Xavier Ternisien

journaliste et essayiste français
Xavier Ternisien
XAVIER PHOTO XT.png
Xavier Ternisien en 2019.
Fonction
Conseiller municipal de Tavel
depuis
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (58 ans)
Nom de naissance
Xavier Jean Michel TernisienVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Père
Jean-Claude Ternisien (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Xavier Ternisien est un journaliste et essayiste français né en 1964.

Ancien responsable de la rubrique « Religions » au service « Société » du quotidien Le Monde, de à , puis responsable des rubriques « Collectivités locales » puis « Médias », il a quitté le quotidien le [1].

BiographieModifier

Fils d'Arlette et Jean-Claude Ternisien, gérants de la librairie Duclercq-Ternisien à Abbeville, Xavier Ternisien a un frère[2].

FormationModifier

Il est diplômé du Centre de formation des journalistes de Paris (promotion 1989) et de l'Institut d'études politiques de Paris (promotion 1988)[3]. Il est titulaire d'une licence de lettres modernes (université Paris-Sorbonne,1985) et d'un master 2 en ingénierie immobilière (université Paris XII, 2015).

Carrière de journalisteModifier

Passé d'abord par Croire aujourd'hui, il entre en 2000 au Monde sur la recommandation du jésuite Luc Pareydt, pour seconder son spécialiste religieux Henri Tincq[4].

Il est l'auteur de plusieurs livres sur les religions en France, concernant le catholicisme, l'islam et la laïcité.

Si ses livres sur l'islam ont été accueillis favorablement par des intellectuels et historiens [5],[6],[7] comme Jean Baubérot ou Franck Fregosi et par des musulmans, comme le site oumma.com qui salue La France des mosquées comme un livre incontournable[8], et considère que Les Frères musulmans, en dépit d'imprécisions, est également un livre de référence[9], il déclenche la colère de certains militants laïcs et athées radicaux [10]. Xavier Ternisien a été la cible d'attaques de l'extrême droite lors de la parution de son deuxième livre, en 1997, L'Extrême droite et l'Eglise (Brepols), dans lequel il mettait en garde contre l'offensive du Front national visant à séduire une frange du catholicisme. Le journaliste et écrivain Jean Madiran a rédigé un ouvrage polémique contre celui-ci, intitulé L'Extrême-droite et l'Eglise, réponse (Editions de Présent)[11].

Oumma.com avait déjà reproduit plusieurs des articles de Xavier Ternisien au début des années 2000[12], lui valant des controverses exacerbées dans certains milieux laïques, telle la revue ProChoix[13], ces derniers l'accusant de complaisance à l'égard de l'islamisme. Dans un article « Salir un homme », il répond aux critiques en reprochant à ProChoix des approximations et des attaques personnelles tirant leurs sources de sites d'extrême droite[14].

Caroline Fourest a perdu son procès en diffamation contre Xavier Ternisien et son article « Salir un homme »[15]. Dans un jugement du la 17e chambre du Tribunal correctionnel de Paris a estimé que « les propos de Xavier Ternisien ne sortent pas du champ de la critique des œuvres de l’esprit et de l’expression libre d’opinions dans le cadre d’un débat d’idée ou, à tout le moins, d’une polémique entre intellectuels ». Elle a également perdu en appel, en , un procès au civil dans lequel elle mettait en cause un article de Xavier Ternisien.

Xavier Ternisien est le premier à pointer du doigt[source insuffisante] dans une enquête l'essor du salafisme en banlieue et les dangers qu'il représente, en particulier le salafisme jihadiste[16]. Il est également l'auteur d'un livre de référence sur la laïcité[réf. nécessaire], paru aux éditions La Documentation française/Odile Jacob.[17]

Xavier Ternisien donne également la parole en 2006 dans les colonnes du journal Le Monde à Janine Tavernier, ancienne présidente de l'UNADFI, lorsqu'elle dénonce ce qu'elle indique être des dérives d'associations anti-sectes[18]. Il relaie les propos de Didier Leschi, chef du bureau central des cultes à propos de la légitimité que confère le statut d'association cultuelle aux Témoins de Jéhovah[19], et de Jean-Arnold de Clermont, président de la Fédération protestante de France qui évoque les discriminations dont ceux-ci seraient l’objet[20], notamment de la part des membres de la Commission d’enquête parlementaire et des associations de défense des victimes qui contestent ce statut cultuel.

Xavier Ternisien a été chargé de la rubrique « Collectivités locales et Outre-mer » au service « France » du Monde de à . Il s'occupe ensuite de la presse écrite et sur Internet au service Entreprises du Monde. En , il publie un article intitulé « Les Forçats de l'info » pour la rubrique Médias du Monde[21]. Son portrait sans concession des rédactions Web provoque la colère de plusieurs journalistes Internet, qui ne se retrouvent pas dans la description faite par Xavier Ternisien, tandis que d'autres approuvent la manière dont il dénonce les conditions de travail dans les « usines à dépêches » La polémique se propage sur les blogs de journalistes comme Suivez le geek, de Laurent Suply (LeFigaro.fr)[22] ou Nouvelle Formule, d'Eric Mettout (lexpress.fr)[23]. Dans un article rétrospectif paru le 25 janvier 2021, l'article est évoqué comme ayant marqué son époque et « mis le doigt sur de vrais problèmes »[24].

Situation actuelleModifier

Il est aujourd'hui chef d'entreprise dans la gestion de patrimoine. Installé dans le Gard depuis 1996[25], il crée l'association Tavel avenir et patrimoine[26]. En 2020, il prend la tête d'une liste à l'occasion des élections municipales dans cette commune[27]. En 2021, il fait équipe avec Céline Alcalde lors des départementales dans le canton de Roquemaure[28].

OuvragesModifier

  • Les Catholiques en France, 1500 ans après, Assas éditions, 1996
  • L'Extrême droite et l'Église, éditions Brepols,
  • La France des Mosquées, éditions Albin Michel, 2002 ; réed. Édition poche 10/18, 2004
  • Les Frères Musulmans, éditions Fayard, 2005
  • État et Religions, éditions Odile Jacob-La Documentation française, 2007

Notes et référencesModifier

  1. « Xavier Ternisien quitte Le Monde (et la presse) le 8 juillet », ElectronLibre, .
  2. https://www.courrier-picard.fr/art/region/abbeville-la-disparition-brutale-de-jean-claude-ternisien-ia174b0n721969
  3. Alumni Sciences Po, « l'Association des Sciences-Po - Fiche profil », sur sciences-po.asso.fr.
  4. https://larevuedesmedias.ina.fr/forcats-info-journalistes-web-2009
  5. « Diversité musulmane », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  6. Critique de La France des mosquées par Gérard Cholvy, Esprit & Vie, n°78, mars 2003
  7. « Critique Cairn décembre 2002 »
  8. « "La France des mosquées" : le livre incontournable de Xavier Ternisien », oumma.com, 22 septembre 2002.
  9. Abdallah Thomas Milcent, « À propos du dernier livre de Xavier Ternisien sur les "Frères musulmans" », oumma.com, 13 avril 2005.
  10. « La stratégie militante de Xavier Ternisien : terminer ses articles par des citations antilaïques et favorables à l'islam », sur www.atheisme.org
  11. http://www.livresenfamille.fr/p8719-jean_madiran_extreme_droite_et_eglise.html
  12. Xavier Ternisien, « L’Islam peut-il être critiqué comme n’importe quelle religion ? », 23 avril 2001.
  13. Caroline Fourest, « Le Monde à l'envers. À propos des convictions anti-laïques diffusées par Henri Tincq et Xavier Ternisien. Un article de Caroline Fourest », Prochoix, n°27-28, automne 2003.
  14. Xavier Ternisien, « Salir un homme », 23 décembre 2003.
  15. « Caroline Fourest porte plainte pour diffamation contre Oumma.com », sur Oumma, (consulté le )
  16. Xavier Ternisien, « L'essor des salafistes en banlieue inquiète policiers et musulmans », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  17. « TERNISIEN Xavier, État et Religions, Paris, Odile Jacob-La Documentation française, Débat public, 2007, 159 p. | Institut Européen en Sciences des Religions », sur www.iesr.ephe.sorbonne.fr (consulté le )
  18. Janine Tavernier : « Il faut distinguer les mouvements religieux des vraies sectes », lemonde.fr, 17 novembre 2006
  19. Xavier Ternisien, « Querelles autour du statut des Témoins de Jéhovah », Le Monde, vendredi 20 octobre 2006.
  20. « M. de Clermont : "La commission sur les sectes risque de créer des troubles », Le Monde, 27 octobre 2006.
  21. Xavier Ternisien, « Les Forçats de l'info », sur lemonde.fr,
  22. Samuel Laurent, « Des forçats, des Pakistanais, des geeks blafards et autres considérations professionnelles », sur lefigaro.fr.
  23. Eric Mettout, « Et mon cul (posé à côté du télescripteur), c'est du poulet, Xavier ? », .
  24. « J’ai hurlé » : la révolte des « Forçats de l’info », sur La Revue des Médias (consulté le )
  25. https://www.objectifgard.com/2021/05/28/departementales-roquemaure-xavier-ternisien-et-celine-alcade-en-representants-de-la-droite-republicaine/
  26. Voir sur objectifgard.com.
  27. Marie Meunier, « TAVEL Le candidat aux municipales Xavier Ternisien a présenté sa liste », sur objectifgard.com, (consulté le ).
  28. https://www.objectifgard.com/2021/05/06/gard-decouvrez-lintegralite-des-candidats-aux-elections-departementales/

Liens externesModifier