Ouvrir le menu principal

Championnat des provinces néo-zélandaises de rugby à XV

compétition de rugby
(Redirigé depuis Air New Zealand Cup)
Championnat des provinces néo-zélandaises de rugby à XV
Généralités
Sport Rugby à XVVoir et modifier les données sur Wikidata
Création 1976
Organisateur(s) New Zealand Rugby Union
Éditions 42
Catégorie Première division et deuxième division
Périodicité Annuelle
Nations Drapeau : Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande
Participants 14 clubs
Statut des participants Professionnel
Site web officiel www.mitre10cup.co.nz

Palmarès
Tenant du titre Auckland
Plus titré(s) Auckland (17)

Le championnat des provinces néo-zélandaises de rugby à XV, dénommé Mitre 10 Cup depuis 2016, est la principale compétition nationale de rugby à XV néo-zélandaise.

Anciennement appelée NPC (National Provincial Championship, c'est-à-dire Championnat National des Provinces), elle rassemble actuellement les quatorze principales provinces néo-zélandaises. Elle se déroule sur trois mois entre juillet et octobre. Les douze autres fédérations provinciales, amateures, sont regroupées au sein du Heartland Championship.

Anciennement deuxième niveau du rugby néo-zélandais derrière les test matches, la compétition provinciale est passée au troisième rang, du fait de l'apparition du Super 12 en 1996 (avec cinq franchises néo-zélandaise), et de l'augmentation du nombre de matchs internationaux avec le Tri-nations lancé en 1995.

Lancée en 1976, la compétition est un championnat de trois divisions où s'affrontent les provinces avec un système de promotion-relégation. En 2006, la compétition connait une importante réorganisation, gardant quatorze équipes professionnels réparties dans la Premiership Division et la Championship Division. La saison régulière est commune entre les deux divisions, le dernier de la Premiership et le vainqueur du Championship échangent de divisions dans un système de promotion relégation.

Si Auckland domine le palmarès avec 15 titres obtenus entre 1976 et 2006, c'est la province de Canterbury qui domine la compétition depuis son passage dans l'ère professionnelle avec 9 titres.

Sommaire

HistoireModifier

Compétition initialeModifier

Ce championnat lancé en 1976 a connu un certain nombre de changements au fil des ans. Il s'est appelé Radio New Zealand National Championship lors de sa saison inaugurale.

Initialement, 27 équipes étaient engagées. La Division 1 comptait 11 équipes (7 de l'Île du Nord et 4 de l'Île du Sud). Les 16 autres équipes jouaient en Division 2 dans deux groupes géographiques. En fin de saison, le dernier de la poule sud de D1 affrontait en barrage le vainqueur de la poule sud de D2, tandis que dans le nord, le dernier de la poule de D1 était automatiquement remplacé par le vainqueur de la poule de D2.

En 1985, les groupes de Division 2 ont été regroupés pour former les nouvelles Divisions 2 et 3. Le dernier de la D2 était remplacé à chaque fin de saison par le vainqueur de la D3.

En 1992, trois équipes de Division 1 ont été reléguées, et chaque division a compté 9 équipes. D'autre part, des phases finales ont été introduites (demi-finales et finale) pour désigner le champion.

En 1998, le nombre d'équipes de Division 1 est passé à 10, celui de Division 3 à 8. Le dernier d'une division et le premier de la division inférieure s'affrontaient en barrage pour décider du participant à la saison suivante. L'avantage du terrain a d'abord été donné à l'équipe de Division 1, mais en 2003, l'avantage fut donné au vainqueur de Division 2.

Réforme (2006)Modifier

En 2006, une profonde réforme a séparé les équipes professionnelles des équipes amateurs. Les 14 premières ont été regroupées dans une compétition appelée Air New Zealand Cup du nom du sponsor principal. À ce moment, le nom de National Provincial Championship a cessé d'être utilisé. Les dix équipes qui participaient en 2005 au NPC ont été intégrées à la nouvelle compétition en compagnie de quatre équipes de deuxième division: Hawke's Bay, Counties Manukau, Manawatu, ainsi que Tasman, équipe née de la fusion des deux comités régionaux de Marlborough et Nelson Bay. Les douze autres équipes ont été regroupées dans un championnat amateur, le Heartland Championship.

Lors de la première saison, le format très complexe de l'Air NZ Cup comprend un premier tour dans lequel les 14 équipes sont versées dans deux groupes de 7. Les trois premiers de chaque groupe se qualifient pour une poule demi-finale en conservant les points acquis contre les autres qualifiés de leur groupe et affrontent les trois autres équipes. Les six étaient qualifiés pour les quarts de finale où elles étaient rejointes par deux des éliminés du premier tour qui s'étaient affrontés en repêchage. La fédération abandonne ce système incompréhensible et revient à une poule unique de 14 équipes, avec seulement 10 matches. Les huit premiers se qualifiaient pour les quarts de finale.

En août 2008, la fédération néo-zélandaise (NZRU) a annoncé que, quels que soient les résultats de la saison 2008, Northland et Tasman seraient relégués en deuxième division (Heartland Championship) en raison d'une fragilité financière trop importante qui obligeait la NZRU à intervenir pour renflouer leurs caisses. Elles ne devraient pas être remplacées et le nombre d'équipe devrait être limité à 12[1]. Mais les deux provinces ont fait appel et la NZRU a fait machine arrière, en les autorisant à se maintenir pour la saison 2009, considérant que les conséquences seraient désastreuses pour le rugby des deux régions. Elle a néanmoins indiqué que les conditions d'entrée dans le championnat seraient drastiques à partir de 2010, à charge pour chaque province de trouver les ressources nécessaires à sa survie financière sans soutien de la fédération. Tasman doit en outre rembourser les 340 000 dollars néo-zélandais qu'elle s'était vue octroyer en août 2008 par la fédération dans le cadre de sa création par fusion de deux provinces survenue en 2006[2].

En 2009, la saison régulière est étendue à 13 matches (chaque équipe affronte les 13 autres une fois), mais seules les quatre premières étaient qualifiées pour les demi-finales.

Format actuelModifier

En 2011, la poule de 14 équipes est divisée en deux divisions de sept nommées Premiership et Championship. Les 14 équipes disputent dix rencontres (5 à domicile, 5 à l'extérieur), dont quatre contre les équipes de l'autre division[3]. Aucun match retour n'est prévu. C'est durant cette phase préliminaire que se dispute le Ranfurly Shield. En 2011, les deux premiers de chaque division se sont disputé le titre, mais à partir de 2012, les quatre premiers ont été qualifiés pour les demi-finales. Depuis 2011, au terme du championnat, le dernier du Premiership est remplacé par le vainqueur du Championship.

Les points sont attribués comme suit:

  • 4 points pour une victoire
  • 2 points pour un match nul
  • 0 points pour une défaite
  • 1 point de bonus pour 4 essais ou plus, quel que soit le résultat du match
  • 1 point de bonus pour une défaite de inférieure ou égale à 7 points

Répartition des équipesModifier

 
Aires de recrutement des 26 ligues du rugby à XV néo-zélandais (National Provincial Championship, Heartland Championship)

Mitre 10 Cup 2018Modifier

Premiership

Championship

Heartland Championship (Division 2, amateur)Modifier

Article détaillé : Heartland Championship.

PalmarèsModifier

Année First Division Second Division
Île du Nord Île du Sud
1976 Bay of Plenty (1) Taranaki South Canterbury
1977 Canterbury (1) North Auckland South Canterbury
1978 Wellington (1) Bay of Plenty Marlborough
1979 Counties Manukau (1) Hawke's Bay Marlborough
1980 Manawatu (1) Waikato Mid Canterbury
1981 Wellington (2) Wairarapa Bush South Canterbury
1982 Auckland (1) Taranaki Southland
1983 Canterbury (2) Taranaki Mid Canterbury
1984 Auckland (2) Taranaki Southland
Year First Division Second Division Third Division
1985 Auckland (3) Taranaki North Harbour
1986 Wellington (3) Waikato South Canterbury
1987 Auckland (4) North Harbour Poverty Bay
1988 Auckland (5) Hawke's Bay Thames Valley
1989 Auckland (6) Southland Wanganui
1990 Auckland (7) Hawke's Bay Thames Valley
1991 Otago (1) King Country South Canterbury
1992 Waikato (1) Taranaki Nelson Bays
1993 Auckland (8) Counties Manukau Horowhenua
1994 Auckland (9) Southland Mid Canterbury
1995 Auckland (10) Taranaki Thames Valley
1996 Auckland (11) Southland Wanganui
1997 Canterbury (3) Northland Marlborough
1998 Otago (2) Central Vikings Mid Canterbury
1999 Auckland (12) Nelson Bays East Coast
2000 Wellington (4) Bay of Plenty East Coast
2001 Canterbury (4) Hawke's Bay South Canterbury
2002 Auckland (13) Hawke's Bay North Otago
2003 Auckland (14) Hawke's Bay Wanganui
2004 Canterbury (5) Nelson Bays Poverty Bay
2005 Auckland (15) Hawke's Bay Wairarapa Bush
Year Air NZ Cup Heartland Championship
Meads Cup Lochore Cup
2006 Waikato (2) Wairarapa Bush Poverty Bay
2007 Auckland (16) North Otago Poverty Bay
2008 Canterbury (6) Wanganui Poverty Bay
2009 Canterbury (7) Wanganui North Otago
Year ITM Cup Heartland Championship
Meads Cup Lochore Cup
2010 Canterbury (8) North Otago Wairarapa Bush
Year ITM Cup Heartland Championship
Premiership Championship Meads Cup Lochore Cup
2011 Canterbury (9) Hawke's Bay Wanganui Poverty Bay
2012 Canterbury (10) Counties Manukau East Coast Buller
2013 Canterbury (11) Tasman Mid Canterbury South Canterbury
2014 Taranaki (1) Manawatu Mid Canterbury Wanganui
2015 Canterbury (12) Hawke's Bay Wanganui King Country
Year Mitre 10 Cup Heartland Championship
Premiership Championship Meads Cup Lochore Cup
2016 Canterbury (13) North Harbour Wanganui North Otago
2017 Canterbury (14) Wellington Wanganui Mid Canterbury
2018 Auckland (17) Waikato Thames Valley Horowhenua-Kapiti

FinalesModifier

Saison Air New Zealand Cup
Vainqueur Score Finaliste
2006 Waikato
37–31
Wellington
2007 Auckland
23–14
Wellington
2008 Canterbury
7–6
Wellington
2009 Canterbury
28–20
Wellington
ITM Cup
Vainqueur Score Finaliste
2010 Canterbury
33–13
Waikato
ITM Cup
Premiership Championship
Vainqueur Score Finaliste Vainqueur Score Finaliste
2011 Canterbury
12–3
Waikato Hawke's Bay
35–30
Manawatu
2012 Canterbury
31–18
Auckland Counties Manukau
41–16
Otago
2013 Canterbury
29–13
Wellington Tasman
26–25
Hawke's Bay
2014 Taranaki
36–32
Tasman Manawatu
32–24
Hawke's Bay
2015 Canterbury
25–23
Auckland Hawke's Bay
26–25
Wellington
Mitre 10
Premiership Championship
Vainqueur Score Finaliste Vainqueur Score Finaliste
2016 Canterbury
43-27
Tasman North Harbour
17-14
Otago
2017 Canterbury
35-13
Tasman Wellington
59-45 (a. p.)
Bay of Plenty
2018 Auckland
40-33 (a. p.)
Canterbury Waikato
36-13
Otago

Bilan PremiershipModifier

Équipe Titres Finales gagnées/perdues
(depuis 2006)
Demi-finales perdues
1 Auckland 17 2/2 4
2 Canterbury 14 9/1 2
3 Wellington 4 0/5 2
4 Otago 2 0 1
5 Waikato 2 1/2 0
6 Taranaki 1 1/1 3
7 Tasman 0 0/3 2
8 Hawke's Bay 0 0 3
9 Southland 0 0 2
Counties Manukau 0 0 2
11 North Harbour 0 0 1

Aspects économiquesModifier

NamingModifier

La compétition originelle se déroulant de 1976 à 2006 porte le nom de National Province Championship (abrégé NPC). Lors du passage à l'aire professionnelle, la compagnie aérienne Air New Zealand donne son nom à la compétition qui devient l'Air New Zealand Cup. En 2010, elle est remplacée par ITM (Independent Timber Merchants Co-operative Ltd), enseigne de bricolage et de matériaux de construction, la compétition devient l'ITM Cup[4]. Six ans plus tard, l'entreprise Mitre 10, spécialiste de l'amélioration de la maison et de jardin, devient sponsor principal de la compétition, donnant le nom de Mitre 10 Cup à la compétition[5].

Salary CapModifier

En 2015, le salaire minimum est défini à 18 000 NZ$ (environ 10 500 €) par joueur et à un maximum de 55 000 NZ$ (environ 33 000 €) par joueur. La masse salariale est limité à 1 025 000 NZ$ (environ 610 000 €) par province. Les provinces sont remboursé à hauteur de 50 000 NZ$ par la fédération pour chaque All Black participant à la coupe du monde 2015. Les provinces doivent rembourser au pro-rata la fédération en cas de joueurs disponibles pour disputer la compétition[6].

Notes et référencesModifier

  1. (en) Décision de la fédération néo-zélandaise, stuff.co.nz, 11 août 2008, relevé le 24 septembre 2004.
  2. (en) NZ Herald, 26 septembre 2008. Relevé le 27 septembre 2008.
  3. Key features of the revised ITM Cup format
  4. (en) « No more ITM Cup as sponsor gets red-carded », New Zealand Herald,‎ (ISSN 1170-0777, lire en ligne, consulté le 8 février 2019)
  5. « Mitre 10 Named Competition Sponsor », sur www.turbosrugby.co.nz (consulté le 8 février 2019)
  6. (en) Gregor Paul Sports writer gregor.paul@nzherald.co.nz, « Rugby: ITM Cup snub for Pacific players », New Zealand Herald,‎ (ISSN 1170-0777, lire en ligne, consulté le 8 février 2019)

AnnexesModifier