Union chrétienne-démocrate d'Allemagne (RDA)

parti politique

Union chrétienne-démocrate d'Allemagne
(de) Christlich Demokratische Union Deutschlands
Image illustrative de l’article Union chrétienne-démocrate d'Allemagne (RDA)
Logotype officiel.
Présentation
Fondation
Scission de CDU (1949)
Disparition
Fusionné dans CDU ouest-allemande
Siège Otto-Nuschke-Haus
Charlottenstraße 53/54
Berlin-Mitte
Journal Neue Zeit
Positionnement Centre droit
Gauche (1952-1989)
Idéologie Démocratie chrétienne
Christianisme social (1952-1989)
Affiliation nationale Bloc démocratique (1948-1950)
Front national (1950-1990)
Alliance pour l'Allemagne (1990)
Adhérents 140 000 (1989)[1]
Couleurs Bleu, Jaune

L'Union chrétienne-démocrate d'Allemagne (Christlich Demokratische Union Deutschlands - CDU) était un parti politique actif en République démocratique allemande, à ne pas confondre avec le parti du même nom, actif en Allemagne de l'Ouest.

HistoireModifier

La CDU est-allemande a été fondée en 1945, après la Seconde Guerre mondiale. Officiellement destiné à contribuer à la « réorganisation socialiste de la société », le parti présentait le socialisme marxiste comme la meilleure manière de réaliser les idéaux chrétiens de justice sociale. Membre du Front national, entité regroupant tous les partis politiques et organisations de masse du pays, au même titre que les communistes du Parti socialiste unifié d'Allemagne, au pouvoir en RDA, la CDU est-allemande faisait partie des mouvements politiques tolérés par le régime est-allemand afin de maintenir une apparence de multipartisme.

Le parti comptait à la Volkskammer 52 représentants, lesquels votaient favorablement aux propositions avancées par le parti au pouvoir, à l'exception de la loi du libéralisant l'avortement, dont le vote compta huit « non » et quatorze abstentions parmi les élus de la CDU. Gerald Götting, l'un des leaders du parti et qui fut son président à partir de 1966, occupa de 1963 à 1989 la fonction de vice-président du Conseil d'État de la République démocratique allemande.

En , avec l'écroulement du régime est-allemand, Gerald Götting fut démis de ses fonctions par les réformateurs du parti, et remplacé le mois suivant par l'avocat Lothar de Maizière. En , la CDU est-allemande, menant une coalition conservatrice avec l'Union sociale allemande (DSU) et le Renouveau démocratique (DA), baptisé l'« Alliance pour l'Allemagne » (Allianz für Deutschland), remporta les premières, et dernières, élections libres de RDA. Le cabinet de Maizière devint alors le premier et dernier gouvernement librement élu de la RDA. En , avec la réunification de l'Allemagne, la CDU est-allemande fusionna avec la CDU ouest-allemande alors que la RDA elle-même cessait d'exister.

PrésidentsModifier

Photo Nom Début du mandat Fin du mandat
  Andreas Hermes
(1878–1964)
1945 1945
  Jacob Kaiser
(1888–1961)
1945 1947
  Otto Nuschke
(1883-1957)
1948 1957
  August Bach
(1897-1966)
1957 1966
  Gerald Götting
(1923-2015)
1966 1989
Wolfgang Heyl
(1921-2014)
1989 (intérim) 1989
  Lothar de Maizière
(1940-)
1989 1990

RésultatsModifier

Élections à la VolkskammerModifier

Élection Voix % Sièges +/–
1949 au sein du Bloc démocratique
45  /  330
1950 au sein du Front national
60  /  400
  15
1954
45  /  466
  15
1958
45  /  466
 
1963
45  /  434
 
1967
45  /  434
 
1971
45  /  434
 
1976
45  /  434
 
1981
52  /  500
  7
1986
52  /  500
 
1990 4,710,598 40.8%
163  /  400
  111

RéférencesModifier

  1. (de) Jurich Dirk, Staatssozialismus und gesellschaftliche Differenzierung : eine empirische Studie, Lit, , 213 p. (ISBN 978-3-8258-9893-9 et 3825898938, OCLC 180945074, lire en ligne).