Ouvrir le menu principal

La Houppa

chanteuse, artiste de music-hall et actrice de cinéma, française des années 1930
La Houppa
Surnom La Houppa
Nom de naissance Marcelle Capronnier
Naissance
Vitry-sur-Seine, Drapeau de la France France
Décès
Paris, Drapeau de la France France
Activité principale Chanteuse fantaisiste
Activités annexes artiste de music-hall, actrice de cinéma
Genre musical Music-hall
Années actives 1932-1971
Labels disques Idéal

Marcelle Capronnier, dite « La Houppa », née le à Vitry-sur-Seine et morte le à Paris, est une chanteuse fantaisiste, réaliste et populaire, artiste de music-hall et actrice de cinéma, française des années 1930.

Elle choisit le nom d’artiste de « La Houppa » en raison de sa houppe de cheveux blonds recouvrant sa tête. Elle se produit au « Petit-Casino » 12, Boulevard Montmartre[note 1] et au Théâtre de l'Empire. Elle est la partenaire de Hallaert[note 2]. Elle chante à la radio pour Paris-PTT, le poste Parisien et Radio Tour Eiffel.

La Houppa habite au 55 rue du Faubourg-Saint-Denis, près du Central sporting club qu'elle fréquente assidûment et où elle est connue pour l'ambiance musicale qu'elle procure.

Elle anime les six jours de Paris en 1936 et obtint d'emblée un gros succès. Les coureurs eux-mêmes debout sur leurs pédales, l'accompagnent dans un charivari indescriptible[1]. Elle devient « la reine des six jours ». En 1937, en robe de soirée, resplendissante de bijoux, dans cette multitude grise qui l'acclame, puisque la direction ne veut pas lui céder, pour cinq minutes, le micro, elle vient donner son petit concert aux « populaires »[2].

Elle crée la « commune libre porte Saint-Denis - porte Saint-Martin », en devient la présidente-maire. Elle fut aussi la présidente d'honneur des « Roule-Toujours »[note 3] dont leurs course annuelle arrive place du tertre.

Elle est inhumée au Cimetière de Montmartre (20e division).

Sommaire

BiographieModifier

RépertoireModifier

  • La Mariée
  • La Femme du sergent
  • Cochon d'navets[3]
  • On inaugure la statue
  • Pot-pourri sur le problème de la circulation
  • Ce que pensent les mannequins[4]
  • Ah, l’asperge ! de Léon Broche
  • Ah ! Viv'ment ce soir qu'on s'couche
  • As-tu ton pou ?
  • Ah la marguerite
  • Bravo Tonin
  • Pepila
  • C’est la mode d’aujourd’hui
  • C’n’est pas l'argent qui fait l'bonheur
  • Si je devenais un homme, 1938

DiscographieModifier

  • La Mariée, La femme du sergent, Cochon et navets, Disques Idéal[3]
  • En cueillant la noisette Disques Idéal 12.734 -1934
  • La java des chèvres Disques Idéal 12.734 -1934

CompilationsModifier

FilmographieModifier

Notes et référencesModifier

Notes
  1. Construit en 1893 sur l'ancien emplacement du Bazar oriental et du Théâtre Séraphin, fin d'activité en 1948
  2. Chanteur fantaisiste
  3. Les porteurs de journaux sont surnommés les « roule-toujours ».
Références

BibliographieModifier

Liens externesModifier