Ouvrir le menu principal

Vincent Cespedes

essayiste, enseignant à l'IUFM de Paris, romancier

BiographieModifier

Descendant d'une mère d'origine hongroise et d'un père d'origine espagnole né en Algérie[1], il se passionne tôt pour la musique (élève des compositeurs André Bon, François Narboni et Pedro Palacio), ainsi que pour les arts martiaux chinois, pratiquant le kung-fu pendant vingt ans.

ThèmesModifier

Il est l'auteur d'essais portant sur des thèmes variés (bonheur, ambition, jeunesse, mélange humain, art, violences urbaines, politique, rapports hommes/femmes, orthographe, psychologie, philosophie), et il a publié un roman, Maraboutés, en 2004 sur les préjugés racistes, le panafricanisme et Cheikh Anta Diop. En 2008, il a créé la collection[réf. souhaitée] « Philosopher » aux Éditions Larousse, qu'il a dirigée jusqu'en 2012[réf. souhaitée].

Il affirme que la jeunesse est aujourd'hui douée d'une « intelligence connective » qui la rend, en réseau, plus performante et plus réactive que l'intelligence individuelle la plus érudite, et que l'intelligence collective la plus solidaire.[réf. souhaitée] Il développe cette notion dans son essai Oser la jeunesse (2015). Dans ce livre, il met dos à dos le « romantisme djihadiste » et le « romantisme national-raciste » qu'il considère comme deux pièges extrêmes pour une jeunesse en mal d'héroïsme et d'utopie[a 1][source insuffisante].

Après les attentats du 13 novembre 2015 en France, il lance un mouvement critique, la #neoresistance[a 2][source insuffisante], cherchant à fédérer les réflexions et les propositions humanistes sous un hashtag commun.

En 2017, il crée le concept de « cybermodernité »[pertinence contestée][2][source insuffisante].

Présence médiatique et interventionsModifier

En 2007, il a été choisi pour être l'invité du pilote de l'émission Philosophie sur Arte, animée par Raphaël Enthoven. Un an plus tard, il refait l'exercice pour la première émission réalisée (mais numérotée « 2 » par la production).

En 2011, il est signataire de l'« Appel des 44 » pour la création d’un observatoire des suicides[3].

En 2015-2016, il est l'un des chroniqueurs récurrents du talk-show Le Folin Hebdô (France Ô), présenté par Sébastien Folin[4].

Invité en 2016 du festival Solidays[5][source insuffisante] organisé par Solidarité sida, il participe au lancement de « Printemps Solidaire[6][source insuffisante] » au Zénith Paris le , devant 6 000 spectateurs.

Entre 2010 et 2017, il est chroniqueur occasionnel dans l'émission On refait le monde de RTL et dans l'émission Un jour, une question de France Info[7].

Le , il lance sur sa page Facebook une idée saugrenue mais argumentée[réf. nécessaire], clairement estampillée « fake news », qui déclenchera le « Tintin Gate » : l'idée que Tintin a toujours été perçu comme une fille pour son créateur, Hergé[8]. La polémique fait le tour du monde en moins d'une semaine[réf. souhaitée]. Le philosophe s'expliquera au Guardian : son objectif visait à démontrer que les médias « sérieux » avaient désormais besoin de fake news attractifs pour prospérer sur le Net[9].

En , il interpelle le grand public ainsi que les élus sur la question migratoire à travers un rap, « Bouger Vers La Zik » [10].

Il donne des conférences en France et à l'étranger, intervenant notamment dans les milieux de l'hôpital (éthique clinique, psychiatrie), de l'entreprise et des institutions[réf. nécessaire]. Il a fait quatre conférences TED : TEDxCannes, TEDxToulouse, TEDxMinesNancy, TEDxISTEC[pertinence contestée].

Il figure parmi les cinq « stars de la nouvelle garde » des « intellos people » retenus par L'Express en août 2018[11] ; il figure également parmi « la jeune garde » dans un classement effectué par Le Nouvel Observateur sur les « 50 stars de la pensée » en 2008, ainsi que parmi les neuf portraits d'« intellectuels du XXIe siècle » brossés par Le Journal du dimanche[12] en 2009.

Il est également pianiste et compositeur. Son premier album de rap (4 titres) sous le pseudonyme de VIINCΞ, Microliberté, sort le sur le label Recordless Company[13].

PublicationsModifier

RomanModifier

  • 2004 : Maraboutés, Fayard

EssaisModifier

  • 2001 : I Loft You, le premier livre en français sur la « téléréalité », Mille et Une Nuits.
  • 2002 : La Cerise sur le béton. Violences urbaines et libéralisme sauvage, Flammarion, rééd. 2005.
  • 2002 : Sinistrose. Pour une renaissance du politique, Flammarion : à propos du 21 avril 2002.
  • 2003 : Je t'aime. Une autre politique de l'amour, Flammarion[14].
  • 2006 : Mélangeons-nous. Enquête sur l'alchimie humaine, Maren Sell[15] (réed. Matkaline, 2018).
  • 2007 : Mot pour mot. Kel ortograf pr 2m1 ?, Flammarion, dialogue romancé sur l'orthographe française.
  • 2008 : Mai 68, La philosophie est dans la rue !, Éditions Larousse, coll. « Philosopher »[16].
  • 2010 : Magique étude du Bonheur, Larousse, coll. « Philosopher ».
  • 2010 : L'Homme expliqué aux femmes, Flammarion, rééd. J'ai Lu, 2012.
  • 2013 : L'Ambition ou l'épopée de soi, Flammarion.
  • 2015 : Oser la jeunesse, Flammarion.
  • 2018 : Vivre au printemps. Philosophie du clash et clash de la philosophie, Matkaline (réédition de Mai 68, la philosophie est dans la rue !) présentation en ligne.
  • 2019 : Télos & Mélos. Vingt dialogues sur le mystère d'aimer, Matkaline.

Autres publicationsModifier

  • 1999 : Concours de professeur des écoles. Dossiers d'entretien, Vuibert, rééd. 2000.
  • 2006 : Contre-Dico philosophique, Milan.
  • 2008 : Tous philosophes ! 40 invitations à philosopher, Albin Michel.
  • 2008 : La télé nous rend fous ! (collectif), Flammarion.
  • 2009 : J'aime, donc je suis. À la découverte de votre philosophie amoureuse, Larousse – un cahier de vacances philosophique sur l'amour.
  • 2010 : Dictionnaire de la mort (collectif), collection « In Extenso », Larousse.
  • 2012 : Plages philo à l'usage de tous (collectif), « Des sportifs et des hommes », Tallandier.
  • 2014 : Vents contraires, « Aujourd'hui tous les élèves doivent être des philosophes », entretien avec l'auteur[17].
  • 2016 : Les mots (et les actes) pour vivre ensemble (collectif), Cherche Midi.
  • 2016 : Éloge de l'érection (collectif), Le Bord de l'Eau.
  • 2016 : « La bonté radicale » (sur Fathi Triki), in Le Cahier des Rencontres philosophiques de Monaco no 2.
  • 2017 : Managers, dirigeants, libérez-vous ! Quand la transformation des dirigeants libère l'intelligence collective (entretien avec l'auteur), Vuibert[18].
  • 2017 : Sur les chemins de l'harmonie. Sagesse éternelle et regards contemporains (collectif), Larousse.
  • 2018 : Génération Z. Des Z consommateurs aux Z collaborateurs (entretien avec l'auteur), Dunod.
  • 2018 : Préface du livre Éthique de la dignité. Révolution et vivre-ensemble de Fathi Triki, éd. Arabesques, Tunis.
  • 2018 : « Le "Deep Curse" et l'égosystème. Matériaux pour une théorie de la cybermodernité », in Mutations ou métamorphoses des subjectivités à l'ère du numérique (collectif), Cliniques méditerranéennes, no 98, Érès[19].
  • 2019 : « Le corps martial, ou l'art de devenir sauvage », in Corps et Décors. Avatars de la philosophie du corps entre Orient et Occident (Sous la direction de Dandan Jiang, Jérôme Lèbre et Paolo Quintili), L'Harmattan[20].

Quelques articlesModifier

  • 2013 : « Les bonnes ondes du jeu », L'École des Parents[a 3].
  • 2016 : « Nuits dévolutionnaires » (sur Nuit debout), Huffington Post[a 4].
  • 2016 : « Au sens, citoyens ! », Libération[a 5].
  • 2017 : « Faut-il tricher au bac philo ? », Libération[a 6].
  • 2018 : « Yallah ! Pourquoi il devient urgent de fraterniser avec les migrants », L'Obs[a 7]
  • 2018 : « Le nouveau monde des gilets jaunes est fluo et flou à la fois », Huffington Post[a 8]
  • 2019 : « Faut-il sauver le nazi Heidegger? », Huffington Post[a 9]
  • 2019 : « Le "KoKoriKlan" de la convention de la "droite" souffle un vent rance sur la France », Huffington Post[a 10]

Jeu philosophiqueModifier

DiscographieModifier

  • 2010 : Slide (musique originale du spectacle de danse contemporaine éponyme de la chorégraphe Sandra Abouav, Compagnie METAtarses).
  • 2012 : Hélices (musique originale du spectacle de danse contemporaine éponyme de la chorégraphe Sandra Abouav, Compagnie METAtarses).
  • 2015 : Born As A Star (Сериал Рожденная Звездой), série télévisée russe de 12 épisodes.
  • 2016 : Médée (musique originale de la pièce de Heiner Müller, Médée-matériau, mise en scène par Rabiàa Tlili).
  • 2016 : VIINCΞ, Ma Femme idéale, Recordless Company (single).
  • 2017 : Art'n'Sex, Recordless Company (single).
  • 2017 : Eternity (poème d'Arthur Rimbaud, traduit en anglais), Recordless Company (single).
  • 2017 : VIINCΞ, Microliberté, Recordless Company(mini-album, 4 titres).
  • 2017 : À Bouche Que Veux-Tu, Recordless Company (musique originale du spectacle de danse contemporaine éponyme de la chorégraphe Sandra Abouav, Compagnie METAtarses).
  • 2017 : L'Amour simple (pour piano et violoncelle), Recordless Company (single).
  • 2018 : Caïman (musique de V. Cespedes, paroles co-créées en vidéo live en 2016, chanson enregistrée par une partie de ses co-paroliers en 2017 et par Awa Timbo), Recordless Company (single).
  • 2018 : VIINCΞ, Bouger Vers La Zik (rap pour les réfugiés), Recordless Company[23] (single).
  • 2018 : Satellites, Recordless Company.
  • 2019 : En PLS à l'École, Recordless Company.
  • 2019 : Parachute, Recordless Company[24] (musique originale du spectacle de danse contemporaine éponyme de la chorégraphe Sandra Abouav, Compagnie METAtarses).
  • 2019 : Red Cells (album, piano solo), Recordless Company.

Applications mobilesModifier

Vincent Cespedes est le premier philosophe à développer des applications pour smartphones : Le Jeu du Phénix[25] (2016), Deepro[26] (2017) et Philohack[27] (2018).

FilmographieModifier

CascadeurModifier

BibliographieModifier

  • 2004 : thèse de Francesca Santoiemma, Triangoli d'amore nel romanzo francese tra otto e novecento, Université de Bari [34].
  • 2009 : Philippe Di Folco, Le Goût du sexe. Anthologie critique, Mercure de France.
  • 2009 : Eugénie Vegleris, Vivre libre avec les existentialistes : Sartre, Camus, Beauvoir… et les autres, Eyrolles.
  • 2011 : Michel Lobrot, Ma vie, un kaléïdoscope, Publibook[35].
  • 2014 : André Guigot, Pour en finir avec le "bonheur", « Vincent Cespedes : une esthétique sur les cendres de l'éthique », Bayard.
  • 2015 : Ludo Louis, Amour déraison, Édilivre.
  • 2016 : Barbara Polla, Tout à fait homme, « Et finalement, comment être père sans devoir vivre avec une mère ? La solution Cespedes », Odile Jacob.
  • 2018 : Julien Leclercq, Rendez-vous avec la France qui bouge, Éditions du Rêve.
  • 2018 : Elsa Godart, La psychanalyse va-t-elle disparaître ?, Albin Michel.

Notes et référencesModifier

  1. « L'école est une usine à normaliser, à légitimer les différences sociales », entretien avec Vincent Cespedes dans Le Vif/L'Express, 26 août 2015.
  2. « Les formations aux métiers du goût face à la "cybermodernité" » (Compagnons du devoir), octobre 2017.
  3. « L'Appel des 44 pour la création d’un observatoire des suicides », Libération, 22 mai 2011.
  4. Sébastien Folin : "J'ai réussi à casser l'image de la météo et de Vidéo Gag", TéléLoisirs du 2/02/2016 (consulté le 7/09/2017)
  5. Festival Solidays, 2016.
  6. Printemps Solidaire, Zénith-Paris, .
  7. Lien brisé France Info, « Un jour, une question », les questions de philosophie 2012
  8. Le Point, « Tintin était-il une "rouquine androgyne asexuée" ? », 23 septembre 2017.
  9. (en) The Guardian, « Is Tintin a girl? Philosopher says his theory was 'fake news' », 25 septembre 2017.
  10. France 3, « Invité du Soir 3 : le philosophe rappeur qui vient en aide aux migrants », francetvinfo.fr, 17 août 2018 + [vidéo]
  11. L'Express, « Intellos people : les stars de la nouvelle garde », 7 août 2018.
  12. Le Journal du dimanche, 20 décembre 2009, « Les intellectuels du XXIe siècle ».
  13. «Le rap, c’est l’artillerie lourde de la philosophie» (Bon pour la tête, 31 août 2017).
  14. Robert Maggiori, Libération, 27 mars 2003.
  15. compte-rendu de lecture par Mona Chollet, peripheries.net, avril 2006.
  16. compte-rendu de lecture, Vanessa Legrand, La Recherche, 23 avril 2008
  17. Vents contraires, Ça va bien à l'école ? #4, septembre 2014.
  18. Managers, dirigeants, libérez-vous !, Vuibert, 2017.
  19. « Le "Deep Curse" et l’égosystème. Matériaux pour une théorie de la cybermodernité », cairn, 2018.
  20. Dandan Jiang (dir.), Jérôme Lèbre (dir.), Paolo Quintili (dir.) et Laura Paulizzi (coll.), Corps et décors : Avatars de la philosophie du corps entre Orient et Occident, L'Harmattan, coll. « Rationalismes », , 290 p. (ISBN 9782343161976, présentation en ligne).
  21. « Philosopher est-il jouer ? » - Frédérique Roussel, Libération, 2 novembre 2011
  22. Nouveau manuel bilingue français/anglais du Jeu du Phénix.
  23. « Pour parler des migrants, le philosophe Vincent Cespedes fait du rap conscient », Huffington Post, 13 juillet 2018.
  24. Parachute, Dense Danse, mars 2019.
  25. « La philo au bout des doigts… », Le Meunier qui dort, sur les applications Deepro et Le Jeu du Phénix.
  26. « Pourquoi nous devons assumer nos défauts », Capital, 11 octobre 2017.
  27. Philohack, site officiel.
  28. « La Philosophie sur l'estrade », documentaire de G. Allary, France 5, 2003.
  29. « Philosophie », Arte, 2008.
  30. « Paris mène la danse », 52 min, France 3.
  31. Entretien avec Vincent Cespedes. Respirer la modernité, mars 2017.
  32. « Comprendre la violence ? », entretien de Vincent Cespedes sur la chaine youtube Thinkerview, 22 janvier 2019..
  33. Recension du livre « La Cerise sur le béton », Technikart, mars 2002.
  34. Thèse de Laurea 2003-2004 sous la direction d'Ida Porfido, p. 53-54, 62, 78-84, 110, 117-120.
  35. Michel Lobrot, Ma vie, un kaléïdoscope, Publibook, 2011.

Articles et publications de Vincent CespedesModifier

Liens externesModifier