Demokratischer Aufbruch

Demokratischer Aufbruch (« Renouveau démocratique ») est un mouvement politique d'opposition chrétien à la République démocratique allemande créé en 1989 et disparu en 1990.

Logo du parti.

HistoireModifier

Parmi les membres fondateurs, on trouve Friedrich Schorlemmer, Rainer Eppelmann (lequel est, en tant que représentant du mouvement, ministre de la Défense et du Désarmement au sein du cabinet de Maizière en 1990), Günter Nooke et Thomas Welz.

En 1990, Angela Merkel est porte-parole du mouvement. À ce titre, elle devra piloter la réponse du parti face aux révélations, peu avant les élections, sur la collaboration avec la Stasi du président du parti Wolfgang Schnur (de)[1].

Le , lors des premières, et dernières, élections libres de RDA, la DA n'obtient que 0,92 % des voix et 4 sièges à la Chambre du peuple, au sein d'une coalition conservatrice baptisée l'« Alliance pour l'Allemagne » (Allianz für Deutschland).

En , le parti fusionne avec l'ost-CDU.

SourcesModifier

  1. Marion Van Renterghem, Angela Merkel, Un destin, vol. 1, Les Arènes, , 189 p. (ISBN 978-2-924720-22-6), p. 65.