Robert Desmarets

journaliste, directeur des vélodromes parisiens
Robert Desmarets
Biographie
Naissance
Décès
Surnoms
Bob, le grand Bob, The great BobVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Enfant
Autres informations
Taille
1,9 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Distinction

Robert Auguste Desmarets né le à Falaise (Calvados)[1] et mort le à Paris 4e[2], est un journaliste de « L'Auto » et une personnalité du cyclisme de l'entre deux guerres.

Directeur des vélodromes parisiens, créateur des Six jours de Paris en 1913, il est le père de l'actrice Sophie Desmarets[3].

BiographieModifier

Fils et petit-fils d'officiers d'infanterie, Robert Desmarets entre à l'école supérieure de commerce de Nancy en 1904. En 1907, tout en étant étudiant, il devient correspondant de « L'Auto »[note 1],[4]. Ancien joueur de football[5], il est rédacteur spécialiste de cette discipline à « L'Auto ». Il accompagne l'équipe de France dans ses déplacements[6], notamment aux JO de 1908.

Il devient l'assistant d'Henri Desgranges, en 1909, commissaire de course sur le Tour de France[7].

En 1910, Desmarets, membre du Cercle athlétique de Paris, est un des membres fondateurs de la Ligue de Football Association[8],[9].

Robert Desmarets crée les six jours de Paris en 1913 et recrée, en 1919, la « Course de la Médaille »[10] dirigé par Jean Michel du Voltaire-Sportif[11] au Vél d'hiv

Il devient directeur du Vél d'hiv en 1919[12], du Parc des Princes, en 1921, puis directeur des vélodromes parisiens[note 2],[13] jusqu'en 1934[14]. Il établit tous les programmes des réunions cyclistes dans les deux établissements. C'est lui qui engage les coureurs, ordonne le spectacle, veille aux portes, commande au service d'ordre, organise la publicité de l'épreuve des six jours et s'assure que son intérêt ne faiblit pas. Il est secondé par Charles Joly[note 3].

Directeur de la publicité à « L'Auto », en 1929, Henri Desgranges lui demande d’étudier la présence d’une « publicité ambulante »[15]. Ainsi apparaît donc la première caravane publicitaire sur le Tour de France[16].

En 1931[17], le Vél d'hiv est rénové par l'américain Jeff Dickson qui avec sa compagnie, la Jeff Dickson International Sports, organise en plus des traditionnels matchs de boxe et course de vélos, d'autres compétitions sportives dans l'enceinte[18]. Le conflit entre Desmarets et Dickson est patent[19].

Robert Desmarets devient directeur du Palais des Sports de Bruxelles en 1937[20].

FilmModifier

Bob Desmarets joue son propre rôle, de directeur du Vel' d'Hiv, dans « Le Roi des resquilleurs » film français réalisé par Pierre Colombier, sorti en 1930[21].

DistinctionsModifier

Notes et référencesModifier

Notes
  1. il vient par le train juger l'arrivée à Metz, alors ville Allemande, du Tour de France 1907
  2. à l'exception du vélodrome Buffalo dirigé par Robert Coquelle et de « la Cipale »
  3. ancien coureur et futur directeur adjoint du Tour de France
Références
  1. Acte de naissance n° 69 (vue 303/700) avec mentions marginales du mariage et du décès. Archives départementales du Calvados en ligne, état-civil de Falaise, registre des naissances de 1887.
  2. Acte de décès n° 399 (vue 10/31). Archives en ligne de la Ville de Paris, état-civil du 4e arrondissement,registre des décès de 1947.
  3. Biographie Sophie Desmarets sur www.whoswho.fr
  4. « Match, l'intran » du 8 juillet 1930 sur Gallica
  5. « La Pédale » du 10 décembre 1924 sur Gallica
  6. « Ric et Rac » du 8 avril 1933 sur Gallica
  7. Jacques Augendre, Petites histoires secrètes du Tour, Place Des Editeurs, , 382 p. (présentation en ligne)
  8. « La Vie au grand air » du 5 octobre 1912 sur Gallica
  9. « Le Stade » du 22 novembre 1912 sur Gallica
  10. « L'Ouest-Éclair » du 17 septembre décembre 1929 sur Gallica
  11. « Match, l'intran » du 5 décembre 1933 sur Gallica
  12. « La Vie au grand air » du 20 novembre 1919 sur Gallica
  13. « La Pédale » du 26 septembre 1923 sur Gallica
  14. « Paris-soir » du 8 octobre 1934 sur Gallica
  15. Jean-Paul Brouchon, « 1929, la première caravane publicitaire », Les petites histoires du Tour, sur http://jeanpaulbrouchon-cyclisme.typepad.fr, (consulté le ).
  16. « Le Populaire » du 30 juillet 1934 sur Gallica
  17. Tristan Alric, Un siècle de hockey en France, éditions FFHG, 2008, p. 21.
  18. Tristan Alric, op. cit., p. 22.
  19. « Bec et ongles » du 12 decemmbre juillet 1931 sur Gallica
  20. « Le Populaire » du 13 octobre 1937 sur Gallica
  21. « Paris-soir » du 19 juillet 1930 sur Gallica

BibliographieModifier

  • Pierre Chany et Thierry Cazeneuve, La fabuleuse histoire du Tour de France, Paris, La Martinière, , 1052 p. (ISBN 978-2-7324-4700-1)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :