Traité de Boves

Traité de Boves
Signé
Boves (Picardie)
Parties
Signataires Arms of the Kings of France (France Ancien).svg Roi de France Philippe Auguste Arms of Flanders.svg Comte Philippe Ier de Flandre

Le traité de Boves de juillet 1185 est un traité conclu entre le roi de France Philippe Auguste et le comte de Flandre, Philippe d'Alsace. Il est aussi appelé « paix d'Amiens ». Il a été signé à Boves dans la Somme, à quelques kilomètres à l'est de la ville d'Amiens.

Contexte historiqueModifier

Le traité mit fin au conflit entre le roi et le comte au sujet de l'héritage d'Élisabeth de Vermandois (prénommée aussi Mabile), l'épouse du comte Philippe, décédée. Cela concernait surtout la possession du comté d'Amiens et de l'Artois, qui revenait également à Éléonore la sœur d'Élisabeth.

Depuis, Éléonore avait épousé Mathieu de Beaumont, chambellan du roi dont Philippe-Auguste avait promis de défendre les droits. Ce traité fut révisé par le traité de Péronne du .

Principales clausesModifier

Suivant les termes du traité, le roi de France recevait :

Liens internesModifier

Liens externesModifier