Z 14 Friedrich Ihn

Le Z 14 Friedrich Ihn est un destroyer de la Classe Type 1934A de la Kriegsmarine.

Z 14 Friedrich Ihn
Image illustrative de l’article Z 14 Friedrich Ihn
Le commandement du Friedrich Ihn en 1939
Autres noms Zorkyj
Type Destroyer
Histoire
A servi dans War Ensign of Germany 1938-1945.svg Kriegsmarine
Naval Ensign of the Soviet Union.svg Marine soviétique
Chantier naval Blohm + Voss, Hambourg
Quille posée
Lancement
Armé
Statut Mis en arrêt en 1961
Équipage
Équipage 315 hommes
Caractéristiques techniques
Longueur 121 m
Maître-bau 11,36 m
Tirant d'eau 4,23 m
Déplacement 2 171 t
Port en lourd 3 190 t
Propulsion 6 chaudières à vapeur Bauart Benson
2 turbines à vapeur Wagner
Puissance 70 000 ch
Vitesse 38,2 nœuds
Caractéristiques militaires
Armement
Rayon d'action 1 530 miles nautiques à 19 nœuds (715 tonnes de fuel)
Carrière
Port d'attache Kiel

Le nom du navire est un hommage au commandant du torpilleur S 35, le capitaine lieutenant Friedrich Ihn, mort le au cours de la bataille du Jutland.

HistoireModifier

Après sa mise en service, il fait des exercices et des croisières de formation en mer du Nord et en mer Baltique.

Au début de la Seconde Guerre mondiale, le Z 14 est à Świnoujście. Il participe au blocus à l'est de la mer Baltique puis part le poser des mines en mer du Nord. Jusqu'à la fin de l'année 1939, il fait la guerre commerciale dans le Cattégat et dans le Skagerrak.

En , le Z 14 pose des mines le long des côtes britanniques et est endommagé durant l'opération. Il est réparé jusqu'en juin au Howaldtswerke-Deutsche Werft à Kiel et ne participe donc pas au débarquement en Norvège en . Il vient le et à Trondheim le . Il escorte à partir d'ici le Gneisenau, endommagé, jusqu'à Kiel. Après une visite au chantier naval de Hambourg, le Z 14 va en France en et participe aussi à une incursion dans le canal de Bristol.

Le destroyer revient à Hambourg en septembre et reste au chantier jusqu'en . Après être allé à Szczecin au mois de juillet, il part ensuite à La Rochelle, Brest et Bordeaux, dans le golfe de Gascogne.

En , le Z 14 est dans la Manche pour l'opération Cerberus puis participe à l'opération Sportpalast. En mars, il accompagne le cuirassé Tirpitz avec les destroyers Paul Jacobi, Hermann Schoemann et Z 25 dans une mission en mer du Nord. Les navires ratent les convois de l'Arctique PQ 12 et QP 8. Seul le cargo soviétique Isora est touché par le Friedrich Ihn et coule. Le destroyer est affecté ensuite à l'opération Rösselsprung contre le convoi PQ 17.

En 1943 et 1944, le Friedrich Ihn fait principalement des missions de surveillance et de poses de mines dans les eaux norvégiennes. En raison de problèmes techniques, il fait fréquemment des séjours dans des chantiers navals. L'équipage sert sur d'autres destroyers.

Début 1945, le Z 14 accompagne des convois dans le Skagerrak et l'Oslofjord. Le , le destroyer quitte la péninsule de Hel avec des réfugiés à son bord. Il arrive à Kiel le 10 et est mis hors service.

Le navire est à l'URSS comme tribut de guerre. En , il est affecté à Liepāja et sert dans la flotte de la Baltique sous le nom de Zorkyj. Le destroyer est abandonné en 1961.

CommandementModifier

  • Du au  : Korvettenkapitän Claus Trampedach
  • Du au  : Fregattenkapitän Erich Bey
  • Du au  : Korvettenkapitän Rudolf von Pufendorf
  • Du au  : Korvettenkapitän Günther Wachsmuth
  • Du au  : Korvettenkapitän Gerhard Fromme
  • Du au  : Korvettenkapitän Carl-August Richter-Oldekop

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :