Sandro Agénor

scénariste français

Sandro Agénor est un scénariste français.

Sandro Agénor
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Nationalité
Activité
Scénariste français
Mère

BiographieModifier

D'abord attiré par l'océanographie, un accident de décompression l'oblige à renoncer à la plongée sous-marine et à envisager un autre avenir.

Il abandonne alors ses études et produit et réalise un court-métrage, Skieur d'Essai, qui est acheté par une trentaine de pays.

Pendant une dizaine d'années, il réalise et produit des œuvres audiovisuelles documentaires essentiellement consacrées aux thématiques coloniales et post-coloniales dans les Outremer français. Parmi ces productions, la série Les Villes sous le Vent est la première œuvre audiovisuelle en France à être montée sur le système virtuel AVID.

En 1996, il devient scénariste et a écrit depuis une cinquantaine de téléfilms et long-métrages de fiction.

Il a été par ailleurs membre du Bureau de l'U.S. (Union des Scénaristes devenue depuis La Guilde française des Scénaristes), corédacteur de la Charte des Scénaristes qui définit les droits et les devoirs des Auteurs entre eux et vice-Président du RACD (Caisse de Retraite des Auteurs). Il est également formateur au Conservatoire européen d'écriture audiovisuelle (CEEA) et à l'Institut de l'Image de l'Océan Indien (ILOI) à La Réunion.

Sa mère, Monique Agénor, est une écrivaine réunionnaise. À l'origine comédienne, elle devient assistante de Jacques Perrin puis d'Yves Robert avant d'intégrer Antenne 2 (aujourd'hui France 2) comme opératrice de prise de vues.

Son père, Albert Diato, qui ne le reconnaît pas à sa naissance, est un céramiste majeur du XXème siècle, par ailleurs peintre et graveur, de nationalité monégasque.

Filmographie sélectiveModifier

Réalisateur et producteurModifier

  • 1985 : Skieur d'essai
  • 1987 : Maman, elle inventait des balançoires à deux
  • 1988 : Jobs
  • 1988 : Taq' pas la porte (ferme pas la porte)
  • 1990 : Out of India
  • 1991 : La Route Cachalot
  • 1991-1992 : Les Villes sous le vent
  • 1992 : Un simple oubli
  • 1993 : Ki koté la mer
  • 1994 : Liberté provisoire

ScénaristeModifier

NominationsModifier

RécompensesModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Palmarès 2012 », sur le site du Festival de la fiction TV (consulté le 12 mai 2020).

Liens externesModifier