Ouvrir le menu principal

En grammaire, un verbe impersonnel est un verbe employé sans marque de personne, ou uniquement avec une marque de troisième personne sujet sans référent dite alors « impersonnelle ». Cette marque ne renvoie à rien de précis, et ne peut être remplacée par un autre mot ou groupe de mots. Ce second cas est celui du français, qui emploie dans cette fonction le pronom personnel sujet il[1].

Les verbes impersonnels en français sont principalement :

  • les verbes et locutions verbales de sens plus ou moins modal comme falloir, être question de, en aller ainsi, etc. : Il faudrait un peu plus de temps.
  • les auxiliaires être et avoir dans les tournures présentatives il est et il y a : Il est treize heures. Il y a longtemps que je n'étais pas venu ici.

Compléments de verbes impersonnelsModifier

Les verbes impersonnels introduisent parfois des compléments (ex: Il s'agit de ton avenir !). Le participe passé d'un verbe impersonnel ne s'accorde jamais avec son complément, même si celui-ci se place avant le verbe (ex: Imagine la patience qu'il a fallu pour réaliser cela !). Les verbes impersonnels traduisant un phénomène météorologique, quand ils sont utilisés dans un emploi figuré, peuvent parfois recevoir un complément (ex: Il pleut des hallebardes.). Ce complément peut faire office de sujet, la construction impersonnelle étant alors supprimée (ex: Les coups pleuvent sur le ring.).

Les constructions impersonnellesModifier

Les constructions impersonnelles associent le pronom sujet impersonnel il à un verbe connaissant des emplois personnels. Une construction impersonnelle résulte toujours de la transformation d'une construction personnelle (ex: Cinq centimètres de neige sont tombés >> Il est tombé cinq centimètres de neige). On appelle séquence le groupe de mots qui suit le verbe et qui correspond au sujet dans la phrase personnelle. Cette séquence constitue le sujet réel de la phrase, alors que le pronom impersonnel il en constitue le sujet apparent.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Nicolas Laurent et Bénédicte Delaunay, Bescherelle : La grammaire pour tous, Paris, Hatier, 2012 (ISBN 978-2-218-95200-5)

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Les verbes impersonnels », sur Espace français (consulté le 4 février 2015)