Tiarei

commune associée de Hitiaa O Te Ra, Polynésie française

Tiarei surnommée autrefois "Turei", est une localité littorale située sur l'île de Tahiti, en Polynésie française. Elle fait partie avec Hitiaa, Mahaena et Papenoo, des quatre communes associées de Hitiaa O Te Ra.

Tiarei
Tiarei
Site du trou du souffleur
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Polynésie française
Arrondissement TAHITI
Commune Hitiaʻa O te Ra
Statut commune associée
Maire délégué Jeanine TERITO
Code postal 98708
Code commune 987772
Démographie
Population 2 770 hab. (2017)
Densité 78 hab./km2
Géographie
Coordonnées 17° 32′ 40″ sud, 149° 20′ 32″ ouest
Superficie 35,6 km2
Historique
Commune(s) d'intégration Hitiaʻa O te Ra
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Polynésie française
Voir sur la carte administrative de Polynésie française
City locator 15.svg
Tiarei
Géolocalisation sur la carte : Polynésie française
Voir sur la carte topographique de Polynésie française
City locator 15.svg
Tiarei

Jeanine Terito est actuellement la maire déléguée de Tiarei, après l’inéligibilité confirmée en novembre 2021 de Dauphin Domingo, son illustre prédécesseur.

Historique :

La commune de Tiarei était autrefois surnommé Tūrei , ’Outūreirei, ’Euemēhiti, Tāpaupiripiri,Tūreiitetu’emā’ava’ino. Ces noms signifiaient tueur d’homme.


Signification du nom Tūrei :

Sur les terres de Fa’ari’ihau dans la commune de Ti’arei, il y a avait une rivière baptisée Vāitarata. A l’embouchure de celle-ci, se trouvait une pierre d’une certaine dimension nommé Tūrei. Il servait de socle pour assommé à mort les victimes. La personne était allongée sur la pierre et recevait par la suite un coup violent au niveau de la nuque. Dans la société traditionnelle polynésienne, plusieurs rituels et coutumes étaient pratiqués pour vénérer les dieux. C’était tout d’abord, une société polythéiste. A certaine période de l’année, des hommes étaient chargés de trouver des victimes pour le dieu ORO. Le corps sans vie servait d’offrande pour le marae Matahira en l’honneur du dieu ORO. Le Marae Matahira était situé près de l’église protestante de Ti’arei. Ce lieu est maintenant habité par la famille Ta’aroaari’i et les Taute. C’est pourquoi la chefferie de Tūrei était célèbre pour cet acte barbare.

Tiarei une chefferie sous l’autorité du chef (Ari’i) Tūnuiea’a’iteatuateunumātera’i connu sous le nom de Tū.

A la suite de sa victoire, le chef (Ari’i) Tūnuiea’a’iteatuateunumātera’i assoie (proclama) son royaume sur l’ensemble de la chefferie de la côte Est dont Hitia’a o te ra. L’étendue de sa puissance et de son autorité était déclinée sur les chefferies suivantes : Pare (Pirae), Teporiōnu’u (Arue), Mahina et Hitia’a ‘o te ra.

Le chef (Ari’i Tū – Pomare I) Tūnuiea’a’iteatuateunumātera’i (Pomare I) détenait le pouvoir appelé « mana ». Il décida de sacraliser certains mots dont son nom. C’est ainsi que des noms originels ont été remplacé à cause de la coutume ancienne du pi’i ou pï « qui interdisait l’usage d’une syllabe ou d’un mot devenu sacré parce qu’il entrait dans le nom d’un roi. Il fallait employer un autre mot pour remplacer le mot interdit. » . « Par respect pour son nom, tous les mots commençant par le préfixe Tū furent remplacés par des mots commençant par Ti’a. ». C’est pourquoi Tūrei est devenu Ti’arei. Plusieurs mots ont été simultanément remplacé dont les exemples suivants : « tūnoa » (debout) est devenu « ti’anoa », « tūpito » (plante médicinale) est devenu « ti’apito », « Ra » (soleil) que l’on appelle dorénavant « Mahana », « Marama » (lune) est devenu « Avae ».

Cependant, cette coutume ou loi ne s’applique pas sur les noms propres comme Tūtavae et autres.

D’après les paroles recueillies auprès de Radio Tahiti voici la signification d’un des anciens noms de Ti’arei. « Taupiripiri ». Lorsque la communauté de Ti’arei s’engage dans un projet ou dans une mission elle s’investie et accomplisse malgré les obstacles.

DémographieModifier

Voici ci-dessous, l'évolution démographique de la commune de Tiarei.

Évolution démographique

1977 1983 1988 1996 2002 2007
1319 1538 1774 2140 2564 2573
Sources ISPF[1], Mairie de Tiarei[2]
* : estimation

Lieux et monumentsModifier

C'est sur la commune de Tiarei que se trouvent les sites naturels remarquables des 3 cascades et du trou du souffleur.

Notes et référencesModifier

  1. ISPF, Démographie
  2. Mairie de Tiarei,

Articles connexesModifier