Ouvrir le menu principal

Stade Habib-Bouakeul

bâtiment en Algérie
Stade Habib-Bouakeul
Stade Habib Bouakeul - pelouse, gradin et virage ouest.jpg
Généralités
Noms précédents
Stade Alenda
(1927-1948)
Stade Vincent-Monréal
(1948-1962)
Stade Habib-Bouakeul
(depuis 1962)
Surnom
Bouakeul
Nom complet
Stade communal de Habib-Bouakeul
Adresse
Route de Misserghin ou RN2, Hai El-Louz, 31000 Oran
Construction et ouverture
Ouverture
Rénovation
Utilisation
Clubs résidents
Propriétaire
Équipement
Surface
Pelouse synthétique 5e Génération
Capacité
18 000
1948 - 20 000
Affluence record
25 000 spectateurs
MC Oran-WA Tlemcen
21 avril 2008
Localisation
Coordonnées

Le stade Habib-Bouakeul (en arabe : ملعب الحبيب بوعقل), est un stade omnisports dont la capacité est de 18 000 places, et revêtu en gazon artificiel 5e génération. Le club de football domicilié dans le stade est l'ASM Oran.

HistoriqueModifier

Période colonialeModifier

Construction vers les années 1920, le stade est inauguré en 1927 sous le nom du Stade Alenda et peut accueillir 5 000 spectateurs.

Le 11 novembre 1930, l’Association Sportive de la Marine d'Oran inaugure l'enceinte qui deviendra son nouveau stade par une victoire contre le Club des Joyeusetés d'Oran (3-0).

En 1946, Vincent Monréal qui est producteur et exportateur d'agrumes de Perrégaux (actuellement Mohammadia), décide au sortir de la guerre de racheter le terrain de l'AS Marine d'Oran et d'y aménager un stade d'environ 20 000 places, dont 6000 couvertes. Un stade jugé digne d'Oran, les travaux s'achèvent en 1948 et l'enceinte prend le nom du Stade Vincent Monréal. Le site compte aussi une salle des fêtes, un bar, une cuisine, et des vestiaires avec douches et une salle pour les arbitres. Il sera ré-ouvert le 19 décembre 1948.

Il a été le plus grand stade de l'Oranie jusqu'à la construction du Parc Municipal d'Oran (actuellement Stade Ahmed-Zabana) en 1958. Pendant l'époque coloniale, le stade a accueilli une douzaine de finales de coupe ou de championnat d'Afrique du Nord (AFN) ainsi que certaines rencontres internationales, notamment l’équipe de France B en 1953.

Après l'indépendanceModifier

Après l'indépendance en 1962 et la fin de la période coloniale française, l'enceinte est baptisée Stade Habib-Bouakeul du nom du martyr et ancien joueur de l'USM Oran, Habib Bouakeul mort lors de la Guerre d'Algérie. Il deviens aussi le stade principal de l'Association Sportive Madinet d'Oran (ASM Oran).

Matchs ImportantsModifier

Date Match Résultat Type
CDJ Oran   -   Stade Marocain 3 - 2 (ap) Championnat d'Afrique du Nord 1930-1931 (Finale)
USM Casablanca   -   USM Oran 3 - 0 Championnat d'Afrique du Nord 1932-1933 (Finale)
CDJ Oran   -   USM Casablanca 2 - 1 Coupe d'Afrique du Nord 1932-1933 (Finale)
Gallia Club d'Oran   -   AS Saint-Eugène 5 - 0 Championnat d'Afrique du Nord 1935-1936 (Finale)
Wydad Casablanca   -   CA Bizertin 6 - 2 Championnat d'Afrique du Nord 1948-1949 (Finale)
AS Saint-Eugène   -   SC Bel-Abbès 4 - 3 Coupe d'Afrique du Nord 1949-1950 (Finale)
SC Bel-Abbès   -   FC Blidéen 4 - 0 Championnat d'Afrique du Nord 1952-1953 (Finale)
USSC Témouchent   -   USM Oran 1 - 0 Coupe d'Afrique du Nord 1953-1954 (Finale)
SC Bel-Abbès   -   CS Hammam Lif 6 - 1 Championnat d'Afrique du Nord 1953-1954 (Finale)
SC Bel-Abbès   -   Gallia Sports d'Alger 5 - 2 (ap) Coupe d'Afrique du Nord 1954-1955 (Finale)
AS Marine d'Oran   -   AGS Mascara 2 - 2 Coupe d'Algérie (FFF) 1956-1957 (Finale - aller)
AS Marine d'Oran   -   AGS Mascara 2 - 2 Coupe d'Algérie (FFF) 1956-1957 (Finale - retour)
AS Marine d'Oran   -   AGS Mascara 3 - 1 (ap) Coupe d'Algérie (FFF) 1956-1957 (Finale - appui)

SourcesModifier