Thomas Alsgaard

fondeur norvégien

Thomas Alsgaard
Image illustrative de l’article Thomas Alsgaard
Thomas Alsgaard en 2013.
Contexte général
Sport Ski de fond
Biographie
Nationalité sportive Norvégien
Nationalité Norvège
Naissance (49 ans)
Lieu de naissance Lørenskog
Taille 1,90 m
Poids de forme 82 kg
Club Eidsvold Værk SK
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques d'hiver 5 1 0
Championnats du monde 6 2 1
Coupe du monde (globes) 3 1 1
Coupe du monde (épreuves individuelles) 13 11 5

Thomas Alsgaard, né le à Lørenskog, est un fondeur norvégien. Champion olympique à cinq reprises, il remporte également une médaille d'argent. Il remporte six titres mondiaux et obtient trois autres médailles, deux d'argent et une de bronze. Il remporte l'édition 1998 de la Coupe du monde. Il a pour principal concurrent et rival son compatriote Bjørn Dæhlie.

Après sa carrière de fondeur, il connait une carrière de pilote de rallye et occupe des fonctions d'entraîneur en ski de fond et dans la discipline du biathlon.

BiographieModifier

Carrière sportiveModifier

Il est licencié au club de ski d'Eidsvold.

En 1991, il ramène trois médailles d'or aux Championnats du monde junior à Reit im Winkl (10 km, 30 km et relais)[1].

Sa première saison au niveau sénior a lieu en 1992-1993, lorsqu'il démarre dans la Coupe du monde, arrivant quatrième pour sa deuxième course, sur le quinze kilomètres de Bohinj. Il se qualifie pour ses premiers jeux olympiques en 1994 à Lillehammer, où il remporte de manière surprise le trente kilomètres libre le leader du fond mondial Bjørn Dæhlie avec 47 secondes de marge (le style libre est le point fort de Dæhlie). Sur le relais, il court en troisième dans son équipe avant que Dæhlie lutte avec l'Italien Silvio Fauner, qui refuse de prendre la tête avant de battre au sprint le Norvégien au final dans une des plus grandes courses de l'histoire[2]. Alsgaard et Dæhlie deviennent aussi de féroces rivaux, Alsgaard dévoilant qu'ils ont eu des arguments et qu'il essayait tout pour battre son compatriote sur la piste, s'entendant tout de même pour l'entraînement[3]. Il habitent en date de 1998 dans la même rue à Nannestad.

L'hiver suivant, il connaît la victoire sur quatre relais dont celui des Championnats du monde 1995 à Thunder Bay, où son meilleur résultat individuel est néamoins huitième sur la poursuite.

En 1997, ses résultats sont à la baisse (17e du classement général), mais arrive en forme juste à temps pour les Championnats du monde à Trondheim, décrochant la médaille de bronze sur le trente kilomètres et conservant le titre sur le relais.

Sa meilleure saison intervient en 1997-1998, où après quatre deuxièmes places consécutives, il réalise le doublé à l'étape de Coupe du monde de Ramsau (quinze kilomètres libre et trente kilomètres classique). Un mois plus tard, aux Jeux olympiques de Nagano, il se classe cinquième du dix kilomètres classique, gagné par Dæhlie. Sur la poursuite dont l'ordre de départ est déterminé par cette course, il refait son retard sur Dæhlie, reste derrière avant de le battre sur le sprint final pour gagner son deuxième titre olympique[4]. Il ajoute un troisième titre sur le relais, où la Norvège prend sa revanche sur l'Italie grâce au sprint victorieux d'Alsgaard devant Fauner. Après les jeux, il continue dans cette dynamique, remportant notamment le dix kilomètres libre à Falun. En fin de saison, il s'assure le gain du classement général de la Coupe du monde devant Dæhlie, encore lui.

Aux Championnats du monde 1999 à Seefeld, dernier relayeur norvégien, il est battu par le représentant autrichien Christian Hoffmann[5], qui court à domicile. Il se contente donc de la médaille d'argent, comme sur le trente kilomètres. Il devient tout de même pour la première fois champion du monde en individuel sur la poursuite.

En 2001, s'il repart des Championnats du monde à Lahti avec le titre habituel au relais, il n'obtient aucune récompense individuelle. Dans la Coupe du monde, il toujours présent parmi les premiers, y compris dans la discipline du sprint, où gagne à Brusson et Oslo.

Aux Jeux olympiques de 2002, il gagne son finit d'abord deuxième sur la poursuite (10 km classique + 10 km libre), à égalité avec son compatriote Frode Estil, alors qu'il était seulement quinzième après la portion en style classique, avant que lui est décerné son troisième titre olympique individuel, après que Johann Mühlegg soit disqualifié pour dopage. Il est aussi encore médaillé d'or en relais, et finit avec un bilan de cinq titres olympiques. Il multiplie ensuite les podiums et victoires par la suite, gagnant sa treizième et ultime manche de sa carrière dans la Coupe du monde sur la Birkebeinerrennet (58 kilomètres), juste après celle sur le cinquante kilomètres de Holmenkollen[1]. Il échoue cependant à seulement trois points du vainqueur de la Coupe du monde, le Suédois Per Elofsson[6].

Il prend part à son ultime saison dans l'élite du ski de fond en 2002-2003. Il est compétitif jusqu'au bout, puisqu'il remporte le titre mondial à Val di Fiemme sur le trente kilomètres et le relais (soit six au total dans les Championnats du monde).

S'il a quitté le plus haut niveau, il prend part à des courses de longue distance de la Worldloppet, terminant même deuxième de la Jizerská padesátka en 2010. Il est aussi cinquième de la Vasaloppet en 2008. Il continue sa carrière dans ce domaine jusqu'en 2015.

Autres activitésModifier

Après sa carrière internationale, il devient entraîneur dans l'équipe norvégienne de biathlon, puis dans l'équipe suédoise de ski de fond avant de démissionner en 2007, souhaitant s'éloigner du sport[3]. il est aussi plus tard l'entraîneur de Petter Northug à Trondheim[7].

Jusqu'en 2013, il a été commentateur/expert de ski de fond à la télévision norvégienne NRK[8].

Vie personnelleModifier

Il s'est marié durant l'hiver 2004-2005 avec la fondeuse Rønnaug Schei[9].

PalmarèsModifier

Jeux olympiquesModifier

Thomas Alsgaard participe à trois éditions des Jeux olympiques d'hiver, de 1994 à Lillehammer à 2002 à Salt Lake City. Il remporte cinq médailles d'or, le trente kilomètres en 1994, la poursuite 1998 à Nagano et en 2002, et deux avec le relais norvégien du quatre fois dix kilomètres, en 1998 et 2002. Il remporte également l'argent avec ce même relais en 1994[5].

Résultats aux Jeux olympiques d'hiver[5]
Épreuve / Édition Sprint 10 km 15 km Poursuite 30 km 50 km Relais
classique libre classique 4 × 10 km
1994
  Lillehammer
  24e      
1998
  Nagano
  5e     Abandon 6e  
2002
  Salt Lake City
    12e  

Légende :

  •   : première place, médaille d'or
  •   : deuxième place, médaille d'argent
  •   : troisième place, médaille de bronze
  •   : pas d'épreuve
  • — : Non disputée par Alsgaard

Championnats du mondeModifier

Thomas Alsgaard participe à cinq éditions des Championnats du monde, entre les Mondiaux 1995 disputés à Thunder Bay et les Mondiaux 2003 également disputés à Val di Fiemme. Médaillé lors de chacune de ces éditions avec le relais norvégien sur le quatre fois dix kilomètres, quatre médailles d'or et une d'argent, il obtient également deux titres mondiaux en individuel, sur la poursuite en 1999 à Ramsau et sur le trente kilomètres en 2003, l'argent du trente kilomètres en 2003, et le bronze sur cette distance en 1997 à Trondheim.

résultats aux Championnats du monde[10].
Épreuve / Édition Sprint 10 km 15 km Poursuite 30 km 50 km Relais
libre classique classique 4 × 10 km
Mondiaux 1995
  Thunder Bay
  21e   8e 27e  
Mondiaux 1997
  Trondheim
  11e   4e   8e  
Mondiaux 1999
  Ramsau
  14e        
Mondiaux 2001
  Lahti
12e   16e 5e  
Mondiaux 2003
  Val di Fiemme
41e      

Légende :

  •   : première place, médaille d'or
  •   : deuxième place, médaille d'argent
  •   : troisième place, médaille de bronze
  •   : pas d'épreuve
  • — : Non disputée par Alsgaard

Coupe du mondeModifier

Thomas Alsgaard remporte à une reprise le classement général de la Coupe du monde, en 1998, saison où il remporte également les globes de cristal des courses de longue distance et du sprint. Il termine deuxième en 2001 et troisième en 2002.

Il obtient 29 podiums individuels en 98 départs, et obtient 13 victoires[11]. Il totalise treize succès en relais[1].

Liste des victoiresModifier

En plus des victoires obtenues dans les Jeux olympiques et aux Championnats du monde qui comptent pour la Coupe du monde jusqu'en 1999, il gagne aussi les courses suivantes :

Date Lieu Pays Discipline
18 décembre 1994 Sappada   Italie Relais L
(avec Egil Kristiansen, Kristen Skjeldal et Bjørn Dæhlie)
5 février 1995 Falun   Suède Relais L
(avec Sture Sivertsen, Terje Langli et Bjørn Dæhlie)
24 mars 1995 Sapporo   Japon Relais
(avec Vegard Ulvang, Bjørn Dæhlie et Kristen Skjeldal)
8 janvier 1998 Ramsau am Dachstein   Autriche 15 km C
10 janvier 1998 Ramsau am Dachstein   Autriche 30 km L
11 mars 1998 Falun   Suède 10 km L
11 décembre 1999 Sappada   Italie 10 km L
12 janvier 2000 Nové Město na Moravě   Tchéquie 15 km C
9 décembre 2000 Santa Caterina di Valfurva   Italie Relais
(avec Frode Estil, Kristen Skjeldal et Tor-Arne Hetland)
17 décembre 2000 Brusson   Italie Sprint L
10 février 2001 Otepää   Estonie 10 km C
7 mars 2001 Oslo   Norvège Sprint C
9 mars 2002 Falun   Suède 20 km PU
10 mars 2002 Falun   Suède Relais
(avec Frode Estil, Anders Aukland et Kristen Skjeldal)
16 mars 2002 Oslo   Norvège 50 km L
23 mars 2002 Lillehammer   Norvège 58 km C MS
8 décembre 2002 Davos   Suisse Relais
(avec Anders Aukland, Tore Bjonviken et Tor-Arne Hetland)
19 janvier 2003 Nové Město na Moravě   Tchéquie Relais
(avec Anders Aukland, Frode Estil e Tore Ruud Hofstad)

Légende : MS = départ en masse, PU = poursuite, C = classique, L = libre

Différents classements en Coupe du mondeModifier

Différents classements en Coupe du monde[12].
Saison / Épreuve Général Sprint Distance (moyenne) Distance (longue)
Place Points Place Points Place Points Place Points
1992-1993 20 130
1993-1994 7 326
1994-1995 6 429
1995-1996 8 352
1996-1997 17 194 24 52 28 32
1997-1998 1er 790 1 486 1 351
1998-1999 13 266 27 86 18 80
1999-2000 5 461 4 336 8 125
2000-2001 3 474 6 200
2001-2002 2 777 21 89
2002-2003 46 94 43 21

Championnats du monde juniorModifier

  • 3 médailles d'or en 1991 : 10 kilomètres, 30 kilomètres et relais.
  • 1 médaille d'argent en 1992 : 10 kilomètres.

Championnats de NorvègeModifier

Il remporte un total de sept titres individuels aux Championnats de Norvège de ski de fond[13].

DistinctionsModifier

Il a reçu la Médaille Holmenkollen en 2001.

Notes et référencesModifier

  1. a b et c (en) Thomas Alsgaard, sur skisport365.com
  2. (en) 4 × 10 kilometres Relay, Men, sur olympedia.org
  3. a et b (en) Alsgaard says he's done with cross country skiing, sur fasterskier.com
  4. (en) Cross-country rivals battle to the tape, sur bbc.co.uk, le 14 février 1998
  5. a b et c (en) Biography, sur olympedia.org
  6. (en) Ranking, sur skisport365.com
  7. (en) Petter Northug, sur espn.com
  8. (no) Svartedal blir NRK-ekspert, sur dn.no
  9. (no) Vakker vielse for skiparet, sur adress.no, le 4 janvier 2005
  10. (en) « Thomas Alsgaard : World Ski Championships », sur data.fis-ski.com.
  11. (en) « Thomas Alsgaard », sur data.fis-ski.com.
  12. (en) « Thomas Alsgaard : WC Standings », sur data.fis-ski.com.
  13. (no) Thomas Aslgaard, sur snl.no

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :