Ardenne Métropole

intercommunalité française des Ardennes

Ardenne Métropole
Blason de Ardenne Métropole
Ardenne Métropole
Le siège de la communauté d’agglomération en .
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Ardennes
Forme Communauté d’agglomération
Siège 49, avenue Léon-Bourgeois
08000 Charleville-Mézières
Communes 58
Président Boris Ravignon (LR)
Date de création
Code SIREN 200041630
Démographie
Population 123 082 hab. (2016)
Densité 217 hab./km2
Géographie
Superficie 568,0 km2
Localisation
Localisation de Ardenne Métropole
Le territoire communautaire dans le département des Ardennes.
Liens
Site web http://www.ardenne-metropole.fr/
Fiche Banatic Données en ligne
Fiche INSEE Dossier complet en ligne

Ardenne Métropole, surnommée « Grande Agglo », est un établissement public de coopération intercommunale à fiscalité propre français ayant le statut de communauté d’agglomération, situé dans le département des Ardennes, en région Grand Est.

Créée le sous le nom de communauté d’agglomération de Charleville-Mézières-Sedan, elle rassemble 65 communes, dont la préfecture de département, Charleville-Mézières, et une sous-préfecture, Sedan.

HistoriqueModifier

Après une longue période de rivalité entre Charleville-Mézières et Sedan, les deux territoires ardennais ont décidé de s’unir, pour lutter contre la dévitalisation et le déclin démographique qui les touchent[1].

La structure intercommunale est créée sous la dénomination de « communauté d’agglomération de Charleville-Mézières-Sedan » par l’arrêté préfectoral du , effectif au [2].

Elle est issue de la fusion d’intercommunalités :

De plus, 12 communes intègrent la nouvelle communauté d’agglomération : Arreux, Bazeilles, Belval, Cliron, Damouzy, Fagnon, Haudrecy, Houldizy, Neufmanil, Nouvion-sur-Meuse, Sécheval et Tournes.

Le nouvel établissement public de coopération intercommunale à fiscalité propre se substitue au syndicat intercommunal de ramassage et de traitement des ordures ménagères (SIRTOM) de Sedan dans la compétence de la collecte des déchets des ménages et déchets assimilés[3],[4]

Le , dans le cadre d’un conseil communautaire, les délégués de la communauté d’agglomération votent le changement de dénomination de la structure[5],[6],[7] : la « communauté d’agglomération de Charleville-Mézières-Sedan » devient « Ardenne Métropole »[Note 1]. Par arrêté préfectoral du portant modification des statuts de la communauté d’agglomération, la structure prend officiellement le nom d’« Ardenne Métropole »[8].

Le , la commune de Chéhéry fusionne avec Chémery-sur-Bar pour créer la commune nouvelle de Chémery-Chéhéry qui rejoint la communauté de communes des Portes du Luxembourg[9] ; Ardenne Métropole compte alors 64 communes.

Le , la commune de Bosseval-et-Briancourt fusionne avec Vrigne-aux-Bois et les communes de Rubécourt-et-Lamécourt et Villers-Cernay fusionnent avec Bazeilles ; la communauté d'agglomération rassemble 61 communes à cette date.

Le , la commune nouvelle de Flize est créée par fusion avec Balaives-et-Butz, Boutancourt et Élan, réduisant le nombre de communes associées à 58.

Territoire communautaireModifier

GéographieModifier

Avec 126 800 habitants en 2014, Ardenne Métropole est la deuxième intercommunalité la plus peuplée de l'ancienne région Champagne-Ardenne, après la communauté urbaine du Grand Reims.

Le territoire communautaire est organisé autour d’un axe regroupant les pôles urbains de Charleville-Mézières et de Sedan, ainsi que d’espaces urbains et périurbains.

CompositionModifier

En 2021, la communauté d’agglomération est composée des 58 communes suivantes[4] :

Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Charleville-Mézières
(siège)
08105 Carolomacériens 31,44 46 391 (2018) 1 476
Aiglemont 08003 Aiglemontais 8,85 1 629 (2018) 184
Arreux 08022 Cabres 4,23 322 (2018) 76
Les Ayvelles 08040 Ayvelliens 5,45 891 (2018) 163
Balan 08043 Balanais 4,65 1 623 (2018) 349
Bazeilles 08053 Bazeillais 34,14 2 411 (2018) 71
Belval 08058 Belvalais 4,94 222 (2018) 45
Chalandry-Elaire 08096 Chalairois 5,18 689 (2018) 133
La Chapelle 08101 Chapelains 7,52 173 (2018) 23
Cheveuges 08119 Cheveugiens 8,9 442 (2018) 50
Cliron 08125 Clironnais 6,18 393 (2018) 64
Daigny 08136 2,85 348 (2018) 122
Damouzy 08137 Damouziens 8,78 451 (2018) 51
Dom-le-Mesnil 08140 Domois 7,99 1 101 (2018) 138
Donchery 08142 Doncherois 27,36 2 029 (2018) 74
Étrépigny 08158 Sterpiniens 4,23 296 (2018) 70
Fagnon 08162 Fagnonnais 9,98 350 (2018) 35
Fleigneux 08170 13,65 209 (2018) 15
Flize 08173 Fliziens 2,07 1 722 (2018) 832
Floing 08174 Flongeois 7,43 2 335 (2018) 314
Francheval 08179 Franchevalois 19,6 603 (2018) 31
La Francheville 08180 Affranchis 6,79 1 678 (2018) 247
Gernelle 08187 Gernellis 4,83 311 (2018) 64
Gespunsart 08188 Torés ou Gespinois 21,02 1 036 (2018) 49
Givonne 08191 Givonnais 14,04 1 047 (2018) 75
Glaire 08194 Glairois 6,46 865 (2018) 134
La Grandville 08199 Grandvillois 10,02 798 (2018) 80
Hannogne-Saint-Martin 08209 Allobais 4,71 474 (2018) 101
Haudrecy 08216 3,36 306 (2018) 91
Houldizy 08230 Houldiziens 4,62 382 (2018) 83
Illy 08232 15,6 408 (2018) 26
Issancourt-et-Rumel 08235 5,47 379 (2018) 69
Lumes 08263 Lumichons 6,14 1 129 (2018) 184
La Moncelle 08294 Lamoncellois 1,35 138 (2018) 102
Montcy-Notre-Dame 08298 Montcéens 6,13 1 580 (2018) 258
Neufmanil 08316 Crayats 10,12 1 013 (2018) 100
Nouvion-sur-Meuse 08327 Nouvionnais 9,06 2 246 (2018) 248
Nouzonville 08328 Nouzonnais 10,92 5 760 (2018) 527
Noyers-Pont-Maugis 08331 Nucipontins 9,32 675 (2018) 72
Pouru-aux-Bois 08342 9,02 253 (2018) 28
Pouru-Saint-Remy 08343 Capucins 10,19 1 148 (2018) 113
Prix-lès-Mézières 08346 Pirisiens 5,08 1 345 (2018) 265
Saint-Aignan 08377 Saint-Aignanois 7,74 152 (2018) 20
Saint-Laurent 08385 Laurentins 4,26 1 088 (2018) 255
Saint-Menges 08391 Saint-Mengeois 12,21 960 (2018) 79
Sapogne-et-Feuchères 08400 Sapognards 10,71 517 (2018) 48
Sécheval 08408 Siccavallois 13,79 555 (2018) 40
Sedan 08409 Sedanais 16,28 16 193 (2018) 995
Thelonne 08445 Thelonnais 3,84 410 (2018) 107
Tournes 08457 Tournois 8,26 1 072 (2018) 130
Villers-Semeuse 08480 Villersois 7,03 3 572 (2018) 508
Villers-sur-Bar 08481 Villerois 5,45 251 (2018) 46
Ville-sur-Lumes 08483 Villelumois 3,1 522 (2018) 168
Vivier-au-Court 08488 Vivarois 9,34 2 930 (2018) 314
Vrigne aux Bois 08491 Vrignois 22,57 3 598 (2018) 159
Vrigne-Meuse 08492 Vrigne-Meusiens 4,44 310 (2018) 70
Wadelincourt 08494 Wadelincourtins 4,22 465 (2018) 110
Warcq 08497 Warcquins 9,19 1 273 (2018) 139

DémographieModifier

Évolution démographique du territoire communautaire
tel qu'existant au
1968 1975 1982 1990 1999 2007 2012 2017
134 121141 026140 364138 770136 423131 444128 969122 016
Nombre retenu à partir de 1968 : population sans doubles comptes.
Les données mentionnées ci-dessus sont établies à périmètre géographique constant, dans la géographie en vigueur au .
(Source : INSEE RGP 2017[10])



Politique et administrationModifier

SiègeModifier

Le siège de la communauté d’agglomération est fixé au 49, avenue Léon-Bourgeois, à Charleville-Mézières[4].

ÉlusModifier

La communauté d’agglomération est administrée pour la mandature 2020-2026 par un conseil communautaire constitué de 105 élus représentant chaque commune associée, à raison d’un délégué par commune, à l’exception de[11]

Au terme des élections municipales de 2020 dans les Ardennes, le nouveau conseil communautaire réuni le a réélu son président, Boris Ravignon, maire de Charleville-Mézières, ainsi que ses vice-présidents, qui sont[12],[13]

  1. Didier Herbillon, maire de Sedan, chargé de l'Aménagement et équilibre du territoire ;
  2. Patrick Fostier,Conseiller municipal délégué, chargé du développement économique et numérique;
  3. Patrick Dutertre, maire de Vrigne-aux-Bois, chargé du grand cycle de l'eau ;
  4. Marie-Pierre Debreux, première maire-adjointe de Noyers Pont Maugis, chargée de l'habitat durable ;
  5. Jeremy Dupuy, maire de Villers-Semeuse et conseiller départemental, chargé des mobilités ;
  6. Darkaoui Darkaoui Allaoui, conseiller municipal de Charleville-Mézières, chargé de la cohésion urbaine et de la santé ;
  7. Michel Normand, maire de Belval et conseiller départemental, chargé des finances et des ressources humaines ;
  8. Ines de Montgon, conseillère municipale de Sedan, chargée du développement durable ;
  9. Jean Luc Claude, maire de Nouvion-sur-Meuse, chargé de la prévention, de la collecte et de la valorisation des déchets ;
  10. Florian Lecoultre, maire de Nouzonville, chargé de la culture ;
  11. Cédric Brantz, maire de Flize, chargé des sports ;
  12. Guillaume Maréchal, conseiller municipal délégué de Charleville-Mézières et conseiller régional, chargé de l'enseignement supérieur et de la recherche ;
  13. Franck Marcot, conseiller municipal de Sedan, chargé du tourisme ;
  14. Odile Glacet, conseillère municipale de Charleville-Mézières, chargée de la commande publique ;
  15. Philippe Claude, maire d'Haudrecy, chargé des travaux communautaires.

Le bureau est constitué pour le mandat 2020-2026 du président, des vice-présidents et 6 autres membres

Liste des présidentsModifier

Présidents successifs de la communauté d’agglomération
Période Identité Étiquette Qualité
Avril 2014 Philippe Pailla[14],[15] PS Maire de Charleville-Mézières (2013 → 2014)
15 avril 2014[16],[17] En cours
(au 7 décembre 2020)
Boris Ravignon[18] UMPLR Énarque, inspecteur des finances
Maire de Charleville-Mézières (2014 → )
Conseiller général de Charleville-la-Houillère (2008-2015)
Réélu pour le mandat 2020-2026[12]

CompétencesModifier

La communauté d'agglomération exerce de nombreuses compétences qui lui ont été déléguées par les communes membres, dans les conditions déterminées par le code général des collectivités territoriales. Il s'agit notamment de[19] :

  • l’enseignement supérieur
  • le développement économique
  • le tourisme
  • la politique de l’habitat
  • la politique de la ville
  • les transports et les travaux
  • l’eau et assainissement
  • les déchets
  • les équipements et développement culturels
  • les équipements et développement sportifs
  • le développement durable.


Régime fiscal et budgetModifier

La communauté d'agglomération est un établissement public de coopération intercommunale à fiscalité propre.

Afin de financer l'exercice de ses compétences, l'intercommunalité perçoit, comme toutes les communatés d'agglomération, la fiscalité professionnelle unique[4] (FPU) – qui a succédé à la taxe professionnelle unique (TPU) – et assure une péréquation de ressources.

Elle ne reverse pas de dotation de solidarité communautaire[20] (DSC) à ses communes membres[4].

Identité visuelleModifier

La communauté d’agglomération s’est dotée d’un logotype le à la suite de son changement de nom[21],[22].

Projets et réalisationsModifier

Conformément aux dispositions légales, une communauté d'agglomération a pour objet d'associer « au sein d'un espace de solidarité, en vue d'élaborer et conduire ensemble un projet commun de développement urbain et d'aménagement de leur territoire[23] ».

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Dans la nouvelle dénomination, le terme « métropole » ne suggère pas l’élévation de la nature juridique de la communauté d’agglomération en métropole, autre forme d’établissement public de coopération intercommunale à fiscalité propre davantage intégrée.

RéférencesModifier

  1. François Poulle, « Dans les Ardennes, deux territoires se fiancent », mairieconseils.net,‎ (lire en ligne)
  2. « Arrêté no 2013/207 du 23 avril 2013 portant création de la Communauté d’agglomération de Charleville-Mézières / Sedan », Recueil des actes administratifs de la préfecture des Ardennes, Charleville-Mézières,‎
  3. « S.R.T.O.M. de Sedan », , Base nationale sur l’intercommunalité [lire en ligne]
  4. a b c d et e « Ardenne Métropole (N° SIREN : 200041630) », Fiche signalétique BANATIC, Ministère de l'intérieur - DGCL (consulté le 19 février 2021).
  5. Olivier Durand, « L’agglomération Charleville/Sedan s’appellera “Ardenne Métropole” », L’Union,‎ (lire en ligne)
  6. Sébastien Valente, « La “grande agglo” devrait s’appeler “Ardenne Métropole” ! », Radio 8 Ardennes,‎
  7. « Ardenne Métropole, c’est fait... », Lettre hebdomadaire d’information, no 28,‎ (lire en ligne [PDF])
  8. « Arrêté no 2016-583 du portant modification des statuts de la communauté d'agglomération de Charleville-Mézières-Sedan », Recueil des actes administratifs de la préfecture des Ardennes, no 8,‎ (lire en ligne [PDF]).
  9. « recueil des actes administratifs des Ardennes », sur http://www.ardennes.gouv.fr (consulté le 7 décembre 2015).
  10. INSEE, Recensement général de la population 2017, Document mentionné en liens externes.
  11. « Arrêté préfectoral du 08 10 2019 portant composition duconseil communautaire de la communauté d'agglomérationArdenne Métropole qui siègera après le renouvellement des conseillers municipaux », Recueil des actes administratifs de la préfecture des Ardennes, nos 8-2019-114,‎ , p. 43-43 (lire en ligne [PDF], consulté le 20 février 2021).
  12. a et b « Ardenne Métropole compose son bureau exécutif, Boris Ravignon réélu à la présidence : Didier Herbillon, maire divers gauche de Sedan, garde la première vice-présidence », L'Ardennais,‎ (lire en ligne, consulté le 19 février 2021) « Il a logiquement été réélu avec 90 voix pour. Une personne a voté pour Christophe Dumont, et deux voix sont allées à Jérémuy Dupuy. Ni l’un ni l’autre n’était pourtant candidat. Sept votes blancs et un bulletin nul ont également été dépouillés ».
  13. « L'exécutif », La couvernance, sur https://ardenne-metropole.fr/ (consulté le 19 février 2021).
  14. G. L., « Charleville-Mézières (08). Philippe Pailla, nouveau président de l’agglomération », L’Union,‎ (lire en ligne)
  15. Virginie Menvielle, « Les indemnités des élus font beaucoup râler », La Semaine des Ardennes,‎ , p. 1
  16. Virginie Menvielle, « Il y a finalement bien eu trois candidats au poste de président », La Semaine des Ardennes, no 240,‎ , p. 11
  17. Aurélie Jacquand, « Boris Ravignon élu président de la grande agglo Charleville-Sedan : Le maire UMP de Charleville-Mézières a été élu à la présidence de la communauté d'agglomération Coeur d'Ardennes. L’élection de ses 15 vice-présidents n’a pas fait l’unanimité », France Bleu Champagne-Ardenne,‎ (lire en ligne, consulté le 19 février 2021) « Il a été élu avec 83 voix, contre 22 pour le maire socialiste de Nouzonville Florian Lecoultre et 2 voix pour Guillaume Luczka, seul représentant Front National au conseil ».
  18. « Boris Ravignon », sur https://fr.linkedin.com (consulté le 19 février 2021).
  19. « Troisième communauté d'agglomération du Grand-Est », sur https://ardenne-metropole.fr (consulté le 20 février 2021).
  20. « DSC - dotation de solidarité communautaire », sur https://comersis.fr (consulté le 4 avril 2020).
  21. « Ardenne Métropole : un territoire, des missions », Ardenne Métropole : Le Mag, no 1,‎ , p. 2-3 (lire en ligne [PDF]).
  22. « Un logo pour Ardenne Métropole », L’Union,‎ (lire en ligne).
  23. Article L. 5216-1 du code général des collectivités territoriales, sur Légifrance.

AnnexesModifier

Article connexeModifier

Lien externeModifier