Youth (film, 2015)

film sorti en 2015
Youth
Description de cette image, également commentée ci-après
L'équipe du film lors du Festival de Cannes 2015.

Réalisation Paolo Sorrentino
Scénario Paolo Sorrentino
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de l'Italie Italie
Drapeau de la France France
Drapeau de la Grande-Bretagne Grande-Bretagne
Drapeau de la Suisse Suisse
Genre Drame
Durée 124 minutes
Sortie 2015


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Youth est un film italien réalisé par Paolo Sorrentino, sorti en 2015.

SynopsisModifier

Depuis une vingtaine d'années, Fred et Mick, amis de longue date, se retrouvent chaque année dans un bel hôtel des Alpes suisses pour passer leurs vacances. Un hôtel où séjourne un acteur, Jimmy Tree, se métamorphosant radicalement pour un rôle, un moine bouddhiste et un Maradona fatigué par le temps.

Fred est un compositeur et chef d'orchestre à la retraite, dont la fille qui lui rend visite lui reproche d'avoir négligé sa femme et elle-même. Il reçoit une proposition qui le force à sortir de sa retraite, lui demandant de jouer devant la Reine Élisabeth II et le Prince Philip.

Mick est un réalisateur toujours en activité, qui s'emploie à écrire le film qui lui tiendra lieu de testament. Ayant remarquablement filmé les femmes, il cherche la fin de ce film en compagnie de ses cinq co-scénaristes.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

  Source et légende : version française (VF) sur RS Doublage[1] , le site d’AlterEgo (la société de doublage[2]) et selon le carton du doublage français sur le DVD zone 2[3].

ProductionModifier

C'est le deuxième film anglophone de Sorrentino, après This Must Be the Place.

Il a été tourné en Suisse, dans les hôtels Schatzalp de Davos et Waldhaus de Flims (Grisons), les montagnes bernoises, mais également à Rome et Venise.

On peut entendre la chanson Reality du film La Boum interprétée par la chanteuse de l'hôtel.

Le film est dédié à Francesco Rosi.

AccueilModifier

Les réactions furent, comme souvent avec le cinéaste, très partagées. Télérama loua le conte poétique, avec la laideur et la vulgarité, thématiques récurrentes de Sorrentino[4], tandis que Les Cahiers du cinéma comparèrent le réalisateur au groupe Rondò Veneziano[5].

DistinctionsModifier

RécompensesModifier

Sélections et nominationsModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Fiche du doublage français du film », sur RS Doublage, .
  2. « Fiche du doublage français du film », sur Alterego75.fr.
  3. Liste des comédiens situé après le générique de fin.
  4. « Youth, de Paolo Sorrentino, aussi triste que sincère », sur Télérama,
  5. « Twitter des Cahiers du cinéma »,

Liens externesModifier