Ouvrir le menu principal
Tour de l'Essonne
Généralités
Sport Cyclisme
Organisateur(s) La Marseillaise de l'Essonne et l'Union cycliste longjumelloise
Éditions 13
Catégorie course à étapes
Périodicité annuelle
Nations Drapeau de la France France
Statut des participants amateurs

Palmarès
Plus titré(s) Jean-Jacques Philipp (1982 et 1984)

Créée en 1975, Le Tour cycliste de l'Essonne était une épreuve sportive disputée par étapes, organisée par l'hebdomadaire La Marseillaise de l'Essonne avec le concours du club cycliste l'Union cycliste longjumelloise (UCL), cette compétition a disparu du calendrier cycliste.

Sommaire

OrganisationModifier

Lors de sa création en 1975, le Tour cycliste de l'Essonne était une des rares compétitions se disputant en banlieue parisienne. Naguère florissante, à l'image du Critérium international de la route, organisé à Montlhéry, du Grand Prix des Nations, qui sillonnait en Vallée de Chevreuse, ou du circuit des Boucles de la Seine, la compétition cycliste était devenue très difficile à organiser sur des parcours routiers saturés par la circulation automobile.

L'initiative de l'hebdomadaire La Marseillaise de l'Essonne de créer cette course répondait donc à un vide. À l'intérêt pour le cyclisme de la part du directeur, s'ajoutait une intention politique non cachée de faire connaître le journal et de doper sa diffusion. La Marseillaise de l'Essonne était issue de la nombreuse presse née de la Résistance. Elle s'appuyait sur un réseau de correspondants bénévoles et sur les municipalités à direction communiste où la diffusion était aidée par la forte densité informative des rubriques locales.

Encouragé par le Conseil général de l'Essonne, dont le président Robert Lakota avait dirigé La Marseillaise, il subit les contrecoups du déclin communiste après 1982 : perte de la présidence du conseil général en 1982, pertes de municipalités après 1983. À ce contexte s'ajoutent la difficulté d'inscrire une épreuve cycliste dans un calendrier surchargé, et les coûts d'une organisation qui fait appel en particulier aux services de l'Équipement et à la Gendarmerie Nationale.

Un Tour de l'Essonne "open" (ouvert aux coureurs professionnels et amateurs) a été organisé en 1992.

La première édition: 1975Modifier

Disputé en 3 jours, du 18 au 20 avril, quatre étapes étaient au programme.

Au classement final, Jacques Boyer terminait vainqueur en 11 h 17 min 1 s devant Bernard Quilfen, qui sera un des équipiers de Bernard Hinault, avant de devenir directeur sportif d'une équipe professionnelle. L'épreuve pouvait accéder au premier rang des compétitions cyclistes "amateurs" grâce à la participation des grands clubs, dont l'A.C. Boulogne-Billancourt (A.C.B.B.) et l'A.S.P.T.T.

Un exemple: le Tour de l'Essonne 1977Modifier

L'épreuve était organisée par deux instances. L'une était cycliste, l'Union cycliste longjumelloise, l'autre l'hebdomadaire La Marseillaise. Mais l'équilibre financier dépendait des sponsors commerciaux. Celui-ci conditionnait en retour la participation de champions du cyclisme amateur. Cette venue était d'autre part favorisée par la programmation de la course, fin avril, et par son inscription dès 1976 parmi les épreuves de la Palme d'or Merlin Plage. Ce trophée qui classait sur une saison les coureurs amateurs en leur attribuant des points pour chaque résultat obtenu dans une quarantaine de compétitions était un officieux championnat de France des coureurs cyclistes amateurs.

En 1977, c'était la première fois que le conseil général de l'Essonne apportait un soutien logistique important au Tour de l'Essonne. Disputé du 21 au 24 avril, il était divisé en quatre étapes :

PalmarèsModifier

Année Vainqueur âge Deuxième Troisième
1975   Jacques Boyer
A.C.B.B.-Peugeot
20 ans   Bernard Quilfen
Antony-Berny cycliste
  Eugène Plet
UC Longjumeau
1976   Joël Bernard
Quatre chemins Roanne-Gitane
30 ans   Jean-Raymond Toso
A.C.B.B.-Peugeot
  Gérard Le Dain
Antony-Berny Cycliste[1]
1977   Paul Sherwen[2]
A.C.B.B.-Peugeot[3]
21 ans   Joël Gallopin
UC Longjumeau
  Serge Guyot
AS Varennes
1978   Daniel Leveau[4]
G.S. Lacoulant-Gitane
29 ans   Denis Bonnin
CSM Persan
  Gérard Le Dain
Antony-Berny cycliste
1979   Phil Anderson[5]
A.C.B.B.-Peugeot
21 ans   Hervé Desriac
UC Longjumeau
  Daniel Leveau
Lacoulant-Gitane
1980   François Leveau[6]
GS Lacoulant-Gitane
26 ans   Loubé Blagozevic
A.C.B.B.-Peugeot
  Daniel Leveau
CS Villedieu-les-Poèles
1981 Course non disputée
1982   Jean-Jacques Philipp[7]
CSM Persan
21 ans   Jean-Claude Bagot
(Manche)
  Allan Peiper
A.C.C.B.
1983   David Akam[8]
A.C.B.B.
23 ans   Jean-Jacques Philipp
CSM Persan
  Claude Marciaux
A.C.B.B.
1984   Jean-Jacques Philipp
CSM Persan
23 ans   Bernard Chesneau
A.C.C.B.
  Thierry Peloso
A.C.B.B.
1985   Hervé Desriac
A.S.P.T.T. Paris
20 ans   Philippe Louviot
CC Neuilly-Plaisance
  Éric Rekkas
VC Fontainebleau
1986   Jesper Skibby
CS Dammarie
22 ans   Atle Kvålsvoll
CSM Persan
  Claude Carlin
A.S.P.T.T Paris
1987   Marek Leśniewski
A.C.B.B.
24 ans   Marc Meilleur
CSM Persan
  Pires Leal
AS Corbeil-Essonne
de 1988
à 1991
course non organisée
1992[9].   Danny In 't Ven
Collstrop-Isoglas
24 ans   Franck Pineau
Chazal-Vanille et Mûre
  Jean-Pierre Bourgeot
am. (Île-de-France)

Pour approfondirModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

BibliographieModifier

  • La Marseillaise de l'Essonne, no 18, nouvelle série, 23 / 30 mars 1977.
  • Pierre Chany: L'Année du Cyclisme. Calmann-Lévy éditeur, parution annuelle depuis 1974.
  • Miroir du cyclisme, collection des années concernées.

Notes et référencesModifier

  1. Miroir du cyclisme, N° 215, mai 1976. le temps du vainqueur est de 10 h 34 min 43 s, et la moyenne horaire est de 41 km 071.
  2. Miroir du cyclisme, N°232, mai 1977 : le temps du vainqueur est de 11 h 9 min 26 s. Course disputée du 21 au 24 avril,
  3. A.C.B.B. = Athlétique club de Boulogne-Billancourt
  4. L'année du cyclisme 1978, Pierre Chany. Le temps du vainqueur est de 10 h 23 min 56 s, les étapes (3) sont gagnées par D. Leveau, Mabire (Lacoulant-Gitane ) et Gilles Blanchardon ( CSM Persan ). Course disputée du 31 mars au 2 avril.
  5. Philip Anderson est futur maillot jaune du Tour de France. La course est disputée en 4 étapes, du 18 au 20 avril. Daniel Leveau remporte la première, Phil Anderson, les 2eme et 4eme, Hervé Desriac (U.C. Longjumeau) la troisième.
  6. Course disputée du 18 au 20 avril. Miroir du cyclisme, N° 293, décembre 1980, livre d'or de la saison, et l'année du cyclisme 1980, Pierre Chany. Le temps du vainqueur est de 10 h 28 min 12 s, les 3 étapes sont gagnées par Serge Beucherie (A.C.B.B. ), François Leveau, et Michel Zucarelli ( CSM Puteaux ).
  7. P. Chany, L'année du cyclisme 1982. Course disputée du 23 au 25 avril, les étapes étant gagnées par Philippe Saudé ( US Créteil), J-J. Philip, Roland Hamon (C.M. Aubervilliers) et Claude Taylor (CSM Persan).
  8. P. Chany, L'année du cyclisme N° 10, 1983. Course disputée du 22 au 24 avril, les 4 étapes sont remportées par Claude Marciaux (A.C.B.B.), Eric Louvel ( VOC ), Régis Gallet (CSM Persan) et David Akam
  9. Le Tour de l'Essonne est une épreuve "open", cf. Pierre Chany, L'Album 92 du cyclisme, Les Éditions du Trophée, nov 1992, page 210. Couru sur 3 jours du 3 au 5 juillet 1992, Les étapes sont remportées par Pierre Herinne (pro, belge), Dariusz Zakrzewski (amateur, Pologne ), Serge Hennebert ( pro, belge ) et Danny In 't Ven.