Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Terrena.

Terrena
logo de Terrena (entreprise)
Logo de Terrena

Création 1887
Personnages clés Henri de la Bouillerie, Yves Le Goüais, Marc Ferré
Forme juridique Société coopérative agricole à capital variable
Siège social Ancenis-Saint-Géréon
Drapeau de France France
Direction Olivier Chaillou (président), Maxime Vandoni
Activité Agroalimentaire, distribution, agrofourniture, productions animales, végétales et maraîchères.
Effectif 14 000 (2015)
SIREN 429707292[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.terrena.fr

Chiffre d'affaires 5 milliards d'€ (2015)

Terrena est un groupe coopératif agroalimentaire français basé à Ancenis-Saint-Géréon (Loire-Atlantique), né en 2004 de la fusion des coopératives Cana, Caval et GCA.

Avec un chiffre d'affaires de 5 milliards d’euros, 29 000 agriculteurs adhérents et 15 890 salariés, Terrena est l’un des acteurs majeurs de l’agriculture et de l’agroalimentaire en France.

L'activité du groupe est centrée autour des départements de la Loire-Atlantique, de Maine-et-Loire, des Deux-Sèvres, de la Vienne et de la Mayenne.

Sommaire

HistoriqueModifier

Le 17 novembre 1887 à Angers, sous l’impulsion d’Henri de la Bouillerie et du père abbé de Bellefontaine, un groupe d’agriculteurs crée le syndicat agricole d’Anjou. En 1926, est créée la coopérative de sélection et de vente des semences de l’Anjou.

Sous l’impulsion d’Yves Le Goüais, en 1932, neuf agriculteurs de la région d’Ancenis créent la coopérative des agriculteurs de Saint-Mars-la-Jaille, qui deviendra la coopérative agricole de la Noelle Ancenis (Cana). En 1936, est créée la coopérative des agriculteurs de la Vienne autour de Marc Ferré, qui deviendra GCA.

La collecte laitière autour de la région d’Ancenis débute en 1942. Le transfert du siège social de la Cana à Ancenis à proximité de la ligne de chemin de fer Nantes-Paris a lieu en 1952.

En 1967, la coopérative agricole Vienne-Anjou-Loire (Caval) est constituée par la fusion de sept coopératives de l’est du Maine-et-Loire qui fusionne en 1971 avec le syndicat agricole d’Anjou.

Coopagri Bretagne et Cana mettent en commun en 1992 la commercialisation de leur activité laitière autour de la marque Paysan Breton. Ils seront rejoints en 1994 par Even. En 2000, les coopératives Cana et Caval créent une union de coopératives pour regrouper leur métiers d’aval. Constitution de la société Gastronome pour les activités volailles par le rapprochement de Soparvol et de Synavi.

L’union Terrena reprend en 2001 les activités volailles du groupe Bourgoin et acquiert la marque Douce France. En 2004, les coopératives Cana, Caval et GCA fusionnent pour donner naissance au groupe Terrena.

En 2008, Terrena reprend les activités volailles fraîches et produits élaborés d’Unicopa et en 2009, Coopagri Bretagne, Even et Terrena regroupent leurs activités industrielles laitières au sein de Laïta (collecte, industrie et commercialisation sur tous les marchés)[2].

En 2014, Terrena fusionne avec la coopérative maraîchère Val Nantais[3].

En 2015, la Coopérative des agriculteurs de Mayenne adhère à Terrena en tant que section autonome.

En 2015, Maïsadour annonce la fusion de ses activités dans les semences avec Terrena[4].

En mars 2016, Terrena fait l'acquisition du Groupe Doux[5], filiale finalement mise en liquidation judiciaire en avril 2018[6].

En juillet 2017, Terrena, la Coopérative des agriculteurs de Mayenne et Terrena Poitou annoncent un projet de fusionner leur activité, alors que ces deux dernières entités étaient jusqu'à présent des sections autonomes de Terrena[7]. Fin décembre 2017, Terrena, la Coopérative des agriculteurs de Mayenne et Terrena Poitou fusionnent après que leurs Assemblées Générales aient voté la fusion.

Activités du groupeModifier

L’ensemble des activités de Terrena est réparti en cinq pôles :

Pôle Amont
  • Grandes cultures
  • Distribution agricole et logistique
  • Maraîchage
  • Filière Volailles et Monogastriques (porcs, lapins, œufs)
  • Filière Ruminants (Lait, bovins, ovins et caprins)
  • Filière Viticole
  • Machinisme et Technologies
  • Solutions d'élevage et technologies
  • Filière Biologique
  • Nutrition animale
Pôle Végétal Spécialisé
  • Semences
  • Pépinières
  • Meunerie
  • Ingrédients du végétal
  • Pommes à jus
Pôle Volailles
  • Volailles fraîches
  • Export
  • Produits élaborés
  • Dinde
Pôle Produits Carnés
  • Elivia
  • Holvia Porcs

MarquesModifier

  • Père Dodu : volailles
  • Douce France : volailles, lapin
  • Paysan breton : beurre, fromage
  • Tendre et Plus : bœuf, veau, porc et agneau
  • Ackerman : vins
  • Les Vignerons des terroirs de la Noëlle : vins
  • Festival des Pains : Terrena adhère à cette fédération de professionnels de la boulangerie artisanale.
  • Val Nantais : Produits maraîchers, la mâche est le produit phare de la marque.

Présence géographiqueModifier

Terrena possède 470 implantations régionales dans les Pays de la Loire et en Nouvelle-Aquitaine. 60 sites industriels s’y ajoutent, en France.

Gouvernance de l’entrepriseModifier

Le groupe Terrena est administré par un conseil d’administration composé de 33 membres dont un associé non-coopérateur. Les administrateurs sont élus par l’assemblée générale plénière à la majorité des suffrages exprimés. Autour du président de Terrena, neuf d’entre eux, fortement impliqués dans la stratégie du Groupe, constituent le bureau du conseil d’administration.

Le comité exécutif du groupe Terrena est constitué de neuf directeurs autour du directeur-général groupe, Maxime Vandoni.

ChiffresModifier

Groupe Terrena (année 2018)
  • 29 000 agriculteurs adhérents
  • 15 890 salariés (équivalents temps plein)
  • 2 millions d’hectares (surfaces agricoles utiles)
  • 5 milliards d'euros de chiffre d’affaires
  • 639 millions d’euros de capitaux propres
Coopérative Terrena (année 2015)
  • 1406 salariés (équivalents temps plein)
  • 1421 millions d’euros de chiffre d’affaires
  • 10,2 millions d'euros reversés aux adhérents sous forme d'aide et de ristournes

Notes et référencesModifier

  1. Global LEI index, (base de données web), consulté le  
  2. « Le nouveau géant du lait s'appelle Laïta », sur Le Télégramme,
  3. Jacques Le Brigand, « Les coopératives Val Nantais et Terrena vont fusionner », sur Usine Nouvelle,
  4. Agriculture : Maïsadour et Terrena veulent créer un géant des semences, Jean-Michel Gradt, Les Échos, 8 septembre 2015
  5. « Avec l’achat de Doux, Terrena veut devenir un « champion de la volaille » », sur France Agricole,
  6. Denis Cosnard, « Liquidation judiciaire pour les poulets Doux », sur lemonde.fr, (consulté le 4 avril 2018).
  7. « Terrena, Terrena Poitou et la CAM veulent fusionner », sur France Agricole,

Liens externesModifier