Ouvrir le menu principal

Stanislas Migneret

avocat, préfet français du Second Empire

BiographieModifier

Stanislas Migneret est le fils de Claude Migneret, professeur de lycée à Bordeaux[1]. La famille Migneret était originaire de Langres. Après avoir été reçu licencié en droit de la faculté de Paris, en 1830, Stanislas Migneret a d'abord été avocat. Il a exercé à Langres où il a été adjoint au maire de Langres. Il a été reçu docteur en droit de la faculté de Dijon en 1843. En 1846, le préfet de la Haute-Marne est sollicité en avril 1846 pour donner son avis sur lui. Il a écrit : « M. Migneret, adjoint au maire depuis neuf ans, est l'avocat le plus distingué de cette ville. C'est d'ailleurs un homme énergique et il a eu l'occasion de le prouver dans l'exercice de ses fonctions municipales ; lors de l'élection de 1843, il avait reçu une grave blessure à la tête en s'efforçant de maintenir la tranquillité publique troublée par des turbulents[2].

Il est ensuite nommé :

DécorationsModifier

PublicationsModifier

  • Précis de l'histoire de Langres, chez Dejussieu libraire-imprimeur, Langres, 1835 (lire en ligne)
  • Traité de l'affouage dans les bois communaux, 1ère édition librairie Defrasne, 1840 [lire en ligne] 2ème édition imprimerie de N. Delamotte, Paris, 1844 (lire en ligne)
  • Cours complet de droit communal, imprimerie de Dejussieu, Paris/Langres, 1846 (lire en ligne)

Notes et référencesModifier

  1. Paul Courteault, Les origines du lycée de Bordeaux: le lycée de l'an XI, 1802-1809, Impr. G. Gounouilhou, 1905
  2. André Thuillier, Économie et société nivernaises au début du XIXe siècle, École pratique des Hautes Études/Mouton and Co (collection Civilisations et sociétés no 39), Paris, 1974, p. 101 note 12 (aperçu)
  3. André Thuillier, op.cit, p. 101-111
  4. « Migneret, Jean Baptiste Stanislas », base Léonore, ministère français de la Culture

AnnexesModifier