Ouvrir le menu principal
Six Jours de Paris
Généralités
Sport Cyclisme sur piste
Création 1913
Disparition 1989
Éditions 42

Palmarès
Tenant du titre Drapeau de la France Charly Mottet
Drapeau de la Belgique Etienne De Wilde
Plus titré(s) Drapeau de la Belgique Émile Aerts (3)
Drapeau de la Belgique Albert Billiet (3)
Drapeau de la Belgique Achiel Bruneel (3)
Drapeau des Pays-Bas Gerrit Schulte (3)
Drapeau des Pays-Bas Piet van Kempen (3)
Drapeau de la France Georges Sérès (3)

Les Six Jours de Paris était une course de six jours, épreuve de cycliste sur piste annuelle, créée par Bob Desmarets[note 1], organisée sur six jours, organisée en 1913 et 1914, de 1921 à 1939, de 1946 à 1958, et de 1984 à 1989 (sauf en 1987). Richement dotée, elle était très populaire avant la Seconde Guerre mondiale et était la principale compétition de ce type en France.

En Janvier 1913, Floyd MacFarland, ancien coureur américain mais aussi manager et organisateur, a organisé la première course de six jours à Paris dans le Vélodrome d'Hiver avec trois équipes américaines.

L'équipe Léon Hourlier-Léon Comès remporte la seconde épreuve des Six Jours de Paris. Tous les spécialistes du tourniquet du Madison Square Garden, de Salt-Lake-City, de Boston, de Melbourne sont battus par les deux Français. Hourlier vient « coiffer » tous les Américains et les Australiens sur le poteau lors d'un dernier « rush » qui étonna Goullet et Clark, laissa le blond Joé Fogler stupéfait, Floyd MacFarland ahuri, et les sportsmen français dans la joie[1].

La compétition se tint de 1913 à 1958 au Vélodrome d'hiver de Paris, également appelé « Vel' d'Hiv' » dans le langage populaire, Ernest Hemingway[2], était parmi le public et, à partir de là, a été pris par le virus des Six Jours.

La Houppa anime les Six Jours en 1936 et obtint d'emblée le gros succès. Les coureurs eux-mêmes debout sur leurs pédales, l'accompagnent dans un charivari indescriptible[3].

La compétition est organisée de 1984 à 1989 au Palais omnisports de Paris-Bercy[4].

Sommaire

PalmarèsModifier

Année Vainqueur Deuxième Troisième
1913   Alfred Goullet
  Joe Fogler
  Victor Dupré
  Octave Lapize
  Robert Walthour
  Georges Wiley
1914   Léon Hourlier
  Léon Comès
  Alfred Goullet
  Alfred Grenda
  André Perchicot
  Oscar Egg
1915-20 Non-disputés
1921   Oscar Egg
  Georges Sérès
  Émile Aerts
  Alfons Spiessens
  Marcel Dupuy
  Jules Miquel
1922   Émile Aerts
  Georges Sérès
  Alfred Grenda
  Reginald McNamara
  Alfred Beyl
  Louis Billard
1923   Piet van Kempen
  Oscar Egg
  Jean Chardon
  Georges Vandenhove
  Aloïs Persyn
  Pierre Vandevelde
1924   Émile Aerts
  Georges Sérès
  Maurice Brocco
  César Debaets
  Charles Deruyter
  Pierre Sergent
1925   Piet van Kempen
  Alfred Beyl
  Oscar Egg
  Lucien Louet
  Maurice Dewolf
  Henri Stockelynck
1926   Charles Lacquehay
  Georges Wambst
  André Marcot
  Etienne Putzeis
  Maurice Dewolf
  Henri Stockelynck
1927   Émile Aerts
  Reginald McNamara
  Georges Vandenhove
  René Vandenhove
  Henri Aerts
  Noël Duvivier
1928 (avril)   Charles Lacquehay
  Georges Wambst
  Gabriel Marcillac
  Georges Faudet
  Piet van Kempen
  André Raynaud
1928 (août)   Onésime Boucheron
  Alessandro Tonani
  Lucien Choury
  Louis Fabre
  Hubert Opperman
  François Urago
1929   André Raynaud
  Octave Dayen
  Costante Girardengo
  Pietro Linari
  Georges Faudet
  Lucien Louet
1930   Charles Pélissier
  Armand Blanchonnet
  Harry Horan
  Paul Buschenhagen
  Lucien Choury
  Louis Fabre
1931   Pietro Linari
  Alfredo Dinale
  Piet van Kempen
  Jan Pijnenburg
  Georges Coupry
  Onésime Boucheron
1932   Piet van Kempen
  Jan Pijnenburg
  Adolphe Charlier
  Roger Deneef
  Georges Wambst
  Paul Broccardo
1933   Paul Broccardo
  Marcel Guimbretiere
  Jan Pijnenburg
  Cor Wals
  Pietro Linari
  Learco Guerra
1934   Jan Pijnenburg
  Cor Wals
  Jean Aerts
  Adolphe Charlier
  Albert Buysse
  Roger Deneef
1935 (mars)   Paul Broccardo
  Marcel Guimbretiere
  Jan Pijnenburg
  Cor Wals
  Adolphe Charlier
  Roger Deneef
1935 (novembre)   Maurice Archambaud
  Roger Lapébie
  Learco Guerra
  Giuseppe Olmo
  Romain Maes
  Sylvère Maes
1936   Kees Pellenaars
  Adolf Schön
  Emile Ignat
  Emile Diot
  Maurice Archambaud
  Roger Lapébie
1937   Cor Wals
  Albert Billiet
  Learco Guerra
  Raffaele Di Paco
  Arthur Sérès
  René Bouchard
1938   Karel Kaers
  Albert Billiet
  Emile Ignat
  Emile Diot
  Jan Pijnenburg
  Cor Wals
1939   Albert Buysse
  Albert Billiet
  René Bouchard
  Kees Pellenaars
  Dirk Groenewegen
  Camiel Dekuysscher
1940-45 Non-disputés
1946   Gerrit Schulte
  Gerrit Boeyen
  Arthur Sérès
  Guy Lapébie
  Achiel Bruneel
  Omer De Bruycker
1947   Achiel Bruneel
  Robert Naeye
  Hans Knecht
  Ferdinand Kübler
  Jacques Girard
  Raymond Louviot
1948   Arthur Sérès
  Guy Lapébie
  Gerrit Schulte
  Gerrit Boeyen
  Albert Bruylandt
  René Adriaenssens
1949   Guy Lapébie
  Achiel Bruneel
  Albert Bruylandt
  René Adriaenssens
  Marcel Kint
  Rik Van Steenbergen
1950   Gerrit Schulte
  Gerrit Peters
  Guy Lapébie
  Achiel Bruneel
  Hugo Koblet
  Armin von Büren
1951   Albert Bruylandt
  René Adriaenssens
  Achiel Bruneel
  Josef De Beuckelaer
  Raymond Goussot
  Rik Van Steenbergen
1952   Achiel Bruneel
  Rik Van Steenbergen
  Gerrit Schulte
  Gerrit Peters
  Alfred Strom
  Reginald Arnold
1953   Gerrit Schulte
  Gerrit Peters
  Achiel Bruneel
  Rik Van Steenbergen
  Oscar Plattner
  hans Hörmann
1954   Roger Godeau
  Georges Senfftleben
  Lucien Gillen
  Ferdinando Terruzzi
  Émile Carrara
  Dominique Forlini
1955   Reginald Arnold
  Sydney Patterson
  Russell Mockridge
  Gerrit Schulte
  Gerrit Peters
  Jan Derksen
  Emile Severeyns
  Paul Depaepe
  Léon Van Daele
1956   Oscar Plattner
  Jean Roth
  Walter Bücher
  Lucien Acou
  Léon Van Daele
  Arsène Rijkaert
  Georges Senfftleben
  Pierre Michel
  Dominique Forlini
1957   Jacques Anquetil
  André Darrigade
  Ferdinando Terruzzi
  Louison Bobet
  Georges Senfftleben
  Dominique Forlini
  Willy Vannitsen
  Léon Van Daele
  Alfred De Bruyne
1958   Jacques Anquetil
  André Darrigade
  Ferdinando Terruzzi
  Émile Carrara
  Georges Senfftleben
  Mino De Rossi
  Pierre Brun
  Dominique Forlini
  Jean Forestier
1959-83 Non-disputés
1984 (février)   Bernard Vallet
  Gert Frank
  Francesco Moser
  Dietrich Thurau
  Constant Tourné
  Etienne De Wilde
1984 (novembre)   René Pijnen
  Francesco Moser
  Gert Frank
  Bernard Vallet
  Danny Clark
  Gary Wiggins
1985   Etienne De Wilde
  Constant Tourné
  Anthony Doyle
  Stephen Roche
  Gert Frank
  Bernard Vallet
1986   Danny Clark
  Bernard Vallet
  Anthony Doyle
  Charly Mottet
  Guido Bontempi
  Francesco Moser
1987 Non-disputé
1988   Danny Clark
  Anthony Doyle
  Pierangelo Bincoletto
  Francesco Moser
  Laurent Biondi
  Bernard Vallet
1989   Etienne De Wilde
  Charly Mottet
  Urs Freuler
  Laurent Fignon
  Pierangelo Bincoletto
  Adriano Baffi
 
Léon Hourlier et Léon Comès, vainqueurs des Six Jours de Paris 1914.
 
Georges Wambst et Charles Lacquehay après leur victoire dans les 6 jours, Vel'd'Hiv' 1926

Les Six Jours de Paris dans la littératureModifier

  • Paul Morand vit la course depuis le stand d'un coureur dans « La nuit des Six-Jours », nouvelle du recueil Ouvert la nuit.
  • Dans Paris est une fête, Ernest Hemingway, qui a vécu quelques folles soirées au Vel' d'Hiv', évoque la « lumière fumeuse » des Six-Jours de Paris.

Les Six Jours de Paris au cinémaModifier

En 1925, René Sti tourne L'Inconnue des Six Jours[5], avec Tania Fédor, Michel Simon et Maurice Brocco dans l'une des scènes tournées lors des Six Jours de Paris, le samedi [6], un film inédit. En raison de différends entre René Sti et la société de distribution, ce film n'est jamais sorti en salle[7].

Bob Desmarets joue son propre rôle, de directeur du Vel' d'Hiv, dans « Le Roi des resquilleurs » film français réalisé par Pierre Colombier, sorti en 1930[8].

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Paul Morand, « La nuit des Six-Jours », Ouvert la nuit, Paris, Gallimard 1922.
  • Dominique Grandfils "Au Temps du Vel' d'Hiv'", Gremese, 2014.
  • Sébastien Penuisic, sous la direction de Luc Capdevila, Les Six Jours au Vel'd'Hiv' (1913-1939) : un sport-spectacle-évènement parisien, mémoire de maîtrise en histoire, Université de Rennes 2, 2001, 230 pages.
  • Ernest Hemingway, A Moveable Feast (1964), récit posthume
    Publié en français sous le titre Paris est une fête, traduit par Marc Saporta, Paris, Gallimard, 1964 ; édition augmentée, Paris, Gallimard, « Du monde entier », 2011 et Folio, 2012.

NotesModifier

  1. Directeur du Vel' d'Hiv' et père de Sophie Desmarets

RéférencesModifier

  1. La Vie au grand air du 15 juin 1917 disponible sur Gallica
  2. Paris est une fête
  3. "L'Instantané" de juin 1936 disponible sur Gallica
  4. Dominique Turgis, « Le malentendu des Six Jours de Bercy », sur cyclismag.com,
  5. (en) L'Inconnue des Six Jours sur l’Internet Movie Database
  6. « Comoedia » du 7 mars 1926 disponible sur Gallica
  7. Jean-Pierre Prault, Maurice Brocco, de Fismes à New York
  8. « Paris-soir » du 19 juillet 1930 disponible sur Gallica

Lien externeModifier