Susana Rossberg

Susana Rossberg
Naissance (75 ans)
São Paulo (Brésil)
Nationalité Drapeau du Brésil Brésilienne
Profession Monteuse, réalisatrice, scripte

Susana Rossberg est une monteuse brésilienne, née le à São Paulo, Brésil.

Basée en Belgique, elle travaille notamment sur des productions belges.

BiographieModifier

Susana Rossberg quitte le Brésil en 1967, pendant la période de la dictature[1] pour la Belgique. De 1967 à 1970, elle étudie le montage et le scripte à l'INSAS[2].

En 1972 elle monte le son de Home Sweet Home de Benoît Lamy[3].

Elle monte, entre autres, Mort d'une nonne de Paul Collet et Pierre Drouot en 1975, Rue Haute d'André Ernotte en 1976, Jambon d'Ardenne de Benoît Lamy en 1977, Mascara de Patrick Conrad en 1987 et Toto le héros de Jaco Van Dormael en 1991. En 1996, elle monte Le Huitième Jour du même réalisateur. Susana Rossberg a monté plusieurs longs métrages de Marion Hänsel. En 1978, elle a aussi monté Le Paradis perdu de Harry Kümel.

Plus récemment, Susana Rossberg a monté les deux derniers courts métrages de Roland Lethem (Gourmandises en 2004 et Le Petit Bonhomme vert en 2013.)

Susana Rossberg a été scripte sur une vingtaine de long métrages, dont Pallieter (1976) de Roland Verhavert et Golden Eighties (1986) de Chantal Akerman. Elle a aussi été premier assistant réalisateur, notamment sur L'Œuvre au noir (1988) d'André Delvaux[4].

CitationModifier

« Susana Rossberg est l'une des monteuses les plus réputées en Belgique, tant du côté francophone que du côté flamand[5]. »

— par Frédéric Sojcher

Filmographie sélectiveModifier

MonteuseModifier

Longs métragesModifier

Courts métragesModifier

  • 1977 : Equilibres de Marion Hänsel
  • 1977 : Marée basse d'André Ernotte
  • 1990 : Sirènes d'Harry Cleven
  • 1991 : Le jour du chat d'Alain Berliner
  • 1997 : De suikerpot d'Hilde Van Mieghem
  • 1998 : Dear Jean-Claude de Willem Wallyn
  • 1999 : Divines combines de Luc Bourgois
  • 2004 : Alice et moi de Micha Wald
  • 2004 : Gourmandises de Roland Lethem
  • 2005 : Lampedusa de Vincent Martorana
  • 2006 : Le bal perdu d'Alfredo Diaz Perez
  • 2009 : Classes vertes d'Alexis van Stratum
  • 2012 : Dancing de Marguerite Didierjean
  • 2012 : La Terre ou le Ciel de Françoise Dupal
  • 2013 : Le petit bonhomme vert de Roland Lethem

DocumentairesModifier

  • 1984 : Jean-Gina B. de Jean-Pol Ferbus
  • 2007 : Esperando a la Virgen (court) de Vincent Martorana
  • 2011 : La lutte n'est pas pour tous de Guillaume Kozakiewiez

TélévisionModifier

RéalisatriceModifier

Courts métrages de fictionModifier

  • 1985 : Mauvaises Réponses

DocumentairesModifier

  • 1978 : Marché Commmun
  • 1979 : Jour de Joie
  • 1979 : Châteaux de Sable
  • 1981 : Jumping
  • 1981 : Zoo
  • 1982 : A Classic Comedian
  • 1986 : Quevaucamps, la Fanfare a Cent Ans (co-réalisé avec André Delvaux et Michele Excoffier)
  • 2008 : Brésiliens comme moi

Première assistante réalisateurModifier

Longs métragesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Susana Rossberg, Monteuse - Métiers.be », sur Métiers.be (consulté le 4 septembre 2020).
  2. http://www.cinergie.be/webzine/les_metiers_du_cinema_le_montage_avec_susana_rossberg Les Métiers du cinéma : Le Montage avec Susana Rossberg ; Matthieu Reynaert ; Cinergie ; 11 octobre 2007
  3. http://www.cinergie.be/webzine/susana_rossberg_monteuse Susana Rossberg, monteuse ; Renaud Callebaut ; Cinergie ; premier mai 1997
  4. André Delvaux : de l'inquiétante étrangeté à l'itinéraire initiatique ; Henri Agel et Joseph Marty ; L'Âge d'homme ; 1996 ; page 200
  5. André Delvaux : le cinéma ou l'art des rencontres ; Frédéric Sojcher ; Le Seuil/Archimbaud ; 2005 ; (ISBN 2020788446) ; page 157