Victor Brochard

philosophe français spécialisé dans l’histoire de la philosophie antique

Victor Brochard, né à Quesnoy-sur-Deûle (Nord) le et mort à Paris le , est un philosophe français.

Victor Brochard
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 59 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de

BiographieModifier

Victor Brochard est élève de l'Ecole normale supérieure à partir de 1868. Il est reçu troisième à l'agrégation de philosophie en 1872 puis enseigne la philosophie au lycée de Pau (1872), de Douai (1873), et de Nancy (1876). Il devient docteur ès lettres en 1879[1].

Spécialisé dans l'histoire de la philosophie antique, il est maître de conférences à l'École normale supérieure en 1888 puis il est chargé de cours d'histoire de la philosophie à la Sorbonne de 1889 à 1894 avant d'être professeur d'histoire de la philosophie ancienne au sein de cette université[2]. Il est élu membre de l'Académie des sciences morales et politiques en 1900. Il est également rédacteur de la Revue philosophique. Son mémoire sur Les Sceptiques grecs a notamment été salué et intensivement utilisé par Nietzsche[3].

Dans son édition de Sodome et Gomorrhe, Antoine Compagnon suggère que Brochard aurait servi de modèle à Marcel Proust pour créer le personnage de Brichot dans À la recherche du temps perdu.

ŒuvresModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

  • De la Responsabilité morale, Pau, 1874
  • De l'Universalité des notions morales, Pau, Ribaut, 1876
  • De l'Erreur, thèse pour le doctorat, Faculté des lettres de Paris, Paris, Berger-Levrault, 1879.
  • Les Sceptiques grecs, Paris, Impr. nationale, 1887, réédité à la Librairie générale française, Paris, 2002.
  • Études de philosophie ancienne et de philosophie moderne, recueillies et précédées d'une introduction par Victor Delbos, Paris, F. Alcan, 1912
  • De assensione Stoici quid senserint, Parisiis, Berger-Levrault, 1879 (Vicifons)

ÉlèvesModifier

(liste non exhaustive)

Notes et référencesModifier

  1. Christophe Charle, « 15. Brochard (Victor, Charles, Louis) », Publications de l'Institut national de recherche pédagogique, vol. 2, no 1,‎ , p. 36–37 (lire en ligne, consulté le 10 juillet 2020)
  2. Christophe Charle, « 15. Brochard (Victor, Charles, Louis) », Publications de l'Institut national de recherche pédagogique, vol. 2, no 1,‎ , p. 36–37 (lire en ligne, consulté le 10 juillet 2020)
  3. Andreas Urs Sommer: Nihilism and Skepticism in Nietzsche, dans: Keith Ansell Pearson (ed.), A Companion to Nietzsche, Oxford 2006, pp. 250–269.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier