William Horne (homme politique)

personnalité politique britannique
William Horne
Image dans Infobox.
Fonctions
Membre du 11e Parlement du Royaume-Uni
11e Parlement du Royaume-Uni (d)
Marylebone (en)
-
Membre du 10e Parlement du Royaume-Uni
10e Parlement du Royaume-Uni (d)
Newtown (en)
-
Membre du 9e Parlement du Royaume-Uni
9e Parlement du Royaume-Uni (d)
Bletchingley (en)
-
Membre du 5e Parlement du Royaume-Uni
5e Parlement du Royaume-Uni (d)
Helston (d)
-
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Père
Thomas Horne (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Frances Ann Price (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoints
Anne Hesse (d) (depuis )
Environ Anne Davidson (d) (environ depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
William Horne (d)
Francis Woodley Horne (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Parti politique
Titre honorifique
Sir

Sir William Horne (1774 - ) est un avocat britannique et un homme politique libéral.

BiographieModifier

Fils du révérend Thomas Horne de Chiswick, Horne étudie le droit à Lincoln's Inn et est admis au barreau en 1798.

En 1812, il est élu député whig de Helston en Cornouailles. Il n'est député de la ville que pour un seul mandat et est battu aux élections de 1818 [1]. Après avoir perdu son siège, il retourne à sa profession juridique, devenant Conseiller de la reine et conseiller du Lincoln's Inn. Il se distingue devant les tribunaux de la chancellerie et est brièvement procureur général de la reine Adélaïde [2],[3].

Le , il est nommé Avocat général pour l'Angleterre et le pays de Galles. Il est alors nommé chevalier [2],[3]. Le poste l'oblige à siéger au Parlement et il est dûment élu comme député de Bletchingley le . Le Parlement est dissous en avril de la même année et lors des élections générales suivantes il est député de Newton, île de Wight. Son mandat à ce siège est également bref, car la circonscription est abolie l'année suivante par la réforme parlementaire. Il devient l'un des deux députés de l'arrondissement parlementaire nouvellement créé de Marylebone, à Londres. En novembre de la même année, il est promu Procureur général pour l'Angleterre et le pays de Galles. L'opposition de Horne à la Peine de mort et ses ambitions de réformer les tribunaux conduisent à un conflit avec le Lord grand chancelier, Henry Brougham. Il démissionne de ses fonctions en , retournant à la pratique privée, et ne se présente pas aux élections de 1835. En 1839, il est nommé maître en chancellerie, poste qu'il occupe jusqu'en 1853.

FamilleModifier

Il épouse Ann Hesse de Bedfordshire en 1799. Ils ont une famille nombreuse [2]. Il est décédé à son domicile de Londres, 49 Upper Harley Street, le , à l'âge de 87 ans.

RéférencesModifier

  1. « The House of Commons constituencies beginning with "H" », Leigh Rayment (consulté le )
  2. a b et c H. C. G. Matthew, « Horne, Sir William (1774–1860) », Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, (consulté le )
  3. a et b « The Late Sir William Horne », The Times,‎ , p. 9

Liens externesModifier