Portail:Cambrai

Blason cambrai (2).svg

Portail de Cambrai et du Cambrésis
Ce portail est dédié à l'ensemble des aspects de Cambrai et du Cambrésis.

Aujourd’hui, jeudi 23 septembre 2021, ce portail comporte 278 articles sur les 2 361 905 articles de la version francophone de Wikipédia.

modifier
  Introduction
Carillon-Cambrai.jpg

Cambrai est une commune française d'environ 32 000 habitants, située au sud du département du Nord et de la région Hauts-de-France. Elle est le chef-lieu de deux cantons et d'un arrondissement, qui correspond à peu près à l'ancien comté de Cambrésis. La communauté d'agglomération de Cambrai rassemble 33 communes et environ 68 000 habitants au 1er janvier 2013.

Cambrai s'est développée d'abord sous l'Empire romain comme « capitale » des Nerviens après la destruction de Bavay, puis au haut Moyen Âge sous l'influence de ses évêques qui y construisirent des églises et des monastères. Siège d'un vaste évêché dépendant du Saint-Empire romain germanique, Cambrai n'est rattachée à la France qu'en 1677 par Louis XIV. La ville a longtemps prospéré grâce surtout à l'industrie textile, forte de la réputation des ses batistes, à la fertilité des terres qui l'entourent, et à ses fonctions religieuses, administratives et commerciales. Bien qu'ayant beaucoup souffert des deux guerres mondiales, elle a gardé de son passé un patrimoine riche et est classée ville d'art et d'histoire.

modifier
  Lumière sur...
Les jaquemarts Martin et Martine.

Martin et Martine sont à la fois les jaquemarts et les géants de Cambrai. Ils comptent parmi les jaquemarts les plus célèbres avec ceux des horloges de Dijon et de Venise, où deux Maures de bronze qui sonnent les heures sont placés en haut de la Tour de l'Horloge.

Au XIVe siècle de nombreux édifices publics sont dotés d’une horloge monumentale qui sonne les heures à l’aide d’un automate. Le personnage est armé d'un marteau pour remplir sa fonction et on lui attribue en conséquence le rôle d'homme d'armes ou de forgeron. Martin et Martine s'inscrivent donc dans une tradition qui n'est pas propre à la seule ville de Cambrai.

Selon la légende la plus couramment acceptée, Martin et Martine auraient vécu au XIVe siècle et auraient sauvé la ville en repoussant l’ennemi, armés de leur maillet. Martin, d'origine Maure, était forgeron à Cambrai. Vers 1370, le seigneur de Thun-l'Évêque mettant le Cambrésis à feu et à sang, les habitants de Cambrai décidèrent de le combattre et de mettre un terme à ses exactions. Durant l'assaut contre la forteresse, Martin, accompagné de Martine, se trouva devant le seigneur qu'il assomma d'un coup de son prodigieux marteau. Le seigneur, étourdi et aveuglé, le casque enfoncé jusqu'aux yeux, dut cesser le combat, ses troupes se rendirent et la victoire alla aux Cambrésiens. Après avoir ôté son casque au seigneur vaincu, on s'aperçut que le terrible choc l'avait rendu fou. C’est l’origine du fameux coup de marteau que chaque Cambrésien est supposé avoir reçu à la naissance.

Lire la suite
modifier
  Image sélectionnée

Boulevard Faidherbe Cambrai.JPG

Le boulevard Faidherbe, construit sur le tracé des anciennes fortifications.


modifier
  Index thématique


...

HistoireModifier

CambraiHistoire de CambraiBataille de VinchyArchidiocèse de CambraiAncienne cathédrale de CambraiSiège de Cambrai (1339)Ligue de CambraiTraité de Cateau-CambrésisPaix des DamesSiège de Cambrai (1677)Bataille de Cambrai (1917)

...

Géographie et organisation territorialeModifier

CambrésisEscautArrondissement de CambraiCanton de CambraiCanton de CaudryCanton du Cateau-CambrésisCommunauté d'agglomération de Cambrai

...

TransportsModifier

Autoroute A2Autoroute A26Gare de Cambrai-VilleCanal de Saint-QuentinCanal de l'EscautCanal Seine-NordAérodrome de Cambrai-Niergnies

...

Patrimoine et cultureModifier

modifier
  Le saviez-vous ?

Selon la légende c'est au début du XIIIe siècle qu'un tisserand appelé Baptiste Cambray (ou Chambray), originaire du village de Cantaing-sur-Escaut près de Cambrai, aurait mis au point un procédé de tissage du lin qui permettait de réaliser une toile plus fine. Elle aurait ainsi reçu le nom de « batiste » (et en anglais de cambric). Cette version n'a aucun fondement historique. Cependant le tissage de la toile de lin en Cambrésis est très ancien et probablement antérieur à la conquête romaine. La batiste du Cambrésis s'exportait vers l'Italie et l'Espagne, la Flandre et les Pays-Bas, l'Angleterre et la France.

modifier
  Modifications récentes
Légende des abréviations :
D
Modification de Wikidata.
r
Cette modification peut présenter des problèmes et doit être relue (informations supplémentaires)
N
Cette modification a créé une nouvelle page (voir aussi la liste des nouvelles pages)
m
Cette modification est mineure.
b
Cette modification a été effectuée par un robot.
(±123)
La taille de la page a changé de ce nombre d’octets.
Page suivie temporairement

23 septembre 2021

22 septembre 2021

21 septembre 2021

20 septembre 2021

19 septembre 2021

18 septembre 2021

17 septembre 2021

16 septembre 2021


modifier
  Portails connexes