Vice-premier ministre du Canada

Vice-première ministre du Canada
(en) Deputy Prime Minister of Canada
Image illustrative de l’article Vice-premier ministre du Canada
Armoiries du Canada.

Image illustrative de l’article Vice-premier ministre du Canada
Titulaire actuel
Chrystia Freeland
depuis le
(2 mois)

Création 1977
Titre L'honorable
Mandant Sa Majesté du chef du Canada
Durée du mandat Au plaisir de Sa Majesté
Premier titulaire Allan MacEachen

Le vice-premier ministre du Canada (anglais : Deputy Prime Minister of Canada) est le deuxième personnage du conseil des ministres.

Il s'agit d'un titre uniquement honorifique accordé à un ministre à la discrétion du premier ministre et qui n'est attaché à aucun ministère.

Entre 2006 et 2019, les gouvernements de Stephen Harper et de Justin Trudeau ne comprenaient pas de vice-premier ministre jusqu'à la nomination de Chrystia Freeland le 20 novembre 2019[1].

RôleModifier

Le titre de vice-premier ministre est un titre honorifique accordé par le premier ministre à un membre de son conseil des ministres. Le premier ministre peut confier au vice-premier ministre des tâches particulières, cependant le vice-premier ministre est toujours titulaires d'un autre portefeuille ministériel.

Ainsi, les responsabilités officielles du vice-premier ministre peuvent inclure de répondre de la politique gouvernementale à la période des questions et de présider le Cabinet du Canada en l'absence du premier ministre.

Le vice-premier ministre ne succède pas automatiquement au premier ministre si ce dernier est empêché, meurt ou démissionne pendant son mandat : si le premier ministre est dans l'incapacité d'exercer ses fonctions, elles sont exercées par le ministre suivant qui figure dans l'ordre arrêté par un décret en conseil[2]. Dans tous les cas, le premier ministre est nommé par le gouverneur général qui choisit le chef du parti ou de la coalition susceptible de recevoir la confiance de la Chambre des communes.

ListeModifier

Portrait Nom Mandat Parti politique Gouvernement
1   Allan MacEachen 16 septembre 1977 4 juin 1979 Libéral 20e (P. E. Trudeau)
  vacant 4 juin 1979 3 mars 1980 21e (Clark)
(1)   Allan MacEachen 3 mars 1980 30 juin 1984 Libéral 22e (P. E. Trudeau)
2   Jean Chrétien 30 juin 1984 17 septembre 1984 Libéral 23e (Turner)
3   Erik Nielsen 17 septembre 1984 30 juin 1986 Progressiste-conservateur 24e (Mulroney)
4   Don Mazankowski 30 juin 1986 25 juin 1993 Progressiste-conservateur
5   Jean Charest 25 juin 1993 4 novembre 1993 Progressiste-conservateur 25e (Campbell)
6   Sheila Copps 4 novembre 1993 30 avril 1996 Libéral 26e (Chrétien)
  vacant[3] 30 avril 1996 19 juin 1996
(6)   Sheila Copps 19 juin 1996 11 juin 1997 Libéral
7   Herb Gray 11 juin 1997 15 janvier 2002 Libéral
8   John Manley 15 janvier 2002 12 décembre 2003 Libéral
9   Anne McLellan 12 décembre 2003 6 février 2006 Libéral 27e (Martin)
  vacant 6 février 2006 20 novembre 2019 - 28e (Harper)
29e (J. Trudeau)
10

 

Chrystia Freeland 20 novembre 2019 Présent Libéral 29e (Trudeau)

RéférencesModifier

  1. « Cabinet Trudeau: de gros mandats pour Freeland et Champagne », sur La Presse, (consulté le 12 janvier 2020)
  2. Gouvernement du Canada, « Orders In Council - Search », sur decrets.canada.ca (consulté le 12 janvier 2020)
  3. En 1996, Copps démissionne au sujet de sa promesse de 1993 de démissionner si le gouvernement n'abolit pas la taxe sur les produits et services. Elle se représente à l'élection partielle qui suit. Chrétien ne nomme pas de remplacement pendant l'absence de Copps et la nomme au même poste après sa réélection.

Voir aussiModifier