Front national de la République démocratique allemande

Front national de la République démocratique allemande
(de) Nationale Front der Deutschen Demokratischen Republik
Image illustrative de l’article Front national de la République démocratique allemande
Logotype officiel.
Présentation
Président Erich Correns (en) (1950-1981)
Lothar Kolditz (1981-1990)
Fondation
Disparition
Siège Berlin-Est, République démocratique allemande
Positionnement Extrême gauche
Idéologie Communisme
Marxisme-léninisme

Le Front national de la République démocratique allemande (en allemand : Nationale Front der Deutschen Demokratischen Republik ; jusqu'en 1973 : Front national de l’Allemagne démocratique, en allemand : Nationale Front des demokratischen Deutschland) est une organisation de la République démocratique allemande qui regroupait l'ensemble des partis et organisations politiques autorisés par le régime est-allemand. Le Parti socialiste unifié d'Allemagne (SED) tenait un rôle dirigeant dans la coalition[1]. La constitution est-allemande de 1968 présente le Front national comme « l'organisation manifestant l'alliance de toutes les forces du peuple »[2].

HistoriqueModifier

En , alors que la guerre vient de se terminer, les partis de la Zone d'occupation soviétique se rassemblent pour former le Bloc antifasciste. Cette union permanente, regroupant tous les partis autorisés dans la zone sous autorité soviétique, est ensuite renommée Bloc démocratique, puis sera la base pour la formation du Front national de l'Allemagne démocratique. En 1973, à la suite de la volonté des autorités de Berlin-Est de renoncer à la réunification allemande, le Front national de l'Allemagne démocratique est rebaptisé « Front national de la République démocratique allemande ».

Le Front national a de facto cessé d'exister en 1989, lorsque les partis le composant ont décrété la reprise de leur autonomie vis-à-vis du SED[3]. Le , le SED, s'étant transformé en parti socialiste démocratique, s'est réformé en Parti du socialisme démocratique. Le , un amendement à la Constitution a supprimé la mention du Front national, entérinant sa disparition officielle[4].

SystèmeModifier

Partis politiques associésModifier

Parti Logo Drapeau Fondation Dissolution Sièges à la Volkskammer (1986)
Parti socialiste unifié d'Allemagne
SED
    21 avril 1946 16 décembre 1989 127
Union chrétienne-démocrate d'Allemagne
CDU
    26 juin 1945 1/2 octobre 1990 52
Parti libéral-démocrate d'Allemagne
LDPD
    5 juillet 1945 11 août 1990 52
Parti paysan démocratique d'Allemagne
DBD
    17 juin 1948 15 septembre 1990 52
Parti national-démocrate d'Allemagne
NDPD
    5 mai 1948 27 mars 1990 52

Organisations de masseModifier

Organisation Logo Drapeau Fondation Dissolution Sièges à la Volkskammer (1986)
Freier Deutscher Gewerkschaftsbund
FDGB
    1946 1990 61
Jeunesse libre allemande
FDJ
    1946 - 37
Ligue démocratique des femmes d'Allemagne
DFD
    1947 1990 32
Kulturbund der DDR
KB
    1945 1990 21
Vereinigung der gegenseitigen Bauernhilfe
VdgB
    1945 1990 14

Autres organisationsModifier

Organisation Logo Drapeau Fondation Dissolution Membres
Société pour l'amitié germano-soviétique
DSF
  - 1949 1992 6,3 millions (1988)
Volkssolidarität
VS
  - 1945 - 2,15 millions (1988)
Gesellschaft für Sport und Technik
  - 1952 1990 600 000 (1988)
Deutscher Turn- und Sportbund
    1957 1990 3,7 millions (1989)
Organisation des pionniers Ernst Thälmann
    1948 1990 2 millions (1989)
Schriftstellerverband der DDR
DSV
  - 1945 1990 -
Verband der Kleingärtner, Siedler und Kleintierzüchter
VKSK
  - 1952 1990 1,5 million (1988)
Verband der Journalisten der DDR
VDJ
  - 1945 1990 9 000 (1988)
Kammer der Technik
KdT
  - 1946 1990 300 000 (fin des années 1980)
Friedensrat der DDR
  - 1949 1990 -
Association des persécutés du régime nazi
VVN-BdA
  - 1947 - -
Komitee der Antifaschistischen Widerstandskämpfer
KdAW
  - 1953 1991 2 500 (1983)
Domowina
DSV
  - 1912 - -

FonctionnementModifier

Le Front national de l'Allemagne démocratique organise la vie commune des citoyens de l'Allemagne de l'Est en organisant des campagnes d’intérêts généraux ou en faveur de pays du Bloc de l'Est. Jusqu'en 1963 il était aussi chargé d'organiser les élections en RDA.

RésultatsModifier

Élections à la VolkskammerModifier

Élection Voix % Sièges +/– Position Gouvernment
1950 12,088,745 99.6%
466  /  466
  136   1er Seule coalition autorisée
1954 11,828,877 99.46%
466  /  466
    1er Seule coalition autorisée
1958 11,689,110 99.87%
466  /  466
    1er Seule coalition autorisée
1963 11,533,859 99.25%
434  /  434
  32   1er Seule coalition autorisée
1967 11,197,265 99.93%
434  /  434
    1er Seule coalition autorisée
1971 11,207,388 99.5%
434  /  434
    1er Seule coalition autorisée
1976 11,245,023 98.58%
434  /  434
    1er Seule coalition autorisée
1981 12,235,515 99.9%
500  /  500
  66   1er Seule coalition autorisée
1986 12,392,094 99.94%
500  /  500
    1er Seule coalition autorisée

DécorationModifier

Notes et référencesModifier

  1. Jean Solchany, L'Allemagne au XXe siècle:entre singularité et normalité, Presses universitaires de France, , p. 407
  2. Union académique internationale et Académie de Sciences Morales et Politiques, Corpus constitutionnel, Leiden, E.J. Brill, , chap. 1, p. 357 et 365
  3. François Fejtő, La Fin des démocraties populaires, Seuil, , p. 285
  4. (en) Peter E. Quint, The Imperfect Union: Constitutional Structures of German Unification, Princeton, Princeton University Press, , p. 37.