Ouvrir le menu principal

Xavier de La Chapelle

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Chapelle.
Xavier de La Chapelle
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Nationalité
Activités

Xavier de La Chapelle est un entrepreneur français fondateur de la marque automobile De La Chapelle en 1975 à Saint-Chamond (près de Lyon).

BiographieModifier

En 1975, Xavier de La Chapelle reprend la tradition familiale de la construction d'automobiles[1] en région lyonnaise avec une copie du roadster 2 places Bugatti 55 (type55) à moteur 6 cylindres Opel qu'il révèle au Salon de Genève en 1978[2]. Ce véhicule a porté le nom de "Stimula", "Bugatti" puis "De La Chapelle". Il a évolué en 2+2 Tourer et GP.

En 1979, il diversifie ses activités avec des mini-répliques pour enfants de BMW 328[2]. En 1982, BMW homologue les Stimula qui bénéficient alors des moteurs de la marque et d'un service après-vente sur l'ensemble du territoire[2]. Il obtient également le droit d'apposer la marque Bugatti sur les calandres des voitures qu'il produit[2].

Durant les années 1980, il crée une gamme de karts tous-terrains produits à plus de 1000 exemplaires et travaille avec le bureau de design du styliste Bertrand Barré[2].

En 1992, Xavier de la Chapelle conçoit la Bugatti 57S Atalante, révélée la même année au Salon de Genève. Il présente également au Mondial de l'automobile , puis au Salon de Genève, le premier monospace de prestige doté d'un moteur V8 320 cv d'origine Mercedes-Benz (le De La Chapelle Parcours)[2].

De la Chapelle lance ces nouveaux modèles grace aux investissements du groupe Primwest, qui quitte l'aventure en 1993[3]. De la Chapelle développe en 1996 un roadster moderne dessiné par Barré Design et doté de moteurs Peugeot 4 ou 6 cylindres .

De 1989 à 1992, Xavier de La Chapelle est président de Venturi Automobiles.

Depuis 2014 Xavier de La Chapelle est également Architecte Projets pour le compte de la société Lyonnaise NAVYA ( Véhicules électriques autonomes ) .

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier