Ouvrir le menu principal

Tostig
Titre
Comte de Northumbrie
Monarque Édouard le Confesseur
Prédécesseur Siward
Successeur Morcar
Biographie
Date de naissance vers 1029
Date de décès
Lieu de décès Stamford Bridge (Yorkshire)
Nature du décès mort au combat
Père Godwin
Mère Gytha Thorkelsdóttir
Fratrie Sven
Harold
Gyrth
Léofwine
Wulfnoth
Édith
Conjoint Judith de Flandre
Enfants Skuli
Ketil
Religion christianisme

Tostig Godwinson (vers 1029 – ), est un comte de Northumbrie et le frère d'Harold II, le dernier roi saxon d'Angleterre.

Sommaire

BiographieModifier

FamilleModifier

Tostig est le troisième enfant de Godwin, comte de Wessex et de Kent, et de Gytha Thorkelsdóttir. En 1051, il épouse Judith, la fille de Baudouin IV de Flandre, qui est également la tante maternelle de Mathilde, l'épouse de Guillaume le Conquérant.

Comte de NorthumbrieModifier

C'est également en 1051 que Godwin et sa famille sont chassés d'Angleterre par le roi Édouard le Confesseur, mais cet exil est de courte durée : dès l'année suivante, ils sont rétablis dans leurs titres et leurs biens. Trois ans plus tard, en 1055, à la mort du comte Siward, Tostig devient comte de Northumbrie. Dans le but de conforter son emprise sur la partie nord du comté, il décrète la loi martiale. Ceux qui violent son autorité se retrouvent sévèrement punis, ce qui rend Tostig extrêmement impopulaire.

Les Northumbriens se révoltent contre Tostig en 1065 et le remplacent par Morcar, le frère du comte Edwin de Mercie, qui déclare Tostig hors-la-loi. Les rebelles forcent Tostig à fuir vers le sud, où ils le suivent jusqu'à ce qu'ils rencontrent son frère Harold à Oxford. Ce dernier, pour servir ses ambitions, apporte son soutien aux rebelles, contraignant son propre frère à connaître à nouveau l'exil.

Exil, retour et mortModifier

Tostig part d'abord pour la Flandre, puis il mène quelques raids contre l'île de Wight et les côtes du Kent. Repoussé par Edwin et Morcar, il remonte vers l'Écosse où il rejoint le roi norvégien Harald Hardrada, qui prétend au trône anglais à la suite de la mort d'Édouard le Confesseur, le 4 janvier 1066.

Les forces de Harald et Tostig débarquent en Northumbrie et battent Edwin et Morcar à Fulford le 20 septembre. Cinq jours plus tard, l'armée de Harold, élu roi d'Angleterre à la mort d'Édouard, remporte la bataille de Stamford Bridge, durant laquelle Harald et Tostig sont tués.

Après la mort de Tostig, ses deux fils se réfugient en Norvège, tandis que Judith se remarie avec le duc de Bavière Welf IV.

BibliographieModifier