Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Recoing.
Éloi Recoing
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (64 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres noms
Paul Éloi
Nationalité
Activités
Auteur, dramaturge, marionnettiste, metteur en scène, traducteur
Autres activités
Maître de conférences à Paris 3, directeur artistique du Théâtre aux mains nues, directeur de Institut International de la Marionnette / École nationale supérieure des arts de la marionnette
Formation
Maîtrise de philosophie, doctorat en études théâtrales
Père
Fratrie
Distinctions
Prix de la SACD, 1984 pour Manipulsations

Eloi Recoing, né le à Paris, est un artiste, universitaire, dramaturge, marionnettiste, metteur en scène et traducteur français.

Maître de conférences à l'Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3, il est nommé à la direction de l'Institut International de la Marionnette et de son École nationale supérieure des arts de la marionnette. Il est auteur d'articles scientifiques sur la poétique scénique et la traduction théâtrale.

Sommaire

BiographieModifier

Jeunesse et formationModifier

Éloi Recoing est né le 3 août 1955 à Paris dans une famille d'artistes. Son père Alain Recoing est une figure du monde de la marionnette et sa mère Maryse Recoing est une plasticienne et une factrice de marionnettes. Son frère ainé, Blaise Recoing, est un marionnettiste et ses frères cadets Aurélien Recoing et David Recoing sont respectivement acteur et pianiste.

Il rencontre Antoine Vitez et écrit La Ballade de mister Punch en 1976. En 1981, il obtient sa maîtrise de philosophie à l'Université Paris-Sorbonne[1].

Mise en scèneModifier

En 1984, il devient l'assistant et le collaborateur artistique d’Antoine Vitez au Théâtre national de Chaillot puis à la Comédie-Française. Il participe aux spectacles :

  • Hernani de Victor Hugo au Théâtre national de Chaillot (1985)
  • Lucrèce Borgia du même auteur au Festival d’Avignon (1985)
  • Alias de Martine Drai, au Théâtre national de Chaillot (1986)
  • Electre de Sophocle, Théâtre national de Chaillot (1986)
  • L’échange de Paul Claudel, Théâtre national de Chaillot (1986)
  • Le soulier de satin de Paul Claudel, Festival d’Avignon (1987)
  • Le Misanthrope de Molière, Théâtre national de Chaillot (1987)
  • Anacaona de Jean Métellus, Théâtre national de Chaillot (1987)
  • Les apprentis sorciers de Lars Kleberg, Festival d’Avignon (1989)
  • Le Mariage de Figaro de Beaumarchais, Comédie Française (1989)
  • La Célestine de Fernando de Rojas, Festival d’Avignon (1989)
  • Un transport amoureux de Raymond Lepoutre, Odéon (1989)
  • La vie de Galilée de Bertolt Brecht, Comédie française (1990).

Il collabore également aux films réalisés par Hugo Santiago sur les spectacles d’Antoine Vitez : Electre et La vie de Galilée.

Parallèlement, en 1987 il devient directeur artistique de « La compagnie du passeur ». Il dirige cette compagnie jusqu'en 2007 et met en scène de nombreux spectacles. En 2007, il succède à son père à la direction du Théâtre aux mains nues. Il dirige ce théâtre dédié aux arts de la marionnette jusqu'en 2014, date à laquelle il est nommé à la direction de l'Institut International de la Marionnette et de son École nationale supérieure des arts de la marionnette[2],[3],[4].

EnseignementModifier

De 1993 à 2007 il est Professionnel associé à l’I.E.T. de Paris 3 Sorbonne Nouvelle, puis à partir de 2008, est Maître de conférences en études théâtrales à Paris III[5]. De 1998 à 2001, il est directeur des études de l’École nationale supérieure des arts de la marionnette à Charleville-Mézières. Il a assumé la direction de licence professionnelle d'encadrement de pratique théâtrale à l'Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3 de 2003 à 2014.

Grands axes de rechercheModifier

Poétique de la traduction théâtrale et ses enjeux dramaturgiques

Il s'agit d'une recherche étroitement liée à sa pratique de traducteur et aux échanges constants avec les metteurs en scène, acteurs et dramaturges de la scène théâtrale française (La Colline-Théâtre National, L’Odéon-théâtre de l’Europe, MC 93 de Bobigny). Cette recherche s’appuie également sur « La Maison Antoine Vitez, centre international de la traduction théâtrale » dont Eloi Recoing est membre. L’ensemble de cette recherche a abouti à la publication de six traductions aux Éditions Actes Sud et L’Arche éditeur, entre 2007 et 2013, accompagnées d’une série d’articles dans différentes revues (Études germaniques no 4 en 2007 ; Traduire no 22 en 2010 ;Revue d’études théâtrales Registres no 14 en 2010 ; Outre scène no 13 en 2012).

La poétique scénique d’Antoine Vitez et ses devenirs

Éloi Recoing étudie les devenirs de sa poétique scénique dans le théâtre contemporain. Pédagogie, mise en scène, traduction, processus de répétition. A l’occasion des vingt ans de la mort de Vitez, Éloi Recoing organise et coordonne un colloque au Théâtre National de Chaillot en 2010 intitulé « Vitez et la marionnette » (en partenariat avec la Bibliothèque Nationale de France, le Théâtre de la Marionnette et des Arts Associés, l’Institut International de la Marionnette) et il a contribué aux nombreux autres colloques, journées d’études et table rondes ayant jalonnés cette année. Un séminaire conjoint avec Georges Banu et Anne-Françoise Benhamou en 2010 a permis de lancer la recherche dans de nouvelles directions.

La marionnette dans le renouveau de la poétique scénique contemporaine

Analyse des dispositifs impliquant acteurs et marionnettes. Élaboration de nouveaux outils d’analyses dramaturgiques pour ces écritures du plateau et leurs espaces de jeu. Critique de la notion de manipulation. Analyse des métamorphoses de cet art à la fin du XXe siècle et tentative d’élaborer un vocabulaire spécifique pour décrire ces nouvelles réalités : la notion d’interprétation par délégation, la notion de corps-frontière, etc. Par ailleurs, l’animation d’un séminaire de pratique de la marionnette au Conservatoire National supérieur d’art dramatique de Paris à l’invitation de Daniel Mesguich, depuis 2010, lui permet d’interroger la place de la marionnette dans la pédagogie de l’acteur.

CollaborationsModifier

De 2002 à 2006 Éloi Recoing est Collaborateur artistique à la Comédie Française pour la lecture et la rédaction de fiches analytiques des manuscrits reçus par l’Administrateur, à l’usage du comité de lecture. Entre 2007 et 2009 il est membre de la commission Théâtre du Centre National du Livre.

Œuvres (mise en scène)Modifier

Écrits pour le théâtreModifier

Pièces de théâtre pour marionnettesModifier

  • La ballade de Mister Punch, 1976. Création au Théâtre des Quartiers d’Ivry, mise en scène Antoine Vitez[6].
  • Le grand-père fou, 1978. Création par le Théâtre aux Mains Nues au Théâtre du Cratère à Alès.
  • La tentation de Saint Antoine, 1982. Création au Théâtre National de Chaillot, mise en scène Alain Recoing[7].
  • Manipulsations. Création au festival d’Avignon, prix de la SACD, 1984[8].
  • La conjecture de Babel, 1987. Création au TGP dans une mise en scène d’Éloi Recoing.
  • Un instant suicidaire, 2008. Création au Théâtre aux Mains Nues dans une mise en scène d’Éloi Recoing.

Deux pièces pour les acteursModifier

  • Exilés de mémoire, 1981. Création dans le cadre du CNSAD.
  • Passage de l’oubli, in Brèves d’auteurs, Acte Sud-Papiers, 2002.

PublicationsModifier

Pièces de théâtreModifier

  • La conjecture de Babel, éditions Actes Sud-Papiers, 1987, 44p[9] - rééd. augmentée, 2016.
  • La ballade de Mister Punch, Centre d’études théâtrales, Université catholique de Louvain, juin 1994.
  • Passage de l’oubli, in Brèves d’auteurs (théâtre) Actes Sud, 2002.
  • Un instant suicidaire, publié dans la revue VWA no 27, 1999, p. 209–222.

Ouvrages critiquesModifier

  • Le livre de Lucrèce Borgia, en collaboration avec Antoine Vitez et Yannis Kokkos, éditions Actes Sud, 1985, 204p.
  • Le soulier de satin. Paul Claudel-Antoine Vitez. Journal de bord, Le Monde Éditions, 1991, 139p.

Traductions[10]Modifier

Kleist
  • La famille Schroffenstein, Actes Sud-Papiers, 1990, création au théâtre de la Métaphore à Lille, mise en scène Eloi Recoing, 1991.
  • La petite Catherine de Heilbronn, Actes Sud-Papiers, 1993, création au théâtre du Peuple à Bussang, mise en scène Philippe Berling, 1993.
  • La cruche cassée, Actes Sud-Papiers, 1997. Création au théâtre du Granit à Belfort, mise en scène Philippe Berling, 1998.
  • Penthésilée, Actes Sud-Papiers, 1998. Création au théâtre de l’Institut de la Marionnette à Charleville-Mézières, mise en scène Eloi Recoing, 1998.
  • Le prince de Hombourg, Actes Sud-Papiers, 1999. Création au Théâtre de Besançon, mise en scène Philippe Berling, 2000.
Brecht
Wedekind
  • L’Esprit de la terre, in Théâtre complet, tome II, éditions Théâtrales, 1996, en collaboration avec Ruth Orthmann.
  • Franziska, in Théâtre complet, tome VI, éditions Théâtrales, 1995. Première parution en français de ce texte, traduit en collaboration avec Ruth Orthmann. Création au CDN d’Orléans puis reprise à l’Odéon Théâtre de l’Europe, mise en scène Stéphane Braunschweig, 1995.
Hölderlin
  • La mort d’Empédocle, éditions Actes Sud, collection Babel, 2004. Création à la Maison de la poésie à Paris, mise en scène Philippe Lanton, 2004.
Ibsen
Arne Lygre

Notes et référencesModifier

  1. Alain Recoing, Les mémoires improvisées d'un montreur de marionnette, Charleville-Mézières / Montpellier, Institut International de Marionnette - L'Entretemps (Coédition), , 288 p. (ISBN 978-2-35539-137-8), Pages 48, 147
  2. « Éloi Recoing nommé à l’I.I.M. »
  3. « Eloi Recoing quitte le Théâtre aux mains nues pour diriger l’Institut International de la Marionnette »
  4. « Eloi Recoing, nouveau Directeur de l'Institut International de la Marionnette de Charleville-Mézières »
  5. « fiche contact - Recoing Eloi »
  6. Alain Recoing, Les mémoires improvisés d'un montreur de marionnette, Charleville - Mézières / Montpellier, L'Entretemps - Institut International de la Marionnette, , 288 p. (ISBN 978-2-35539-137-8), Pages 146-147
  7. Hélène Beauchamp, Encyclopédie fragmentée de la marionnette,vol. 1, Alain Recoing, la marionnette Je est un autre, Paris, Éditions THEMAA, , 67 p. (ISBN 978-2-95353540-2), p. Illustration 14, 15 & 16
  8. Hélène Beauchamp, Encyclopédie fragmentée de la marionnette,vol. 1, Alain Recoing, la marionnette Je est un autre, Paris, Éditions THEMAA, , 67 p. (ISBN 978-2-95353540-2), p. Illustration 18, 19 et 20
  9. Hélène Beauchamp, Encyclopédie fragmentée de la marionnette,vol. 1, Alain Recoing, la marionnette Je est un autre, Paris, Éditions THEMAA, , 67 p. (ISBN 978-2-95353540-2), p. Illustration 21 & 22
  10. « Éloi Recoing - Bibliographie chez Actes Sud »
  11. « Le spectacle : Brand - Strasbourg (France) : Théâtre national de Strasbourg - 22-02-2005 »
  12. « Théâtre de la Colline - Rosmersholm - Générique »
  13. « Théâtre de la Colline - une maison de poupée - générique »
  14. Henrik Ibsen, Le canard sauvage, Actes Sud, , 136 p. (ISBN 978-2-330-02703-2)
  15. « Théâtre de la colline - Le canard sauvage - générique »
  16. « Répertoire des pièces de théâtre - Arne Lygre »

Liens externesModifier