Sodome et Gomorrhe (Proust)

quatrième tome de À la recherche du temps perdu de Marcel Proust

Sodome et Gomorrhe
Auteur Marcel Proust
Pays Drapeau de la France France
Genre Roman
Éditeur éditions Gallimard
Date de parution 1921-1922
Chronologie

Sodome et Gomorrhe est le quatrième volet de À la recherche du temps perdu de Marcel Proust publié en 1921 pour le premier tome et en 1922 pour le deuxième, chez Gallimard.

Dans ce roman, le jeune narrateur découvre par hasard que Charlus est homosexuel, lorsqu'il assiste en témoin auditif à ses ébats avec Jupien.

RésuméModifier

Tome 1Modifier

Alors qu'il surveille la cour, le narrateur surprend le baron de Charlus discutant avec Jupien et lui faisant des signes qui l'intriguent. Il finit par entendre leurs ébats ainsi qu'une partie de leur discussion. Cette révélation de l'homosexualité de Charlus lui fait enfin comprendre ses agissements passés et l'auteur se lance dans une réflexion sur les homosexuels, comparant en particulier leur sort à celui des juifs.

Dans la soirée le narrateur se rend dans une soirée chez la princesse de Guermantes. Il y croise Swann ainsi que le médecin qui avait examiné sa grand-mère peu de temps avant sa mort. Souhaitant se faire présenter au prince de Guermantes, le narrateur demande de l'aide à différentes personnes qui l'éconduisent.

Alors qu'il observe le comportement des différents membres de la société, le narrateur retrouve son ami Saint-Loup et découvre que lui même ignore son homosexualité. Swann vient discuter avec eux d'informations sur l'affaire Dreyfus, mais Saint-Loup devenu antidreyfusard se retire de la conversation. Swann révèle au narrateur que le prince et la princesse de Guermantes sont dreyfusards et que le procès de Dreyfus a connu de graves irrégularités.

Le narrateur repart avec le duc et la duchesse de Guermantes dont il refuse l'invitation à une redoute masquée. Il sait qu'Albertine doit passer chez lui après avoir assisté à une représentation de Phèdre. Celle-ci tarde à venir et le narrateur la pousse à ne pas se déplacer pour rien.

Quelques semaines plus tard le narrateur revient à Balbec. Une fois de retour à l'hôtel dans lequel il avait passé les vacances avec sa grand-mère il est saisi d'un sentiment de tristesse et de nostalgie. Ce sentiment le travaille et l'empêche quelque temps d'aller voir Albertine qui loge non loin. Le chagrin finit par s'estomper.

Un soir le narrateur regarde Albertine danser au casino avec son amie Andrée et une réflexion du Docteur Cottard l'amène à imaginer qu'elles puissent avoir une relation ensemble. Après une visite de la marquise de Cambremer, le narrateur fait une scène à Albertine qui nie avoir des penchants lesbiens. Le narrateur choisit de la croire. Ils croisent un soir la sœur de son camarade Bloch et son amie actrice avec laquelle elle a ouvertement une relation et dont le comportement scandalise la société de Balbec.

ExtraitModifier

« L'amour cause ainsi de véritables soulèvements géologiques de la pensée. Dans celle de M. de Charlus qui, il y a quelques jours, ressemblait à une plaine si uniforme qu'au plus loin il n'aurait pu apercevoir une idée au ras du sol, s'étaient brusquement dressées, dures comme la pierre, un massif de montagnes, mais de montagnes aussi sculptées que si quelque statuaire au lieu d'emporter le marbre l'avait ciselé sur place et où se tordaient, en groupes géants et titaniques, la Fureur, la Jalousie, la Curiosité, l'Envie, la Haine, la Souffrance, l'Orgueil, l'Épouvante et l'Amour. »

AnecdoteModifier

C'est dans Sodome et Gomorrhe que l'on trouve la plus longue phrase de l’œuvre de Proust, et peut-être de toute la littérature française (hormis les exercices de style, romans en une phrase etc.), elle comporte 858 mots[1]. Son score au test de lisbilité de Flesch-Kincaid est de -792,3[2].

Livres audioModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Éditions commerciales
Édition gratuite
  • Marcel Proust (auteur) et Pomme (narratrice), Sodome et Gomorrhe, litteratureaudio.com, (écouter en ligne)
    Téléchargement MP3, sous forme de fichiers séparés ou d'archives groupées ; durée : 26 h environ.

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier