Ouvrir le menu principal

Victoria (Seychelles)

capitale des Seychelles
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Victoria et Port Victoria.

Victoria
Victoria (Seychelles)
Panorama de la ville
Administration
Pays Drapeau des Seychelles Seychelles
Maire David André
Démographie
Gentilé Victorien [1]
Population 24 701 hab. (2014)
Densité 1 229 hab./km2
Géographie
Coordonnées 4° 37′ 25″ sud, 55° 27′ 16″ est
Superficie 2 010 ha = 20,1 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Seychelles

Voir sur la carte administrative des Seychelles
City locator 11.svg
Victoria

Géolocalisation sur la carte : Seychelles (îles intérieures)

Voir sur la carte administrative des Seychelles (îles intérieures)
City locator 11.svg
Victoria
Liens
Site web www.seychelles.travel

Victoria est la capitale et la plus grande ville des Seychelles. Elle est située sur la côte nord-est de l'île de Mahé, île principale de l'archipel. Cette capitale de 24 701 habitants concentre plus d'un tiers de la population seychelloise.

GéographieModifier

La ville de Victoria s'ouvre sur une large baie, à l'abri du Morne Seychellois et des Trois Frères.

HistoireModifier

Il y a deux siècles et demi, l'île de Mahé était encore inhabitée.

En 1744, le navigateur français Lazare Picault revient sur l'île d'Abondance, future Mahé, et y ancre son bateau Elisabeth dans une large baie calme et sûre qu'il nomme Port-Royal. La frégate française Le Cerf, arrive à Port-Royal le 1er novembre 1756 pendant la Guerre de Sept Ans[2]. À bord se trouve Corneille Nicholas Morphey (en)), chef de l'expédition française, qui prend l'île en plaçant une pierre de possession sur Mahé. Plus vieux monument des Seychelles, elle est maintenant visible dans le Musée National de l'Histoire[3],[4].

L'endroit conservera cette dénomination jusqu'en 1778, année où il sera rebaptisé « Établissement du Roy », avant de reprendre son nom définitif de Port-Victoria, en 1838, en hommage à la reine d'Angleterre. La ville ne comptait alors guère plus d'une petite centaine de maisons en bois couvertes de bardeaux.

DémographieModifier

Avec une population de 24 701 habitants, Victoria concentre plus d'un tiers de la population totale de l'île.

TransportModifier

La ville est reliée par le transport aérien avec l'Aéroport international des Seychelles, qui fut achevé en 1971.

L'un des plus grands ponts de Victoria a été détruit par le tremblement de terre de 2004 qui a secoué tout l'océan Indien.

AdministrationModifier

Divisions administrativesModifier

L'agglomération de Victoria comprend huit des 25 Districts des Seychelles :

  1. La Rivière Anglaise.
  2. Mont Buxton.
  3. Saint Louis.
  4. Bel Air.
  5. Mont Fleuri.
  6. Roche Caïman.
  7. Les Mamelles.
  8. Plaisance.

Population et sociétéModifier

La ville abrite également le stade national et un institut polytechnique, tandis qu’immédiatement à l'est de la ville se trouve son port intérieur, autour duquel la pêche au thon et la mise en conserve constituent une industrie locale importante.

ÉconomieModifier

La ville est le centre politique, économique et administratif des Seychelles.

Les principales exportations de Victoria sont la vanille, les noix de coco, l'huile de coco, les écailles de tortue, le savon ainsi que le guano. Le tourisme fait également partie des principaux revenus de la capitale.

Enseignement supérieurModifier

L’Université des Seychelles a été fondée en 2009.

Lieux de culteModifier

Parmi les lieux de culte, il y a principalement des églises et des temples chrétiens : Diocèse de Port Victoria (Église catholique), Église de la Province de l'océan Indien (Communion anglicane), baptiste, pentecôtiste [5]. Il y a aussi des mosquées musulmanes et des temples hindous.

CultureModifier

Monuments et lieux touristiquesModifier

 
La célèbre reproduction de Big Ben au centre de Victoria, devant le bâtiment du Ministère de la Justice.
  • Clock Tower

L'horloge de Victoria qui trône au milieu du rond-point central est le monument le plus célèbre de la ville. Anachronique et argentée, cette réplique en miniature de la tour de l'horloge du palais de Westminster fut érigée en 1903 pour célébrer le nouveau statut de colonie de la Couronne, les Seychelles venant d'être libérée de la tutelle de l'île Maurice. Un siècle plus tard, c'est toujours l'épicentre de la capitale. Point d'intersection de l'Avenue de l'Indépendance et de la rue Albert, elle veille sur une autre curiosité : les seuls feux rouges de l'île.

Patrimoine culturelModifier

  • Musée national d'histoire de Victoria (Victoria National Museum of History)

Ce petit musée d'histoire logé dans le beau bâtiment de la bibliothèque nationale est doté que d'une pierre commémorant la prise de l'île, d'une vieille ancre, et d'un cahier jauni répertoriant les noms des premiers esclaves.

  • Jardin botanique de Victoria (Victoria Botanical Gardens)

Le Jardin botanique fut créé en 1901 par Paul Evenor Rivalz Dupont, alors Directeur de l'Agriculture des Seychelles.

Comme attractions dans la ville on peut voir également le Palais de justice, le Musée d'histoire naturelle de Victoria (Victoria Natural History Museum) et le marché Sir Selwyn Selwyn-Clarke (Sir Selwyn Selwyn-Clarke Market).

Villes jumellesModifier

Notes et référencesModifier

  1. http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/IMG/pdf/no_106_janv-mars_2009_cle446315.pdf
  2. Roman Adrian Cybriwsky, Capital Cities around the World: An Encyclopedia of Geography, History, and Culture, ABC-CLIO, USA, 2013, p. 321
  3. Musée National de l’Histoire
  4. The Guardian, 12 février 2010
  5. J. Gordon Melton, Martin Baumann, ‘‘Religions of the World: A Comprehensive Encyclopedia of Beliefs and Practices’’, ABC-CLIO, USA, 2010, p. 2591

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier