Terneuzen

commune de Zélande, Pays-Bas

Terneuzen
Blason de Terneuzen
Héraldique.
Drapeau de Terneuzen
Drapeau.
Terneuzen
La maison communale de Terneuzen
Administration
Pays Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Province Drapeau de la province de Zélande Zélande
Bourgmestre
Mandat
Jan Lonink (PvdA)
2003-
Code postal 4520-4523,
4530-4559,
4570-4579
Indicatif téléphonique international +(31)
Démographie
Gentilé Terneusien(ne)[1]
Population 54 713 hab. (2013)
Densité 172 hab./km2
Géographie
Coordonnées 51° 20′ 00″ nord, 3° 50′ 00″ est
Superficie 31 804 ha = 318,04 km2
Localisation
Localisation de Terneuzen
Géolocalisation sur la carte : Zélande
Voir sur la carte administrative de la zone Zélande
City locator 14.svg
Terneuzen
Géolocalisation sur la carte : Pays-Bas
Voir sur la carte administrative des Pays-Bas
City locator 14.svg
Terneuzen
Géolocalisation sur la carte : Pays-Bas
Voir sur la carte topographique des Pays-Bas
City locator 14.svg
Terneuzen
Liens
Site web (nl) www.terneuzen.nl

Terneuzen est une commune et une ville portuaire des Pays-Bas, dans la province de Zélande (Flandre zélandaise). Elle est à l'embouchure du canal de Gand-Terneuzen. La ville organise un festival de jazz annuel.

Le , la commune de Terneuzen comptait 54 713 habitants.

ToponymieModifier

La ville se nommait à l'origine Neuzen « Nez ». En 1877, elle devient Ter Neuzen « Les Nez », puis Terneuzen en 1940.

L'ancien nom français de la ville est « Terneuse » qui apparaissait au XIXe siècle, une francisation de Ter-Neuzen[2].

GéographieModifier

LocalitésModifier

Outre la ville de Terneuzen, la commune comprend les villages et hameaux suivants :

Communes limitrophesModifier

Communes limitrophes de Terneuzen
Flessingue Borsele
L'Écluse   Hulst
Assenede Wachtebeke
Zelzate
Stekene
Moerbeke

HistoireModifier

Notes et référencesModifier

  1. Un néologisme créé d'après le gentilé du département de la Meuse. Sa forme en néerlandais est Terneuzenaar, Terneuzenaren
  2. Claude Mazauric, Jean-Paul Rothiot, « Frontières et espaces frontaliers du Léman à la Meuse: Recompositions et échanges de 1789 à 1814 », Presses universitaires de Nancy, 2007 (consulté le 27 octobre 2013) : « ...Axel, Terneuse, Ysendick, Philippine, Damme, Termonde... »

Voir aussiModifier

Lien externeModifier