Ouvrir le menu principal

South Canterbury Rugby Football Union

fédération provinciale néo-zélandaise de rugby à XV
South Canterbury
Généralités
Nom complet South Canterbury Rugby Football Union
Fondation 1888
Couleurs Noir et vert
Stade Alpine Energy Stadium
Siège Timaru (Nouvelle-Zélande)
Championnat actuel Heartland Championship
Site web SCRFU.co.nz

Dernière mise à jour : décembre 2013.

La South Canterbury Rugby Football Union est une fédération provinciale néo-zélandaise de rugby à XV créée en 1888 à la suite d'une scission avec la Canterbury Rugby Football Union. L'équipe fanion, basée à l'Alpine Energy stadium de Timaru, dispute le Heartland Championship. Elle a disputé un match contre les All Blacks en 1936. Elle a également battu le XV de France en 1961.

HistoireModifier

L'existence de clubs de rugby dans le Sud de la région de Canterbury précède d'au moins 20 ans la création de la South Canterbury RFU. Le premier match entre clubs dont il soit fait mention est un match opposant Timaru et Temuka le 15 octobre 1867 à Arowhenua. Presque huit ans plus tard, Alfred Hamersley, ancien capitaine de l'Équipe d'Angleterre et résident à Timaru, fonde le South Canterbury football club. Peu après, le 24 mai 1875, un premier match entre North Canterbury et South Canterbury est organisé à Ashburton qui se termine par un nul. D'autres clubs se forment peu à peu dans la région à Christchurch, Rangiora, Southbridge. Le 26 juillet 1879, les délégués des clubs de Christchurch, Christ's College, Temuka, North Canterbury, Eastern Canterbury, South Canterbury, Ashburton et Southbridge décident de créer une fédération provinciale la Canterbury Rugby Football Union.

La South Canterbury Rugby Football Union (SCRFU) est formée en 1888 à Timaru par des clubs de la Canterbury Rugby Football Union[1]. Ces clubs rejettent leur affiliation à la Canterbury Rugby Football Union et fixent les limites de la fédération de South Canterbury sur les rivières Waitaki et Rangitata et le siège à Timaru. Peu après, le 24 juillet 1888, une sélection de South Canterbury rencontre l'Équipe des Māori de Nouvelle-Zélande à Timaru.

South Canterbury est l'une des rares fédérations provinciales à avoir joué dans les trois divisions du National Provincial Championship. L’équipe fanion de la province s'illustre pour la première fois en 1950 en remportant le Ranfurly Shield. L'équipe s'impose contre Wairarapa à Masterton sur le score de 17 à 14 mais perd le titre dès le premier challenge contre North Auckland[2]. Elle récupère le titre 24 ans plus tard en s'imposant le 17 août 1974 l'équipe de Marlborough. Elle défend victorieusement son titre le 31 août contre North Otago avant de s'incliner le 3 septembre contre Wellington.

L'équipe a joué à plusieurs reprises contre des sélections internationales. Le 9 septembre 1936, une sélection de South Canterbury rencontre les All Blacks à Timaru, s'inclinant seulement de 3 points sur le score de 16 à 13[3]. Le 15 août 1961, South Canterbury bat l'équipe de France sur le score de 17 à 14[4]. En 2011, la Russie rencontre South Canterbury à Timaru dans le cadre de leur préparation à la coupe du monde 2011.

La fédération de South Canterbury comprend 8 clubs. Elle fait partie des 6 fédérations provinciales qui donnent des joueurs à la franchise de super 15 des Crusaders. Elle a intégré en 1976 la seconde division du National Provincial Championship (NPC) nouvellement créé, remportant le championnat de deuxième division de l'Île du Sud à trois reprises en 1976, 1977 et 1981. En 2006, lors de la création de l'Air New Zealand Cup, l'équipe est reversée dans la division amateure appelée Heartland Championship. Elle en a remporté la Lochore Cup en 2013.

Statistiques diversesModifier

PalmarèsModifier

South Canterbury a remporté :

Ranfurly ShieldModifier

South Canterbury a remporté le Ranfurly Shield à deux reprises, en 1950 et en 1974. Elle n'a réussi à défendre son titre qu'à une seule reprise en 1974 contre North Otago.

Hanan ShieldModifier

Le Hanan Shield est un trophée créée en 1946 sanctionnant une compétition de rugby à XV ouverte aux équipes de provinces néo-zélandaises de North Otago, South Canterbury et Mid Canterbury. La compétition éponyme est basée sur le principe du défi : le challengeur défie le détenteur et, s’il s’impose, devient le nouveau détenteur du trophée. Détenteur du trophée depuis le 13 octobre 2012[5], South Canterbury a cédé le Shield à Mid Canterbury le 23 septembre 2013 à la suite de sa défaite sur le score de 34 à 27[6].

All BlacksModifier

22 joueurs de South Canterbury ont été sélectionnés en équipe nationale depuis la création de la fédération.

No [7] Nom Années actives
25 John Gardner 1893
39 Charles Macintosh 1893
54 David Stewart 1894
160 Alfred Budd 1910
177 Thomas Lynch 1913-1914
200 Augustine Spillane 1913
203 Eric Cockroft 1913-1914
224 Percival Storey 1920-1921
288 Ron Stewart 1923-1930
320 Gordon Lawson 1925
342 William Strang 1928-1931
384 Thomas Metcalfe 1931-1932
409 George Adkins 1935-1936
441 Thomas Morrison 1938
443 Charles Saxton 1938
467 Maurice Goddard 1946-1949
471 Lachlan Grant 1947-1951
499 John Goddard 1949
592 Thomas Coughlan 1958
638 Allan Stewart 1963-1964
673 Thomas Lister 1968-1971
711 John Jaffray 1972-1979

Notes et référencesModifier

  1. Otago Witness, 16 March 1888, Page 27
  2. Ranfurly Shield, article sur l'encyclopédie en ligne TeAra, consulté le 8 décembre 2013
  3. South Canterbury c. Nouvelle-Zélande, feuille du match du 9 septembre 1936 sur le site officiel des All Blacks, consultée le 10 décembre 2013
  4. Cameron McMillan, Dylan Cleaver, David Leggat, « The List: Biggest upsets by clubs over countries », nzherald.co.nz,‎ (lire en ligne)
  5. Jonathan Leask, « Rugby: South Canterbury claim Hanan Shield », nzherald.co.uk,‎ (lire en ligne)
  6. « Mistakes cost South Canterbury Hanan Shield », timaruherald.co.nz,‎ (lire en ligne)
  7. Les numéros indiqués sont ceux du site officiel de la fédération néo-zélandaise. Ils suivent généralement l'ordre chronologique de la première sélection puis l'ordre alphabétique. Néanmoins des exceptions à cette règle peuvent exister.

Liens externesModifier