Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bois (homonymie) et Bois (communes).

Les Bois
Blason de Les Bois
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton du Jura Jura
District Franches-Montagnes
Communes limitrophes Le Noirmont, Saint-Imier, Sonvilier, La Ferrière, La Chaux-de-Fonds, Fournet-Blancheroche, Charquemont
Maire Marianne Guillaume
NPA 2336
N° OFS 6742
Démographie
Gentilé Rudisylvains ou Gremôs
Population
permanente
1 248 hab. (31 décembre 2017)
Densité 50 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 10′ 36″ nord, 6° 54′ 18″ est
Altitude 1 034 m
Superficie 24,74 km2
Divers
Langue Français
Localisation
Localisation de Les Bois
Carte de la commune dans sa subdivision administrative.

Géolocalisation sur la carte : canton du Jura

Voir sur la carte administrative du Canton du Jura
City locator 14.svg
Les Bois

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Les Bois

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Les Bois
Liens
Site web www.lesbois.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Les Bois est une commune suisse du canton du Jura, située dans le district des Franches-Montagnes. Il est le plus grand village des Franches-Montagnes en superficie.

Sommaire

GéographieModifier

La commune des Bois se trouve à 10 km à vol d’oiseau au nord-est de La Chaux-de-Fonds, dans les Franches-Montagnes. Son territoire s’étend jusqu’au bord du Doubs et du Lac de Biaufond où la commune a une frontière commune avec la France. Avec une superficie de 24,7 kilomètres carrés, c’est la plus vaste commune du canton du Jura.

Le point le plus élevé se situe à 1 120 mètres d’altitude, au Peu Claude. Le point le plus bas se situe au bord du Doubs, à 607 mètres d’altitude.

La commune comprend neuf hameaux : Le Bois-Français, Le Peu-Claude, Le Boéchet, Les Prailats, Sous-les-Rangs, Les Rosées, Le Cerneux-Godat, Biaufond et La Large-Journée.

HistoireModifier

 
Les Bois, vue du Sud, photo prise entre 1892 et 1932 par Eugène Cattin, facteur et photographe aux Bois (ArCJ, 137 J 1316 b)

Le village des Bois est mentionné pour la première fois en 1484. La commune s'est appelée Les Bois Jean Ruedin jusqu'en 1792.

De 1793 à 1815, la commune des Bois a appartenu à la France, dans le département du Mont-Terrible, puis dans celui du Haut-Rhin. À la suite d'une décision du Congrès de Vienne, en 1815, la commune des Bois a été attribuée au canton de Berne.

Les habitants du Cerneux-Godat ont vainement tenté à deux reprises, en 1815 et en 1871, de s’ériger en commune.

Depuis le 1er janvier 1979, la commune fait partie du canton du Jura.

ÉconomieModifier

Le village des Bois conserve une tradition agricole, avec des activités orientées vers la production laitière et l’élevage de chevaux.

L’horlogerie y est apparue au début du XIXe siècle, d'abord sous la forme de travail à domicile, puis sous celle d’ateliers. On compta jusqu'à cinq cents ouvriers et on fabriqua jusqu'à 30 000 montres par année.

Aujourd'hui, le secteur secondaire y offre des emplois dans des ateliers de polissage et de décolletage, ainsi que dans l’horlogerie, avec les montres Rodolphe.

TransportsModifier

ManifestationsModifier

PersonnalitésModifier

  • Élisabeth Baume-Schneider, femme politique
  • Pierre Boillat, homme politique
  • Rodolphe Cattin, horloger
  • Alcide Dubois, anarchiste
  • Pierre Bilat, boucher
  • Gabin Pellaton, transformiste

JumelagesModifier

CuriositésModifier

  • Église paroissiale Sainte-Foy, construite en 1832-1833
  • Maison-Rouge, fondation pour le cheval

RéférencesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :