National Portrait Gallery (Royaume-Uni)

musée du Portrait à Londres

La National Portrait Gallery, parfois abrégé NPG, est un musée situé dans le centre de Londres et ouvert en 1856.

National Portrait Gallery
National Portrait Gallery entrée.jpg
L'entrée de la National Portrait Gallery en 2019.
Informations générales
Type
Ouverture
Visiteurs par an
1 949 330 ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Collections
Collections
Portraits de personnalités
Bâtiment
Protection
Monument classé de Grade I (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Pays
Commune
Adresse
Trafalgar Square, London WC2, England, United Kingdom
Coordonnées

Il abrite les portraits d'importants personnages historiques britanniques, sélectionnés non en fonction de leurs auteurs mais de la notoriété de la personne représentée. Les collections comprennent des peintures, des gravures, des photographies, des caricatures, des dessins et des sculptures.

HistoriqueModifier

En , le musée met un terme au sponsoring de la famille Sackler impliquée dans un scandale sanitaire de grande ampleur[1].

CollectionsModifier

Tous les portraits ne sont pas exceptionnels d'un point de vue artistique, bien que certains soient de remarquables autoportraits de William Hogarth, Sir Joshua Reynolds ou d'autres artistes britanniques de renom. Certaines œuvres, telles que le portrait de groupe des participants à la conférence de Somerset House en 1604, ont par ailleurs une grande valeur historique.

On y trouve également un grand nombre de portraits réalisés par Antoine Van Dyck tels que :

  • Autoportrait, vers 1640
  • Portrait d'Edmund Verney, vers 1640
  • Edward Littleton, baron Littleton

De nombreux portraits gravés sont conservés à la National Portrait Gallery, grâce à l'éditeur et marchand d'estampes Peter Stent, qui a accumulé au XVIIe siècle un très grand nombre d'estampes, parmi lesquelles de nombreux portraits qui ont servi à illustrer des dictionnaires biographiques d'artistes anglais, comme le Biographical History of England … [with a] Catalogue of Engraved British Heads de James Granger (en) (1769)[2],[3].

Les pièces exposées sont parfois davantage des curiosités que de véritables œuvres d'art : ainsi de la représentation anamorphique du roi Édouard VI d'Angleterre, du portrait des sœurs Charlotte, Emily et Anne Brontë par leur frère Branwell, ou de la sculpture de la reine Victoria et du prince Albert en costumes médiévaux.

Les portraits de personnalités vivantes furent autorisés en 1969.

Le premier portrait officiel de Catherine Middleton, duchesse de Cambridge, a été dévoilé le vendredi à la National Portrait Gallery. Réalisé par Paul Emsley (en), il présente Kate au naturel, avec des boucles d'oreilles et une robe bleu pétrole.

Notes et référencesModifier

  1. Emmanuelle Jardonnet, « Du British Museum au MoMA, les actions se multiplient contre le blanchiment par l’art », Le Monde, 23 novembre 2019.
  2. (en) Alexander Globe, « Stent, Peter », Oxford Dictionary of National Biography (lire en ligne).
  3. (en) « Fiche de Peter Stent », sur National Portrait Gallery (consulté le 7 décembre 2016).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  • (en) Charles Saumarez Smith, The National Portrait Gallery, 2nd. rev. ed., National Portrait Gallery, 2010, (ISBN 978-1-85514-433-0)
  • (en) David Cannadine, National Portrait Gallery: a Brief History, National Portrait Gallery, 2007, (ISBN 978-1-85514-387-6)
  • (en) Graham Hulme, The National Portrait Gallery: an Architectural History, National Portrait Gallery Publications, 2000, (ISBN 1-85514-293-7)

Liens externesModifier