Vicariat apostolique d'Anhalt

Le vicariat apostolique d'Anhalt (Vicariatus apostolicus Anhaltini) est un siège aujourd'hui supprimé de l'Église catholique en Allemagne.

L'église Notre-Dame-de-l'Assomption, construite à Cöthen par le duc Ferdinand-Frédéric d'Anhalt-Köthen.
L'église paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Dessau.

Il également nommé dans les sources Mission d'Anhalt ou Mission du duché d'Anhalt.

TerritoireModifier

Le vicariat apostolique comprenait trois États membres de la Confédération germanique, le duché d'Anhalt-Dessau, le duché d'Anhalt-Bernbourg et le duché d'Anhalt-Köthen, réunis en 1863 au duché d'Anhalt. Avant la réforme protestante du XVIe siècle, ces territoires appartenaient à trois diocèses catholiques disparus, celui de Magdebourg, celui du Brandebourg et celui de Mersebourg[1].

Le nonce de Munich, Mgr Flavio Chigi, subdivisa le vicariat en quatre paroisses : Dessau, Zerbst, Cöthen et Bernbourg[1].

En 1866, le vicariat pour une population d'environ 181 000 personnes, comptait un peu plus de 3 700 baptisés catholiques desservis par six prêtres provenant des diocèses voisins d'Hildesheim et de Paderborn[2]. En 1905, pour une population de 311.999 habitants, 13.493 catholiques étaient recensés[3].

HistoireModifier

La présence catholique dans le duché d'Anhalt, territoire presque exclusivement luthérien, est largement due au duc Ferdinand-Frédéric d'Anhalt-Köthen qui se convertit avec sa femme au catholicisme en 1825. Il appelle dans son duché le jésuite Pierre-Jean Beckx (1795-1887), fait construire à Cöthen l'hôpital des barnabites et l'église catholique Notre-Dame-de-l'Assomption.

Par la lettre apostolique Supremum hoc apostolatus du , adressée à Mgr Ignaz Bernhard Mauermann, évêque titulaire de Pella et vicaire apostolique de Saxe, le pape Léon XIII érige l'église Notre-Dame-de-l'Assomption de Cöthen en paroisse immédiatement sujette au Saint-Siège et nomme Pierre-Jean Beckx comme premier curé. En même temps, il confie à Mgr Mauermann le soin pastoral des catholiques de l'Anhalt.

En 1834, le vicariat apostolique est confié à la nonciature apostolique en Bavière de Munich et le aux évêques de Paderborn[3] qui obtiennent en plus le titre d'« administrateurs apostoliques de la paroisse catholique du district d'Anhalt »[4].

En 1830, la paroisse de Dessau est érigée, tandis qu'en 1859 le nonce, Mgr Chigi, institue les paroisses de Zerbst et de Bernbourg. Ces deux dernières n'obtiennent la reconnaissance gouvernementale qu'en 1871 et sont donc au début érigées sans le consentement de l'État.

Le pape Benoît XV supprime le vicariat apostolique par le bref apostolique Commissum Nobis du , et son territoire est incorporé au diocèse de Paderborn.

OrdinairesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b (la) Schulte, Status dioecesium catholicarum…, p. 152.
  2. (la) Schulte, Status dioecesium catholicarum…, pp. 152-153.
  3. a et b Annuaire pontifical catholique, 1917, p. 402.
  4. (en) Catholic Encyclopedia.
  5. a b c d e f et g (it) Giuseppe de Marchi, Le nunziature apostoliche dal 1800 al 1956, Roma, 1957, pp. 54-56

Liens externesModifier