie du bord de l'eau, côté ville
Fin Rue Saint-Honoré
Historique
Création XVIe siècle

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Rue Saint-Nicaise (détruite en 1853)

La rue Saint-Nicaise est une ancienne rue aujourd'hui disparue du 1er arrondissement de Paris.

Situation et accèsModifier

Elle a été ouverte au XVIe siècle le long de l’enceinte de Charles V, côté ville. Partant de la rue des Orties-du-Louvre, qui longeait l'aile sud du palais du Louvre et sa Grande Galerie, elle aboutissait à la rue Saint-Honoré presque en face de la rue de Richelieu, après avoir bordé la place du Carrousel de l'époque sur le côté est. Elle était bâtie de plusieurs hôtels particuliers, dont :

OdonymieModifier

La rue porte le nom de la chapelle Saint-Nicaise qui s'y trouvait.

HistoriqueModifier

La rue est surtout célèbre par l'attentat de la rue Saint-Nicaise, quand une machine infernale fut lancée contre Napoléon Bonaparte. Celui-ci en réchappa, car la bombe fut lancée quelques secondes après son passage. Il y eut toutefois 22 morts et de nombreux blessés, et 46 maisons de la rue du côté de la rue Saint-Honoré furent détruites ou rendues inhabitables[3].

La rue a été détruite en 1853 lors du prolongement de la rue de Rivoli et de l'aménagement de la cour Napoléon du Louvre.

RéférencesModifier

Lien externeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :