Traité de Péronne (1200)

Le traité de Péronne est un accord signé à Péronne, en France, le , entre le roi de France, Philippe Auguste et le comte Baudouin IX de Flandre.

Traité de Péronne (1200)
Signé
Péronne, France
Parties
Signataires Arms of the Kings of France (France Ancien).svg Roi de France Philippe Auguste Arms of Flanders.svg Comte Baudouin IX de Flandre

Contexte historiqueModifier

Le traité mit fin au conflit à propos de l'héritage d'Élisabeth de Vermandois. Décédée en 1183, Elisabeth de Vermandois était l'épouse du comte de Flandre, Philippe d'Alsace. Cet héritage avait été partagé en 1185 par le traité de Boves entre le roi Philippe Auguste et Philippe d'Alsace.

Clauses principales du traitéModifier

Le traité de Péronne confirmait les clauses du traité de Boves mais Philippe Auguste accepta des conditions qui étaient en-dessous de ce qu'il aurait pu obtenir. Il dut prendre en compte une possible coalition entre la Flandre et l'Angleterre et se contenta du Vermandois, du comté d'Amiens et d'une partie de l'Artois : Arras, Bapaume, Hesdin et Lens.

SourcesModifier

  • (en) John C. Moore, Baldwin IX of Flanders, Philip Augustus and the Papal Power, vol. 37 (1), Medieval Academy of America, coll. « Speculum », (DOI 10.2307/2850600), p. 79–89

Liens internesModifier