Le sport à Oran recouvre des disciplines multiples et diversifiées. Oran a toujours été une grande ville sportive, représentant jusqu'à présent un pôle sportif très important au niveau national et international.

HistoireModifier

Oran est l'une des premières villes en Algérie, Afrique et le Monde arabe qui a vu le sport apparaitre. Le Club des Joyeusetés et le Club athlétique Liberté d'Oran crées respectivement le et le sont les premiers clubs omnisports du pays et du Maghreb, ils étaient connus spécialement par leurs équipes de football.[1]

Équipements sportifsModifier

Complexes et stades sportifsModifier

Complexe olympique d'OranModifier

La ville est en train de se doter d'un complexe sportif ultra moderne à la hauteur de son histoire sportive. Il se situe dans l'arrondissement de Belgaïd de la commune de Bir El Djir dans la banlieue d'Oran. Ce complexe comprend un grand stade destiné au Mouloudia Club d'Oran et à l'Équipe d'Algérie de football. Il était prévu qu'il ait une capacité de 75 000 places mais à la surprise générale il a été réduit par ordre de l'ancien Wali d'Oran à 40 000 places.[2]

Le complexe sportif est doté aussi d'une piscine olympique, d'une salle de sports et de bien d'autres infrastructures sportives. Ses travaux ont commencé en septembre 2008[3] et devaient s'achever à la fin 2012 mais les retards sur sa finalisation continue.[4].

Stade Ahmed ZabanaModifier

Le Stade Ahmed-Zabana, situé dans l'emblématique quartier El Hamri, est principalement destiné aujourd'hui aux sports collectifs de terrain. Propriété de la ville d'Oran, il accueille principalement des matchs nationaux et parfois internationaux de football, dont ceux du Mouloudia Club d'Oran qui y réside. Avec une capacité de 40 000 places, il est l'un des plus grands stades d'Algérie. Outre le stade de football, il comprend deux autres stades pour la pratique du basketball, du handball et du volleyball.

Il a été inaugurée en 1957 par un match de football entre le Stade de Reims et le Real Madrid. Jusqu'en 1962, il était nommé Stade Henri Fouquès-Duparc, du nom du maire de l'époque Henri Fouquès-Duparc, qui avait ordonné sa création. Après l'indépendance de l'Algérie, il a été rebaptisé Stade Municipal, puis Stade 19 juin 1965 en commémoration du coup d'état de Houari Boumédiène et finalement Stade Ahmed Zabana, à la mémoire du martyr de la Guerre d'Algérie Ahmed Zabana.

Il a été le plus grand stade d'Algérie jusqu'en 1972, date de la création du Stade du 5-Juillet-1962 d'Alger.

Stade Habib BouakeulModifier

C'est le troisième plus important stade après le Stade Olympique et le Stade Ahmed Zabana. Il a une capacité de 20 000 places et abrite l'ASM Oran. Il a été inauguré le par Vincent Monréal et a porté son nom jusqu'en 1962 : il a alors pris celui de l'ancien joueur de l'USM Oran et martyre de la Guerre d'Algérie, Habib Bouakeul.

Autres stades sportifsModifier

La ville d'Oran est dotée de plusieurs stades sportifs construits essentiellement lors de la période coloniale.

Stade Lahouari Benahmed

Il est construit lors de la période coloniale et inauguré sous le nom de Stade Choupot, il se situe à Choupot au quartier Hai El-Othmania à Oran-ouest. Il fut agrandi, rénové et rebaptisé Stade Lahouari Benahmed au début des années 1990 au nom du martyre Lahouari Benahmed mort lors de la Guerre d'Algérie. Il a une capacité de 10 000 places et habrite le RCG Oran et le RC Oran.

Stade Allal Toula

Il est également construit lors de la période coloniale et inauguré sous le nom de Stade de l'ASE car il habritait l'ancien club colonial l'AS Eckmühl qui a été dissous en 1962 avec le départ des colons juste après l'indépendance d'Algérie. Il se situe à Hai Mahieddine (ex. Eckmühl) à Oran-ouest. Il a également été rebaptisé au début des années 1990 au nom du martyre Allal Toula mort lors de la Guerre d'Algérie. Il a une capacité de 5 000 places et habrite l'USM Oran et le CDJ Oran.

Stade Fréha Benyoucef

Il est également construit lors de la période coloniale à Saint Eugène à Oran-centre. Il portait le nom de Stade Follana du nom de la famille Follana qui a due céder le terrain à une certaine époque. Une fois devenu un stade municipal, il fut baptisé Stade de Saint Eugène. il habritait l'ancien club colonial la JS Saint Eugène qui a été dissous en 1962 avec le départ des colons juste après l'indépendance d'Algérie. Il a également été rebaptisé au début des années 1990 au nom du martyre Fréha Benyoucef mort lors de la Guerre d'Algérie. Il a une capacité de 4 000 places.

Stade Kaddour Keloua

C'est le stade principale du FC Oran, il a été inauguré en 1927 à Gambetta à Oran-centre et a une capacité de 4 000 spectateurs. Il est nommé à son inauguration Stade Étienne Gay au nom du propriétaire des fameuses caves d’Oran, et Sénateur de la ville, Étienne Gay réalise ce stade dans le quartier Gambetta d'abord pour accueillir le Club des Joyeusetés d'Oran qui évoluait jusque-là au Stade Turin. Une fois devenu dirigeant du FC Oran en 1944, Étienne Gay y installe également le club.

Réel passionné de football, Étienne Gay restera quelques saisons à Oran après l'indépendance pour aider à la mise en place des nouveaux championnats algériens. L'enceinte sera rebaptisée Stade Kaddour Keloua, au nom du martyre de la Guerre d'Algérie. Le Feth Carteaux d'Oran évolue toujours sur le terrain du stade.

Stade Communal d'Es Senia

Il est également construit lors de la période coloniale à Es Senia à Oran-sud sous le nom de Stade Municipal de la Sénia, il a une capacité de 8 000 places et abrite le NASR Es-Senia.

Salles omnisports et autresModifier

Palais des sports Hamou BoutlélisModifier

Le Palais des sports Hamou-Boutlélis est une salle de sport destiné aux sports collectifs (basketball, handball, volleyball) et individuels (boxe, arts martiaux, gymnastiques, etc.). C'est la deuxième salle la plus importante d'Algérie après la Salle Hacene Harcha d'Alger. Elle a accueilli plusieurs compétitions nationales et internationales.

Courts de TennisModifier

Oran dispose de deux courts de Tennis, un à Delmonte à côté du stade RAIL et l'autre, le plus important, au quartier Hal Salem(ex Saint-Hubert).

HippodromesModifier

Oran dispose aussi d'un champ de course pour les chevaux, l'Hippodrome Es-Senia, qui se trouve à Es-Senia.

Piscines OlympiquesModifier

La ville dispose de plusieurs piscine, la plus importante étant celle du park "Jardin Publique" à Médina Jdida.

Les différentes disciplines sportives à OranModifier

FootballModifier

Les clubsModifier

Le Mouloudia Club d'Oran est le club emblématique de la ville, il évolue en Ligue Professionnelle 1 (élite), c'est l'un des plus grands clubs algériens, arabes et africains. Le deuxième club phare de la ville est l'ASM Oran, il évolue en Ligue Professionnelle 2. Les clubs amateurs connus sont l'USM Oran et le SCM Oran qui évoluent dans les divisions antérieures.

Le football féminin est lui représenté par l'Intissar Oran, l'AS Oran-Centre et l'AS Noudjoum Wahran.

Les clubs actuels :

Année Club Quartier
1894 CDJ Oran* Derb
1903 FC Oran Carteaux
1921 AS Marsa Mers El-Kébir
1926 USM Oran M’dina J'dida
1933 ASM Oran M’dina J'dida
1936 CA Planteurs Planteurs
1945 SCM Oran Médiouni
1946 CRB Ain El Turck Aïn El Turk
1946 MC Oran El Hamri
1946 MB Sidi Chami Sidi Chami
1947 RCG Oran Cité Petit
1970 NASR Es-Senia Es-Senia
1989 RC Oran Cité Petit
ASPTT Oran
JS Sidi El-Houari Sidi El-Houari
Rail Club d'Oran Delmonte

* : Le CDJ Oran (club omnisports a été fondé en 1894 mais la section football a été fondée en 1897 quelques mois après la fondation du CAL Oran.

Les clubs disparus :

Année Club Quartier
1897 CAL Oran Saint Antoine
1906 Gallia Club d'Oran
1919 AS Marine d'Oran Sidi El-Houari
1921 JS Saint Eugène Saint Eugène
Nadjah AC Karguentah
EM Oran Sidi Blel
Foot Collège Ardaillon Ardaillon
KS El-khaldia El Hamri
JS Etoile El Hamri El Hamri
Sporting Club Choupot Choupot
Stade olympique Cuvelier Cuvelier
CO Es-Senia Es-Senia
Club olympique de Boulanger Boulanger
Jeunes Sportif Bastie Oran Bastie
Jeunes Sportif Cité Petit Cité Petit
Foot Sapeurs Pompiers Oran
Association sportive d'Eckmühl Eckmühl
Foot Saint Eugène Saint Eugène
AS CASORAN
CCS Oran
US Douanes d'Oran

ArbitrageModifier

L'école d'Arbitrage de la ligue d'Oran est la meilleure du pays, la plupart des grands arbitres son sortis de là, parmi eux :

Hommes
Femmes

HandballModifier

Basket-ballModifier

Volley-ballModifier

AthlétismeModifier

NatationModifier

Rugby à XVModifier

Sports individuelsModifier

Palmarès national et internationalModifier

La liste suivante propose les principaux titres nationaux et internationaux remportés par des clubs oranais et les sportifs individuels.

Palmarès internationalModifier

Athlétisme
Boxe
Football
Handball
Natation

Palmarès nationalModifier

Athlétisme
Basketball
Boxe
Football
Handball
Judo
Natation

Notes et référencesModifier