Vindicien d'Arras

évêque d'Arras et de Cambrai
Vindicien d'Arras
Fonction
Évêque
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Autres informations
Étape de canonisation
Fête

Saint Vindicien (632 - 712), né à Bullecourt, fut élevé par saint Éloi dont il fut le disciple, et vécut en Artois. Il fut par la suite évêque d'Arras et de Cambrai. Il tombe malade à « Brosella » (probablement Broksele, mais aussi Bruxelles a été proposé) et se fait transporter à l'abbaye du Mont-Saint-Éloi, dont il serait le fondateur.

BiographieModifier

Vindicien passa les premières années de sa jeunesse dans l'ermitage de Saint-Aubin près d'Arras, où saint Aubert le connut.

Le de la même année 675, ayant été élu évêque de Cambrai par le clergé et le peuple de la même ville, il reçut l'imposition des mains et la consécration épiscopale de saint Réole, son métropolitain.

Parvenu à l'épiscopat, il eut le courage de censurer vivement le roi Théodoric qui avait fait assassiner dans la forêt d'Artois l'évêque saint Léger en 678[1]. En 691, il consacra l'abbaye Saint Pierre de Hasnon, créée en 670 par Jean et Eulalie, les deux enfants du comte d'Ostrevant. En 695, il est mentionné qu'au cours d'un voyage, il meurt de fièvre à Brosella.

 
Châsse de saint Vindicien.

Sa châsse est conservée dans la cathédrale Notre-Dame-et-Saint-Vaast d'Arras[2].

Notes et référencesModifier

  1. M. Le Glay, Cameracum christianum ou Histoire ecclésiastique du diocèse de Cambrai, 1849, Imprimerie L. Lefort à Lille, page XIII, archives de l'Université de Gand, numérisé par Google Books.
  2. « Arras, cathédrale Saint-Vaast », patrimoine-histoire.fr, consulté le 9 octobre 2021.