Waldgeist
Image illustrative de l’article Waldgeist
Waldgeist au départ du Breeders' Cup Turf 2018

Père Galileo
Mère Waldlerche
Père de mère Monsun
Sexe M
Naissance 2014
Pays de naissance Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Pays d'entraînement Drapeau de la France France
Éleveur The Waldlerche Partners
Propriétaire Gestüt Ammerland
Entraîneur André Fabre
Jockey Pierre-Charles Boudot
Rating Timeform 132
FIAH 128
Nombre de courses 21
Nombre de victoires 9 (6 places)
Gains en courses 4 857 308 €
Principales victoires Prix de l'Arc de Triomphe
Grand Prix de Saint-Cloud
Prix Ganay
Critérium de Saint-Cloud

Waldgeist est un cheval de course pur-sang anglais né en Angleterre en 2014, entraîné en France par André Fabre et monté par Pierre-Charles Boudot. Il remporte le Prix de l'Arc de Triomphe en 2019, privant ainsi la grande championne Enable d'un triplé historique.

Carrière de coursesEdit

Né et élevé en Angleterre, Waldgeist accomplit sa carrière sous la casaque de la Gestüt Ammerland, une grand écurie allemande qui en partage la propriété avec le haras Newsells Park Stud et le consortium Coolmore, qui comme souvent est associé sur les produits de son étalon vedette Galileo. Entraîné à Chantilly par André Fabre et monté par Pierre-Charles Boudot, il commence sa carrière en septembre de ses 2 ans dans le prisé Prix de Fontenoy, un maiden qu'il remporte avec sérieux. Favori du Prix de Condé un mois plus tard, il ne peut confirmer ses premiers pas victorieux, terminant troisième. Pourtant, les parieurs lui gardent leur confiance et il s'élance parmi les favoris du Critérium de Saint-Cloud, un statut qu'il justifie en s'imposant devant Best Solution et Capri, deux poulains appelés à faire une belle carrière.

En 2017, Waldgeist compte parmi les meilleurs espoirs pour la saison classique. Et s'il effectue une rentrée en demi-teinte dans le Prix Greffulhe, sèchement battu par Recoletos, il le confirme dans le Jockey Club, où il échoue du minimum face à Brametot (et devant Recoletos). Envoyé courir l'Irish Derby, il ne peut se mêler à la lutte entre Capri, Cracksman et le Derby-winner Wings of Eagle, montrant ses limites au niveau européen. De fait, il traversera toute son année de 3 ans sans remporter la moindre victoire, pas même en Allemagne, où il est battu en fin d'année dans le Grosser Preis von Bayern. Après cette année finalement un peu décevante, Waldgeist est maintenu à l'entraînement, et quand il réapparaît au printemps 2018 dans le Prix d'Harcourt, il ne donne pas l'impression d'avoir progressé. Pourtant, il va enchaîner une série de quatre victoires consécutives, retrouvant le goût de la victoire au niveau groupe 1 dans le Grand Prix de Saint-Cloud. Son très facile succès dans le Prix Foy, en septembre, lui donne une chance régulière dans le Prix de l'Arc de Triomphe, où une certaine Enable tente le doublé. Il y tient remarquablement sa partie, concluant au quatrième rang (devant son vieux compère Capri). Waldgeist embarque ensuite pour le Breeders' Cup Turf, mais ne peut faire mieux que cinquième, à une dizaine de longueur d'Enable. Enfin en décembre, au bout d'une saison qui aura commencé tôt, il change encore de continent et s'offre une cinquième place, malgré un parcours malheureux, dans le Hong Kong Vase.

À 5 ans, Waldgeist fait sa rentrée dans un Prix Ganay qu'il écrase de quatre longueurs et demie, devant Study of Man (lauréat du Jockey Club l'année précédente) et Ghaiyyath, qui passe alors pour un phénomène en puissance. Il s'attaque ensuite aux Britanniques dans les Prince of Wales's Stakes, où il ne peut rien contre Crystal Ocean et Magical, puis dans les King George, où il se classe également troisième, derrière Enable et Crystal Ocean. De retour en France, il s'offre très facilement un second Prix Foy, avant une nouvelle participation dans un Prix de l'Arc de Triomphe marqué par la tentative de triplé d'Enable. Il s'y élance dans la peau d'un outsider régulier, théoriquement devancé par deux vieilles connaissances, Enable et Magical, les 3 ans Sottsass et Japan. Mais à l'issue d'un parcours caché, il déboite du dos de la paire Sottsass et Japan, et s'en va cueillir au bout d'un bel effort une Enable partie pour la gloire, mettant fin à son rêve de triplé inédit.

PalmarèsEdit

Au harasEdit

Waldgeist commence sa carrière d'étalon à Ballylinch Stud, en Irlande, à 17 500 € la saillie.

OriginesEdit

Waldgeist est le deuxième Arc-winner de Galileo, après Found en 2016. Cette année-là, les rejetons du meilleur étalon au monde avaient accaparé le podium, une première. Dans l'Arc de Waldgeist, ce sont les cinq premiers qui se réclament de lui, comme père ou grand-père.

Côté maternel, Waldgeist

Origines de Waldgeist, mâle alezan né en 2014
Père
Galileo
1998
Sadler's Wells
1981
Northern Dancer Nearctic
Natalma
Fairy Bridge Bold Reason
Special
Urban Sea
1989
Miswaki Mr. Prospector
Hopespringseternal
Allegretta Lombard
Anatevka
Mère
Waldlerche
2009
Monsun
1990
Konigsstühl Dschingis Khan
Konigskrönung
Mosella Surumu
Monasia
Waldmark
2000
Mark of Esteem Darshaan
Homage
Wurftaube Acatenango
Würfbahn

RéférencesEdit