École d'économie de Toulouse

composante de l’université Toulouse-I et un centre de recherche en sciences économiques

L’École d’économie de Toulouse, aussi connue sous sa dénomination anglo-saxonne Toulouse School of Economics et abrégée en TSE, est une composante de l’Université Toulouse-1-Capitole et un centre de recherche en sciences économiques. L’École d’économie de Toulouse compte 2500 étudiants, dont sept cents étrangers et 150 enseignants-chercheurs. Son conseil scientifique réunit quatre lauréats du Prix de la Banque de Suède en sciences économiques en mémoire d'Alfred Nobel[1].

Toulouse School of Economics
TSE Logo 2019.png
Image dans Infobox.
Histoire et statut
Fondation
2007
Type
Directeur
Devise
Economics for the Common Good
Membre de
Site web
Chiffres-clés
Étudiants
2 500
Enseignants-chercheurs
150
Localisation
Campus
Ville
Pays
Localisation sur la carte de Toulouse
voir sur la carte de Toulouse
Red pog.svg

HistoriqueModifier

L’École d’économie de Toulouse est à l’origine un réseau thématique de recherche avancée, créé en 2007 sous la forme d’une fondation de coopération scientifique regroupant trois laboratoires : le Groupe de Recherche en Économie Mathématique et Quantitative (GREMAQ), le Laboratoire d’Économie des Ressources Naturelles (LERNA) et l'Atelier de Recherche Quantitative Appliquée au Développement Économique (ARQADE)[2]. Sous la tutelle de l’Université Toulouse-1-Capitole, du Centre national de la recherche scientifique (CNRS), de l'Institut national de la recherche agronomique (INRA) et de l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS)[3], cette fondation nommée en mémoire de l’économiste Jean-Jacques Laffont et présidée par Jean Tirole a pour objectif le financement des laboratoires de recherche en économie.

 
Manufacture des Tabacs, site de l’École d'économie de Toulouse

En 2011, la fondation Jean-Jacques Laffont crée l’École d’économie de Toulouse, un programme de formation constitué de deux années préparatoires sélectives, trois années d’école et d’une école doctorale. Celui-ci fusionne avec l’unité de formation et de recherche (UFR) de sciences économiques de l’Université Toulouse-I-Capitole. L’École d’économie de Toulouse est située dans l'ancienne manufacture des tabacs.

En 2014, Jean Tirole reçut le Prix de la Banque de Suède en sciences économiques en mémoire d'Alfred Nobel pour son travail portant sur l’analyse du pouvoir de marché et de la régulation[4].

En 2019, TSE emménage dans un nouveau bâtiment au cœur de Toulouse, près de la place Saint Pierre.

Fondation Jean-Jacques Laffont - TSEModifier

Le Conseil d’administration de la Fondation Jean-Jacques Laffont - TSE est l’instance qui fixe les grandes orientations stratégiques de TSE et qui en contrôle la mise en œuvre. Michel Pébereau, Président d’Honneur de BNP-Paribas, est élu Président de la Fondation le 4 décembre 2018, succédant ainsi à Jean Tirole. Les membres du CA se retrouvent ici.

EnseignementModifier

AdmissionModifier

L’entrée à l’École d’économie de Toulouse est sélective et intervient à l’issue des deux premières années de licence préparatoire de l’Université Toulouse-I-Capitole en économie et gestion, et dès la première année en double licence économie et droit, et économie et mathématiques. Le nombre d’étudiants admis en troisième année est fixé à 250 dont environ 30 % proviennent d’établissements extérieurs[5].

FormationsModifier

LicencesModifier

TSE propose trois programmes de licence[6], composés de deux années préparatoires et d’une année au sein de l’école.

  • Licence mention Économie

La licence d’économie de TSE a pour but la formation des étudiants en analyse économique et en économétrie. La capacité d’accueil de la licence mention Économie est de 60 places à compter de la rentrée 2020[7].

  • Double licence mention Économie et Mathématiques

Le parcours double licence économie et mathématiques de TSE est composé d’une licence de mathématiques et informatique appliquées aux sciences humaines et sociales (MIASHS), et de la licence d’économie de TSE. Ce parcours a pour but la formation des étudiants aux outils mathématiques et informatiques pour l’application aux sciences humaines telles que l’économie et l’économétrie. La capacité d’accueil de la licence Économie et Mathématiques est de 60 places[8]. Ce parcours permet également d’accéder au magistère d’économiste-statisticien.

  • Double licence mention Économie et Droit

Le parcours double licence économie et droit est un composé de la licence d’économie de TSE conjointement à la licence de la faculté de droit de l’Université Toulouse-I-Capitole. Ce parcours permet aux étudiants de poursuivre dans le domaine juridique et le domaine économique, avec une prévalence pour les problématiques pluri-disciplinaires telles que le droit de la concurrence et de la régulation des marchés. La capacité d’accueil de la licence mention Économie et Droit est de 50 places[9].

MastersModifier

TSE offre trois voies de formations en master[10] : une voie internationale enseignée en anglais, une voie standard enseignée en français et la voie doctorale permettant la poursuite en doctorat.

Voie internationaleModifier
  • Master Economics of Markets and Organizations (EMO)
  • Master Econometrics and Empirical Economics (EEE)
  • Master Public Policy and Development (PPD)
  • Master Statistics and Econometrics
  • Master Environmental and Natural Resources Economics (ERNA)
  • Master in Data Science for social sciences (D3S)
  • Master in Mathematics and Economic Decision (MED)
  • Master in Economics and Ecology (EE)
Voie standardModifier
  • Master Économie appliquée
  • Masters Finance, en partenariat avec Toulouse School of Management :
    • Corporate Finance
    • Financial Markets and Risk Evaluation
    • Finance and Information Technology
    • Master of Science in Finance
  • Master Économie et Droit de la concurrence, en partenariat avec la faculté de Droit de Toulouse et pouvant donner lieu à la délivrance d’un double diplôme en Économie et en Droit des affaires
Voie doctoraleModifier
  • Master Economic Theory and Econometrics (ETE)

École doctoraleModifier

Le programme doctoral[11] est composé de deux années de cours doctoraux commençant par le master 2 ETE et se prolongeant par une seconde année de cours avancés dans l’une des spécialités suivantes :

  • Behavioral and Experimental Economics
  • Econometrics and Empirical Economics
  • Economics Theory
  • Finance
  • Industrial Organization
  • Macroeconomics
  • Public Policy and Applied Economics

Ces deux années de cours doctoraux conduisent ensuite à deux à trois années consacrées à la rédaction de la thèse.

ClassementsModifier

Classements internationaux
Noms Monde Europe France
Shanghai - Economics[12] 22 5 1
IDEAS/RePEc[13] 17 5 2
Times Higher Education - Business and Economics[14] 88 29 2
U.S. News - Economics and Business[15] 110 55 4
QS - Economics and Econometrics[16] 178 74 6

RechercheModifier

La recherche[17] à l’École d’économie de Toulouse est organisée autour de 9 groupes thématiques :

  • Économétrie et économie empirique – Responsable du groupe : Thierry Magnac
  • Économie industrielle – Responsable du groupe : Bruno Jullien
  • Économie publique – Responsable du groupe : Jean-Marie Lozachmeur
  • Économie théorique – Responsable du groupe : Daniel F. Garrett
  • Environnement et ressources naturelles – Responsable du groupe : Stefan Ambec
  • Finance – Responsable du groupe : Alexander Guembel
  • Macroéconomie – Responsable du groupe : Patrick Fève
  • Mathématiques de la décision et statistique – Responsable du groupe : Sébastien Gadat
  • Comportements, institutions et développement – Responsable du groupe : Ingela Alger

A ces groupes thématiques s’ajoutent 3 centres de recherche partenariale :

  • Le Centre Digital, dédié à l’économie numérique – Directeur du centre : Yassine Lefouili
  • Le Centre énergie et climat – Directeur du centre : Stefan Ambec
  • Le Centre finance durable – Directrice du centre : Sophie Moinas

Junior-EntrepriseModifier

TSE Junior Etudes est la Junior-Entreprise de l’École d’économie de Toulouse. Ses domaines de compétences sont les suivants :

  • Économie industrielle
  • Économie du développement
  • Data science
  • Finance
  • Économie de l’environnement
  • Veille juridique

Conseil scientifiqueModifier

  • Ariel Pakes, Harvard University (Chairman)
  • Philippe Aghion, Harvard, Collège de France
  • Roland Benabou, Princeton University
  • Marianne Bertrand, Chicago Booth School of Business
  • Tim Besley, London School of Economics
  • Pierre-Olivier Gourinchas, University of California
  • Rachel Griffith, University of Manchester and Institute for Fiscal Studies
  • Luigi Guiso, Einaudi Institute for Economics and Finance
  • Bengt Holmström, MIT
  • Eliana La Ferrara, Bocconi University
  • Costas Meghir, Yale University
  • Jean-Marc Robin, Sciences Po
  • Thomas Sargent, New York University
  • Antoinette Schoar, MIT
  • Guido Tabellini, Bocconi University
  • David Thesmar, MIT, Sloan School of Management

Notes et référencesModifier

  1. « Présentation de TSE », sur tse-fr.eu (consulté le )
  2. « Groupe de recherche en économie mathématique et quantitative », sur ehess.fr (consulté le )
  3. « Fondation Jean-Jacques Laffont », sur scanr.enseignementsup-recherche.gouv.fr (consulté le )
  4. « Jean Tirole, Prix Nobel d’économie 2014 », sur https://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/ (consulté le ).
  5. « Plaquette de présentation », sur tse-fr.eu (consulté le )
  6. « Licences - TSE », sur tse-fr.eu (consulté le )
  7. « Licence 3 Économie », sur tse-fr.eu (consulté le )
  8. « Licence 3 Économie et MIASHS », sur tse-fr.eu (consulté le )
  9. « Licence 3 Économie et Droit », sur tse-fr.eu (consulté le )
  10. « Masters - TSE », sur tse-fr.eu (consulté le )
  11. « Programme doctoral », sur tse-fr.eu (consulté le )
  12. (en) « ShanghaiRanking's Global Ranking of Academic Subjects 2019 - Economics », sur shanghairanking.com (consulté le )
  13. (en) « Top 10% Economic Institutions, as of November 2019 », sur ideas.repec.org, (consulté le )
  14. (en) « World University Rankings 2020 by subject: business and economics », sur timeshighereducation.com (consulté le )
  15. (en) « U.S. News ranking - Universite Federale Toulouse Midi-Pyrenees (ComUE) » (consulté le )
  16. (en) « QS World University Rankings : Economics & Econometrics », sur topuniversities.com (consulté le )
  17. « Groupes thématiques de recherche », sur tse-fr.eu (consulté le )

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier