Tchornomorske

ville de Crimée en Russie
(Redirigé depuis Tchornomorské)

Tchornomorske
(ru) Чорноморське/Черноморское/Aqmeçit
Blason de Tchornomorske
Héraldique
Drapeau de Tchornomorske
Drapeau
Tchornomorske
Façade maritime donnant sur la plage.
Administration
Pays Drapeau de la Russie Russie
District fédéral Disputée
Drapeau de la Russie Russie, Drapeau de l'Ukraine Ukraine
Sujet fédéral Drapeau de la République de Crimée République de Crimée

Drapeau de la République autonome de Crimée République autonome de Crimée

Raion Raïon de Tchernomorskoïé
Code postal 96400 (Ukraine); 296400, 296406, 296407 (Russia)[1]
Démographie
Population 11 281 hab. (2017)
Géographie
Coordonnées 45° 30′ 11″ nord, 32° 42′ 18″ est
Fuseau horaire UTC+03:00 (MSK)
Heure de Moscou
Divers
Statut Commune urbaine depuis 1957
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Crimée
Voir sur la carte topographique de Crimée
City locator 14.svg
Tchornomorske
Géolocalisation sur la carte : Russie
Voir sur la carte topographique de Russie
City locator 14.svg
Tchornomorske
Géolocalisation sur la carte : Ukraine
Voir sur la carte topographique d'Ukraine
City locator 14.svg
Tchornomorske
Liens
Site web http://rada.gov.ua/

Tchernomorskoïé (en ukrainien : Чорномо́рське ; en russe : Черномо́рское nom composé à partir de mer Noire (Черномо́ре)  ; en tatar de Crimée : Aqmeçit) est une commune urbaine de Crimée. Sa population s'élevait à 11 281 habitants en 2017. C'est le chef-lieu administratif du raïon du même nom et une petite station balnéaire.

L'ancien site grec est Kalos Limen (Καλός Λιμήν, ce qui signifie « joli port »). Ce site archéologique est ouvert à la visite.

HistoireModifier

 
Le site de Kalos Limen.

Les premiers habitants des bords de cette baie étaient des colons grecs ioniens qui défrichaient les berges du Pont Euxin. La cité de Kalos Limen (Καλός Λιμήν) est fondée par Chersonèse de Tauride dans la seconde moitié du IVe siècle av. J.-C. C'est un port agricole et commercial important entre les Grecs et les Scythes. Au milieu du IIe siècle av. J.-C., la ville est prise par les Scythes au cours de la guerre entre Grecs et Scythes. Elle est libérée par les Grecs pontiques à la fin du siècle, mais reprise par les Scythes une cinquantaine d'années plus tard jusqu'au début du IIe siècle av. J.-C. C'en est alors fini pour les Scythes, sans doute grâce à l'intervention des Romains. Ensuite la région entre dans l'aire d'influence byzantine. À la fin du Moyen-Âge, la Crimée appartient au khanat de Crimée, vassal de l'Empire ottoman. L'endroit tombe en décadence et porte le nom d'Ak-Metchet, ce qui signifie en dialecte tatar de Crimée « la mosquée blanche »[2]. En effet ce qui était devenu un petit village possédait alors une mosquée avec un minaret de pierre blanche[2].

 
Centre-ville.

Lorsque Catherine II annexe la Crimée en 1783, les terres de l'actuelle Tchernomorskoïé sont données à l'amiral Voïnovitch, glorieux vainqueur des Ottomans. En 1824, elles appartiennent au prince Vorontsov qui y fait élever des chèvres et des chameaux, cultiver du tabac et des vignes. Il consolide les rives de la baie et fait bâtir une église au milieu du village, consacrée à saint Zacharie et sainte Élisabeth. En 1835, le village comptait une vingtaine de foyers. Le hameau proche de Cheïklar comptait une quinzaine de foyers paysans. L'école paroissiale ouvre en 1885, puis en 1900 l'école de zemtsvo pour un programme de trois ans. Un petit dispensaire de quatorze lits ouvre également.

La plupart des Tatars de Crimée sont déportés en 1944 pour acquointance avec l'ennemi allemand et la ville prend son nom actuel qui signifie « de la mer Noire »[2]. La localité devient une municipalité de type urbain en 1957. C'est aujourd'hui une petite station balnéaire familiale.

Notes et référencesModifier

  1. Почта России. Информационно-вычислительный центр ОАСУ РПО. (Russian Post). Поиск объектов почтовой связи (Recherche d'objets postaux) (ru)
  2. a b et c Pospelov, p. 24

BibliographieModifier

(ru) Е. М. Поспелов (E. M. Pospelov), Имена городов: вчера и сегодня (1917–1992). Топонимический словарь, (Le nom des villes: hier et aujourd'hui (1917–1992). Dictionnaire toponymique), Москва, Русские словари, 1993.