Un avion sans elle (mini-série)

mini-série française
Un avion sans elle

Type de série mini-série
Nb. de saisons 1
Nb. d'épisodes 4

Production

Durée 52 minutes
Société de production Rififilms
CPB FILMS
M6
Be-FILMS
RTBF

Diffusion

Pays d'origine Drapeau de la France France
Drapeau de la Belgique Belgique
Chaîne d'origine M6
Diff. originale

Un avion sans elle est une mini-série télévisée franco-belge en 4 épisodes, diffusée en 2019. Il s'agit d'une adaptation du roman éponyme de Michel Bussi publié en 2012.

En France, elle est diffusée sur M6 du au . Elle est diffusée en Belgique, du au sur La Une.

Cette fiction est une coproduction de Rififilms, CPB FILMS (Compagnie des Phares et Balises), M6, Be-FILMS, la RTBF[1], avec le soutien de régions Hauts-de-France et Grand Est.

SynopsisModifier

Le , un avion de ligne effectuant un vol Istanbul-Paris s’écrase sur le Mont Terrible dans les Vosges. Il n'y a qu'un seul rescapé : un bébé de trois mois. Or, parmi les passagers, deux familles avaient un bébé. Quelle est donc l'identité de ce nourrisson ? Lyse-Rose Carville ou Émilie Vitral ? Aucun test ADN n'est à cette époque possible et les deux familles vont se déchirer pour obtenir la garde de cette petite fille, surnommée Libellule par les médias. La justice donne raison à la famille Vitral, mais un détective poursuit inlassablement l'enquête, le doute persistant. Après 20 ans d’enquête, il est assassiné alors qu'il venait de transmettre des informations cruciales à Émilie[2].

DistributionModifier

Fiche techniqueModifier

  Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données Allociné.

ÉpisodesModifier

ProductionModifier

Le tournage a lieu principalement à Dunkerque dans les Hauts-de-France, alors que l'intrigue du roman se situe principalement à Dieppe en Seine-Maritime[4]. L'auteur du roman original, Michel Bussi, explique que la région Normandie n'a pas répondu favorablement aux producteurs de la série : « J’avais vraiment envie que le tournage ait lieu à Dieppe, une ville que je connais bien. Mais cela n’a pas pu se faire pour des questions de subventions. Les séries télé sont très dépendantes des subventions, or la Région Normandie n’a pas suivi »[5].

Les scènes du crash, des hippies, du chalet en bois du quatrième épisode et de la ferme auberge ont lieu dans le Massif des Vosges, dans le département du Haut-Rhin. La scène du crash a été tournée près du lac Vert ainsi que dans les environs des villages de Soultzeren, Stosswihr, Kruth et de Colmar. La ferme-auberge du quatrième épisode est l'auberge du Tanet (Seesteadtle).

Accueil critiqueModifier

Lors de sa diffusion en Belgique, Moustique parle d'une « solide fiction policière » : la journaliste indique que « même si cette histoire risque de ne pas surprendre les férus du genre, elle a tous les atouts pour accrocher les spectateurs jusqu'au dénouement »[3].

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Un avion sans elle », sur Be-FILMS, .
  2. « Un Avion sans Elle (M6) : que vaut la série adaptée du roman de Michel Bussi ? », sur Allociné (consulté le )
  3. a et b Letizia Virone, « L'enfant mystère », Moustique, no 4899,‎ , p. 134.
  4. « « Un Avion sans elle », c’est demain soir à la télé », sur Actu.fr, Publihebdos, (consulté le )
  5. « Après la télé, « Un Avion sans elle » adapté en BD », sur Actu.fr, Publihebdos, (consulté le )

Voir aussiModifier

Revue de presseModifier

  • M.R. « Un avion sans elle se pose en Grand Est », Le Républicain Lorrain, Groupe Républicain Lorrain Communication, Woippy, , p.2-3, (ISSN 0397-0639) (reportage sur le tournage)
  • Céline Fontana, « Un avion sans elle : en quête d'identité. M6 décline le best-seller de Michel Bussi en minisérie avec Bruno Solo », TV Magazine no 1677, Le Figaro, Paris, , p. 8

Liens externesModifier