Theodor Matham

peintre et graveur néerlandais
Theodor Matham
Biographie
Naissance
Décès
Activités
Père
Fratrie

Theodor Matham (Haarlem, entre 1589 et 1606 - Amsterdam, 1676) et un peintre et graveur néerlandais.

BiographieModifier

Theodor Matham est né à Haarlem entre 1589[1] et 1606[2]. Il est le fils de Jacob Matham et le frère d'Adriaen et Jan, tous également artistes[2],[3].

Matham commence à être actif comme graveur dans sa ville natale à partir de 1621 et jusqu'en 1625[2],[1]. Il se marie le à Amsterdam avec Clara Huybrechts[2].

Il a voyagé à Paris, et est parti à Rome (1629-1630) pour étudier auprès de Cornelis Bloemaert[1]. Il a, conjointement à ses élèves Reinier van Persijn et Michel Natalis, gravé les marbres du palais Giustiniani[1].

Les informations sur la suite de sa vie est lagunaire : on n'a des registres de ses activités à Haarlem qu'à partir de 1637 et jusqu'à 1641[2]; on sait qu'il y a produit un grand nombre de gravures, dans un style très libre[1]. On ignore à nouveau ce qu'il a fait jusqu'en 1652, où on le sait à Amsterdam, puis à La Haye en 1656[2].

Il s'installe enfin définitivement à Amsterdam en 1662[2].

Theodor Matham meurt le [2].

ŒuvresModifier

Il a principalement produit des sujets historiques, des paysages, des portraits et des vues architecturales, le tout dans un style italianisant, probablement à la suite de son séjour à Rome[2].

Les œuvres présentées ci-dessous sont rapportées par Spooner[1], sauf mention :

PortraitsModifier

 
Portrait de Gaspard van Baerle, d'après Joachim von Sandrart (1632-1649)

Autres sujetsModifier

 
Figure allégorique de la Peinture auréolée par Cupidon (ca. 1650)
  • La Vierge et l'Enfant avec Saint Jean, d'après Bassano[Lequel ?] ;
  • La Sainte Famille, d'après Sandrart ;
  • Diane et Actéon (original) ;
  • La Descente de la croix avec les Martyrs, Saint Jean et Joseph d'Arimathie, gravé par Jacob Matham à partir du dessin de Theodor d'après la peinture de Gerardus Leydanus ;
  • Figure allégorique de la Peinture auréolée par Cupidon (original)[5].

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :