Ouvrir le menu principal
Toblerone
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo de la marque.
Description de l'image Toblerone 3362.jpg.
Type Chocolat
Pays d'origine Suisse
Date d'introduction 1908
Propriétaire(s) actuel(s) Mondelēz International (États-Unis)
Site officiel toblerone.com

Toblerone est une marque de chocolat d'origine suisse créée par Theodor Tobler (de) en 1908 et actuellement détenue par le groupe américain Mondelēz International, issu d'une scission de l'américain Kraft Foods qui avait acquis la marque en 1990.

HistoriqueModifier

 
Action de la Fabrique de chocolat bernoise, Tobler & Co SA, en date du 18. Septembre 1905 [1]
 
Wagon de la Chocolaterie Tobler aux Bois, avant 1932.

Le nom « Toblerone » provient de l'association du nom de l'entreprise « Tobler » et du mot « Torrone », une spécialité italienne au nougat[2] (nom italien du nougat au miel et aux amandes).

En 1867, Jean Tobler ouvre son premier magasin, la Confiserie spéciale, à la Mittelstrasse (dans le quartier Länggasse) de Berne. En 1899, la demande des produits en chocolat Tobler prend de telles dimensions que Jean Tobler décide d'ouvrir sa propre fabrique de chocolat. Avec ses fils, il ouvre la fabrique de chocolat bernoise Tobler & Cie, et son fils Theodor (1876-1941) prend la tête de l'entreprise l'année suivante[3]. En 1908, les chocolatiers Theodor Tobler (fils de Jean) et son cousin Emil Baumann (chef de fabrication de Tobler), après un voyage en France durant lequel ils ont goûté du nougat, inventent le Toblerone : c'est la première barre chocolatée de l'histoire. Emil Baumann met au point la recette dans sa propre cuisine, la recette est brevetée le [3].

Toblerone apparaît dans le Livre Guinness des records avec la plus grosse barre chocolatée du monde, d'un poids de 7 kilos[3].

DescriptionModifier

Ce chocolat, encore produit à Berne, est vendu dans plus d'une centaine de pays, ainsi que dans des boutiques hors taxes. Vendu sous forme de barre de chocolat, il est constitué de morceaux de chocolat qui donnent à la barre la forme oblongue d'un prisme droit à base triangulaire. Il est constitué principalement de sucre, de chocolat, de nougat, de miel, d'amandes, et de blanc d’œuf.

Le Cervin, l'un des symboles de la Suisse, est représenté sur l'emballage de 1970 à 1987 ; les années suivantes, il sera représenté par un triangle bleu et blanc[3] jusqu'en 2000 où la fameuse montagne reprend sa place[4]. Les « pics » caractéristiques de cette confiserie rappellent l'identité montagneuse de la Suisse, mais tant l'origine du design de l'emballage que la forme triangulaire du chocolat viendraient, d'après la légende, de la couleur beige et rouge des costumes portés par les danseuses des Folies Bergères à l’occasion d'une figure pyramidale lors d'un spectacle auquel assista Theodor Tobler à Paris[5],[3],[6]. Un ours est aussi caché dans la montagne du logotype (en clair, au centre et en position debout). Il fait référence à sa ville de production, Berne[7]. Enfin le nom Toblerone rappelle celui de son fondateur Theodor Tobler mais dissimule aussi le mot Berne[8]. Toblerone apparait au Royaume-Uni sous une forme allégée dans des versions 360 g et 150 g. En 2018, les barres Toblerones reviennent à leur poids d'origine (400 g et 170 g ).

En octobre 2016, Mondelēz décide de diminuer le poids des barres Toblerone vendues au Royaume-Uni pour réduire les coûts. Un taux de change peu favorable et le prix élevé du cacao en est la cause. Les barres de 400 grammes sont réduites à 360 et celles de 170 grammes à 150, soit une baisse de 10% du poids. Mais la manière de l’alléger, élargir l’espace entre chaque triangle au lieu de réduire la longueur des plaques ou d’augmenter son prix, a provoqué la colère des consommateurs sur les réseaux sociaux et une campagne avec le hashtag #Tobleronegate se fit jour[9]. En 2018, les barres Toblerones reviennent à leur poids d'origine.

Depuis avril 2018, sans changer la recette mais en ajustant les ingrédients et les méthodes de production (évitant les contacts avec les dérivés porcins et l'alcool), Toblerone est certifié halal[10],[11]. Cette nouvelle norme a suscité la polémique auprès de l'extrême droite en France[12].

GammeModifier

  • Mélange de chocolat et de nougat
    • Chocolat au lait (emballage jaune)
    • Chocolat blanc (emballage blanc)
    • Chocolat noir (emballage noir)
    • Chocolat fourré (emballage bleu)
    • Chocolat au lait et amandes grillées caramélisées (bleu ciel)[13]
    • Chocolat au lait et fruits (emballage jaune et violet)
    • Chocolat au maïs soufflé (emballage jaune et vert)[14]
Historique du développement de la gamme[15] 
  • 1908 : Toblerone original (au lait)
  • 1969 : Toblerone noir
  • 1973 : Toblerone blanc
  • 1995 : mini-Toblerone
  • 1996 : Toblerone bleu (fourré)
  • 1997 : Toblerone praliné
  • 1998 : mini-Toblerone fourré (bleu)
  • 2002 : mini-Toblerone chocolat blanc
  • 2003 : Toblerone miniature
  • 2006 : Toblerone One by One (triangles de Toblerone au lait, blanc, noir et bicolore, emballés individuellement)
  • 2007 : Toblerone Fruit&Nut
  • 2008 : Toblerone fête ses 100 ans avec des packaging anniversaires
  • 2009 : Toblerone Honey and crisps
  • 2012 : Toblerone Crunchy Almonds et Toblerone en tablette triangulaire
  • 2013 : Toblerone Crushed Corn
  • 2016 : Toblerone apparaît au Royaume-Uni sous une forme allégée dans des versions 360 g et 150 g. En 2018, les barres Toblerones reviennent à leur poids d'origine (400 g et 170 g ).
  • 2018 : Toblerone obtient sa certification halal[16]

Toblerone dans le langageModifier

 
Véhicule miniature « Volkswagen-Toblerone ».

La forme très particulière de ce chocolat lui a valu d'être utilisé dans le langage pour désigner diverses choses :

  • Les défenses anti-char en « dents de dragon » construites en Suisse dans les années 1930 et 1940 ont pris le nom de « Toblerone » à cause de leur forme similaire. Le sentier des Toblerones, du bord du lac Léman à Gland jusqu'à Bassins longe sur une distance de 15 kilomètres l'une de ces nombreuses lignes de défense, ici la ligne fortifiée de Promenthouse;
  • Les tortues affectées d'une grave maladie irréversible de la carapace nommée la « dystrophie hypertrophique », maladie due essentiellement à un déséquilibre chronique de la balance calcium/phosphore dans leur alimentation, sont aussi appelées dans le langage populaire des « tortues toblerone » en raison de l'aspect profondément déformé de la dossière, chacune des écailles s'étant hypertrophiée;
  • Ce chocolat a donné son nom à l'affaire Toblerone en Suède.

PolémiqueModifier

En avril 2018, la marque obtient sa certification halal[11]. L'information, diffusée en décembre 2018 par l'édition dominicale du quotidien suisse Blick, SonntagsBlick[17], est reprise par les sites d'information dits « alternatifs » (d'extrême-droite[18],[19]) ainsi que par des responsables politiques de ce courant, tel Jörg Meuthen, porte-parole de l'Alternative pour l'Allemagne[20], dénonçant tous une « islamisation rampante de la société »[10]. Certains appellent même au boycott de Toblerone[21]. À contrario, le journal suisse Neue Zürcher Zeitung trouve normal que le fabricant prenne en compte les besoins des clients musulmans, ceux-ci représentant de plus en plus de parts de marché pour un produit destiné à 97 % à l'export[22] ; il fait également remarquer que ces changements rejoignent les préoccupations des clients végétaliens, à savoir ne nuire ni aux personnes, ni aux animaux[10]. Si les commentateurs pointent notamment le ridicule des réactions islamophobes[19], le quotidien suisse Le Matin remarque également une absence de communication de Mondelēz International sur l'obtention de cette certification, la marque étant considérée comme en partie responsable des réactions négatives engendrées[20].

Notes et référencesModifier

  1. Aktiensammler 02/06, p. 20, (ISSN 1611-8006)
  2. http://www.toblerone.ch/faqs?sc_lang=fr-ch#faq_89492d00-dee5-4f92-ac18-e415512adcf6.
  3. a b c d et e Jean Watin-Augouard (préf. Maurice Lévy), Marques de toujours, Éditions Larousse/VUEF, (ISBN 2-7441-7580-3), « Toblerone ».
  4. « Une montagne de saveur ».
  5. « TOBLERONE - Notre secret », sur toblerone.ch (consulté le 18 novembre 2015).
  6. « FAQ officiel de Toblerone ».
  7. L'ours est le symbole de la ville de Berne. Le duc Bertold V de Zähringen fonde la ville de Berne et la nomme d'après le nom de l'ours (Bär en allemand) qu'il y tua.
  8. « Des messages subliminaux se cachent derrière ces logos célèbres », sur bfmtv.com, .
  9. « Toblerone perd ses dents et les fait grincer chez ses fans », Le Temps,‎ (lire en ligne)
  10. a b et c Vincent Malaguti, « Le label «halal» de Toblerone se révèle plutôt dur à avaler », Le Temps,‎ (lire en ligne)
  11. a et b Dominique Dewitte, « En toute discrétion, Toblerone est également devenu "halal" », L'Express,‎ (lire en ligne)
  12. La rédaction, « Toblerone : pourquoi la norme halal fait-elle scandale ? », sur LeMuslimPost, (consulté le 28 juin 2019)
  13. « toblerone -- tablette toblerone 100 g et 400 g ».
  14. « toblerone -- toblerone crushed corn ».
  15. « Toblerone histoire ».
  16. « Discrètement, Toblerone est devenu un produit halal », sur 20 Minutes, (consulté le 17 décembre 2018)
  17. (de) Tobias Marti, « Toblerone ist jetzt halal », SonntagsBlick,‎ (lire en ligne)
  18. Sous les radars, « Un Toblerone halal, crise de foi », France Inter,‎ (lire en ligne)
  19. a et b (en) Rob Picheta et Tara John, « Toblerone's halal certification outrages the far right », CNN,‎ (lire en ligne)
  20. a et b Renaud Michiels, « Polémique : Toblerone, preuve de «l'islamisation de l’Europe»... », Le Matin,‎ (lire en ligne)
  21. (en) Tom Barnes, « Toblerone becomes target of far-right boycott after halal certification », Independant,‎ (lire en ligne)
  22. (de) Simon Hehli, « Toblerone ist jetzt halal – na und? », Neue Zürcher Zeitung,‎

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externeModifier