Solness le constructeur

Solness le constructeur
Illustration.

Auteur Henrik Ibsen
Genre drame contemporain
Nb. d'actes 3
Dates d'écriture 1892
Version originale
Titre original Bÿgmester Solness
Langue originale Norvégien
Pays d'origine Norvège
Date de création 12 janvier 1893
Lieu de création Lessing Théater de Berlin
Date de création en français 3 avril 1893
Lieu de création en français Théâtre de l’œuvre

Solness le constructeur (Bygmester Solness) est une pièce de théâtre en 3 actes d'Henrik Ibsen publiée en 1892. Une lecture publique eut lieu le au Théâtre Royal de Haymarket de Londres, puis la pièce fut créée le au Lessing Theater de Berlin. C'est le premier opus de la tétralogie finale d’Ibsen : Solness le constructeur (1892), Petit Eyolf (1893), John Gabriel Borkman (1896) et Quand nous nous réveillerons d'entre les morts (1899).

La pièce est écrite par un dramaturge âgé au sommet de sa gloire qui revient dans son pays après vingt-sept ans d’exil. Comme son personnage, il est à l’heure du bilan

Aurélien Lugné-Poë créa la pièce en France en au Théâtre des Bouffes du Nord.

RésuméModifier

TrameModifier

Halvard Solness est un architecte qui rejette cette appellation banale pour s'intituler « Constructeur ». Homme vieillissant qui a construit des églises, issu d'un milieu pieux, puis après un drame, l'incendie de la maison de sa femme suivi de la mort de leurs deux jumeaux, ne construit plus que des maisons familiales. Arrivent des jeunes architectes, l'esprit foisonnant d'idées, qui veulent tirer Solness de sa torpeur. Veulent-ils prendre sa place ? Sans doute. Mais ils sont aussi fascinés par ce personnage qui se dit malade et qui pourtant aime les jeunes femmes qui sont attirées, voire aimantées par lui.

Las, Solness souffre de vertige – bien que, dix ans plus tôt, il montât au sommet des églises qu'il bâtissait.

Deux générations s'affrontent et se plaisent dans le miroir de l'autre. La femme, meurtrie, soumise, exécute les ordres de son époux qui héberge ces jeunes dans les chambres d'enfants. Le maître de céans a le projet de reconstruire la maison incendiée. La femme, lucide, sait que ce sera troquer une prison pour une autre.

Solness veut être libre comme Dieu... mais il n'est pas Dieu. Il finit triste et tombe du haut d'une tour.

Résumé détailléModifier

Acte IModifier

Solness est un architecte très réputé. Dans son bureau, Brovik, le père d’un de ses employés, Ragnar, l’attend pour lui parler. Brovik est un peu malade. Pendant leur attente dans le bureau, Solness explique à Kaja, qui travaille aussi au cabinet, qu’il refuse une commande de villa. Solness accepte de parler avec Brovik. Celui-ci lui dit que Ragnar veut monter son propre cabinet, et il lui demande d’abandonner à Ragnar ce projet de villa, pour qu’il puisse voir une construction de son fils avant de mourir. Ragnar a déjà fait des plans qui ont plu aux futurs locataires. Solness est furieux de devoir laisser la place à la jeunesse et refuse ; il construira lui-même la maison. On apprend que Kaja et Ragnar sont fiancés, mais Kaja dit à Solness qu’elle ne veut plus se séparer de lui pour aller travailler avec Ragnar, car elle l’aime. Solness convainc Kaja de décider Ragnar à ne pas quitter sa place. Kaja part pour laisser place au docteur Herdal, qui dit à Solness de prendre quelqu’un d’autre que Kaja, car Mme Solness se doute de la relation qu’ils entretiennent. Après avoir refusé, Solness dit au docteur que Mme Solness le croit fou. On apprend aussi que l’ancienne maison de la famille Solness a brûlé. Celui-ci confie à Herdal qu’il a peur de la jeunesse qui risque de prendre sa place. Arrive Hilde. Solness ne la reconnaît pas immédiatement, puis il se souvient avec l’aide de Hilde qu’il rencontra lors de l’ajout d’une nouvelle tour à l’église de son village. Hilde veut loger chez les Solness pour la nuit. Après le départ du docteur, elle lui rappelle qu’elle est venue parce que lors du baptême de la tour, Solness lui avait promis de venir la chercher dans dix ans pour l’emmener dans son royaume et en faire sa princesse. Comme les dix ans ont passé, Hilde est venu, elle veut son royaume. Plus tard, il lui dit qu’il se construit une nouvelle maison avec une très haute tour, car il aime en construire. Hilde a envie de la voir.

Acte IIModifier

Solness est un architecte très réputé. Dans son bureau, Brovik, le père d’un de ses employés, Ragnar, l’attend pour lui parler. Brovik est un peu malade. Pendant leur attente dans le bureau, Solness explique à Kaja, qui travaille aussi au cabinet, qu’il refuse une commande de villa. Solness accepte de parler avec Brovik. Celui-ci lui dit que Ragnar veut monter son propre cabinet, et il lui demande d’abandonner à Ragnar ce projet de villa, pour qu’il puisse voir une construction de son fils avant de mourir. Ragnar a déjà fait des plans qui ont plu aux futurs locataires. Solness est furieux de devoir laisser la place à la jeunesse et refuse ; il construira lui-même la maison. On apprend que Kaja et Ragnar sont fiancés, mais Kaja dit à Solness qu’elle ne veut plus se séparer de lui pour aller travailler avec Ragnar, car elle l’aime. Solness convainc Kaja de décider Ragnar à ne pas quitter sa place. Kaja part pour laisser place au docteur Herdal, qui dit à Solness de prendre quelqu’un d’autre que Kaja, car Mme Solness se doute de la relation qu’ils entretiennent. Après avoir refusé, Solness dit au docteur que Mme Solness le croit fou. On apprend aussi que l’ancienne maison de la famille Solness a brûlé. Celui-ci confie à Herdal qu’il a peur de la jeunesse qui risque de prendre sa place. Arrive Hilde. Solness ne la reconnaît pas immédiatement, puis il se souvient  avec l’aide de Hilde qu’il la rencontra lors de l’ajout d’une nouvelle tour à l’église de son village. Hilde veut loger chez les Solness pour la nuit. Après le départ du docteur, elle lui rappelle qu’elle est venue parce que lors du baptême de la tour, Solness lui avait promis de venir la chercher dans dix ans pour l’emmener dans son royaume et en faire sa princesse. Comme les dix ans ont passé, Hilde est venu, elle veut son royaume. Plus tard, il lui dit qu’il se construit une nouvelle maison avec une très haute tour, car il aime en construire. Hilde a envie de la voir.

Acte IIIModifier

La scène se situe le soir, dans une véranda, attenante à la maison des Solness. Le docteur arrive, à la demande de Mme Solness qui veut qu’il convainque Solness de ne pas monter en haut de la tour. Hilde veut retourner chez elle, bien que Solness n’en ait pas envie. Avant, elle veut avoir le château de son royaume. Ragnar arrive, apportant la couronne de la cérémonie. Hilde, seule avec Ragnar, lui dit que si Solness veut garder Kaja, c’est pour le retenir, car Solness ne veut pas d’un jeune concurrent. Mme Solness arrive, très angoissée pour son mari. Le docteur dit à Hilde de retenir Solness plus longtemps possible. Mais Hilde veut que Solness affronte sa peur et aille au sommet de la tour pour y poser la couronne. Solness part alors pour l’y mettre. Mme Solness est affolée. Solness, en arrivant en haut semble se battre avec quelqu’un, puis il salue la foule de son chapeau, tombe et meurt.

PersonnagesModifier

  • Halvard Solness, maître-constructeur
  • Madame Aline Solness, sa femme
  • Docteur Herdal, médecin de famille
  • Knut Brovik, assistant de Solness
  • Ragnar Brovik, fils de Knut Brovik
  • Kaja Fosli, nièce de Knut Brovik
  • Mademoiselle Hilde Wangel

Mises en scène en FranceModifier

AdaptationModifier

RéférencesModifier

  1. « Spectacle : Solness le constructeur », sur BNF data
  2. « Solness le constructeur », sur Gallimard
  3. « Spectacle : Le Constructeur Solness », sur BNF data
  4. « Spectacle : Solness le constructeur », sur BNF data
  5. « Théâtre 13 / jardin - Solness le constructeur », sur Théâtre 13
  6. « Spectacle : Le constructeur Solness », sur BNF data
  7. « Solness le constructeur », sur Les Archives du spectacle
  8. « Archives saison 2003 / 2004 », sur Athénée Théâtre Louis Jouvet
  9. Nathalie Simon, « Solness, Le constructeur », Le Figaro,‎
  10. « Spectacle : Le constructeur Solness », sur BNF data
  11. « Solness le constructeur », sur Les Archives du spectacle
  12. « Solness, constructeur », sur Les Archives du spectacle
  13. « Solness le constructeur », sur Théâtre national de la Colline
  14. « Solness le Constructeur », sur Les Archives du Spectacle
  15. « SOLNESS LE CONSTRUCTEUR », sur Le Parisien
  16. Fiche IMDB, sur imdb.com, consulté le 16 avril 2016
  17. Solness le constructeur, sur arte.tv, consulté le 16 avril 2016